Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Placements

Placements

La recherche de rendement pour nos patrimoines financiers est de plus en plus compliquée à concrétiser.

Les banques centrales ont lancé une énorme guerre au cash et à la rente. En clair, plus rien ne rapporte.

Il faut désormais prendre des risques et souvent travailler pour réaliser du rendement avec ses capitaux.

Objectifeco passe en revue toutes les possibilités offertes de placements et les idées d'investissement par rapport à cette problématique

promospeciale

Placer son argent dans les belles lettres et les livres anciens

Audience de l'article : 3320 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Dans la rubrique des placements, une autre idée qui traîne sur le net, consiste à mettre ses billes au chaud dans les manuscrits ou les livres anciens. Ce type de placement est quelque peu atypique et cela pour différentes raisons. La première chose à prendre en considération, c’est que cet investissement est plutôt réservé aux collectionneurs ou passionnés.

Il rentre d’ailleurs totalement dans la catégorie «placement plaisir»

La spéculation est presque totalement absente de ce type de marché : les acheteurs savent parfaitement estimer le prix des œuvres. Les ouvrages n’évoluent pas en fonction d’une cotation, comme cela peut être le cas sur le marché de la bande dessinée.

livres anciens

Le prix d’un livre est défini selon un certain nombre de facteurs bien connus des passionnés. Nous pouvons entre autre citer,  l’année de parution du livre, l’état de conservation, s’il s’agit d’une copie ou d’une édition originale… Même si ce placement s'adresse avant tout à une clientèle de connaisseurs, tout le monde peut s'y intéresser et tirer profit de ses avantages.


Prix et caractéristiques du placement

Il faut savoir que le ticket d'entrée minimum est d'environ 1 000 euros par exemplaire. Mais les prix de certains livres peuvent s’envoler beaucoup plus. Ainsi, des éditions originales peuvent atteindre 15 000 euros l’unité. Les acheteurs sont en général des personnes très averties. Elles connaissent la valeur des ouvrages. Cette investissement mobilise une mise de départ importante et permet peu de spéculation par la suite. C’est pour cela qu’il est vivement conseillé d’avoir quelques notions et rudiments de base avant de se lancer.

Ce placement a pour caractéristiques d’être stable et d’afficher un risque faible. C'est avant tout un investissement de « bon père de famille ».


Les manuscrits et les livres anciens, un placement de plus en plus en vogue !

Les investisseurs passionnés et collectionneurs de livres anciens sont de plus en plus nombreux. Dans un contexte actuel où beaucoup d’investisseurs cherchent à protéger leur capital, ce marché attire un nombre croissant de personnes.

lettres-anciennes

Comment acheter des livres anciens ?

Le moyen le plus simple est de se rendre dans des salles de ventes. C’est le moyen le plus sûr de trouver une perle rare. Les éditions originales ont souvent des prix très élevés. Une des solutions pour ne pas se ruiner consiste par exemple d’opter pour un livre imprimé en Europe avant le 16e Siècle, et de miser sur les premières impressions.


Se renseigner au préalable sur sa librairie partenaire

librairie

Aristophil proposait à des épargnants d’investir dans des lettres de célébrités et de racheter leurs parts à horizon 5 ans. Tout ça, avec une promesse à la clef de réaliser une plus value de 40% au terme de cette échéance. Cette librairie vient d’être placée en liquidation judiciaire en août 2015. La société est accusée d’avoir mis en place un système de vente pyramidal à la Madoff.  La mise de chaque nouveau investisseur servait à rembourser les intérêts promis aux précédents.


Soyez donc prudent !


Les dangers d’Internet

Il est possible d’acheter des œuvres sur la toile, mais malheureusement les escroqueries y pullulent. Beaucoup de faussaires en profitent pour profiter du manque d’expérience des novices. C’est donc une méthode que l’on conseille d’éviter.


Comment vendre des livres anciens ?

Prendre son temps est le maître mot. Car la tâche n’est pas de tout repos et exige de la minutie. Comme le vin, les livres doivent toujours être conservés dans de bonnes conditions, pour s’assurer un meilleur prix de vente. Il faut aussi tenir compte de l’offre et la demande fluctuantes au fil du temps.

Ainsi, certaines œuvres sont très recherchées pendant un laps de temps (un exemple : les œuvres originales en latin), puis les collectionneurs s’en désintéressent au profit d’autres livres. Il faut donc attendre le plus de temps possible pour espérer en tirer un bénéfice maximum. Le timing est donc très important car il faut vraiment vendre au moment idéal pour disposer du meilleur prix.


Un dernier point sur la fiscalité

La fiscalité s’aligne sur celle qui légifère aussi le marché des œuvres d’art. Lors de la vente, l’imposition sur la plus-value atteint 19 %, auxquels seront ajoutés 15,5 % de prélèvements sociaux. Le bien est totalement exonéré au bout de 22 ans.

A partir de la deuxième année de détention du livre, le propriétaire du bien peut bénéficier d’un abattement de 5 %. Autre atout d’envergure, comme l'ensemble des œuvres d’art, la possession de livres anciens n’est pas soumise à l’ISF.

Notez cependant, qu’en cas d’absence d’informations concernant la date d’achat de l’œuvre, il faudra vous acquitter d’une taxe forfaitaire de 6 %.



lead-enrichir-25000
Poster un commentaire