Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

La nécessité d'anticiper à horizon 10 ans le futur de la France quand on a son patrimoine à gérer

Audience de l'article : 2981 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 4 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Investir son argent et lui faire cracher du rendement est une activité que j'aime beaucoup car il faut regarder le futur en face, bâtir différents scénarios, leur attribuer une probabilité d'occurence et trouver une solution pour gagner au milieu des contradictions et des arbitrages à faire.

L'un des problèmes les plus importants que chaque français a sur les bras avec un patrimoine à défendre et à faire progresser consiste à se préparer à la fin de l'euro.

Pour certains, c'est du pur fantasme au même titre que l'hyper endettement va créer un effondrement des Etats.

Je vais laisser ceux qui sont encore au stade du débat de l'euro lire le dossier de Charles Gave qui décrit le problème parfaitement. Je télécharge le PDF de Charles Gave de 20 pages ici.

Pour ma part, cela fait des années que la messe est dîte ! L'euro a une probabilité de survie à très long terme, disons 20 ans, de moins de 5%...

eurofin1


C'était un beau projet l'Europe et l'Euro. Mais les pays ne sont pas assez matures pour le porter, uniformiser leur politique et aller au delà de leurs petites embrouilles habituelles.

Les peuples européens en ont marre. C'est une lutte acharnée entre les élites et les peuples avec au milieu le maintien de l'euro. Tôt ou tard, un des pays européens va commettre une erreur politique dans laquelle un peuple va s'engouffrer comme ils ont fait en Angleterre avec le BREXIT et ce sera terminé assez rapidement. La probabilité d'apparition d'une disparition de l'euro, franchement, ca se chiffre à 2 écarts type. Et je pense que plus le temps passera, plus la probabilité augmentera, car les dégâts commencent à être sérieusement visibles économiquement.

Au delà des politiques monétaires divergentes entre FED et BCE, au delà des parités de pouvoir d'achat (l'euro est désormais sous évalué de 25% avec ce modèle) ou des balances de paiements, il y a la spéculation.


L'euro est un concurrent au dollar en tant que devise de réserve mondiale

Tout le monde a diversifié son épargne en splittant entre euro et USD. Mais là, qui a envie de placer ses économies dans un projet qui pue à plein nez l'échec. L'euro a connu pendant plus d'une décennie une prime par rapport au dollar US. Il est fortement à craindre qu'il connaisse désormais une décote et que son risque de dispariation se matérialise.


Je ne peux le justifier intellectuellement, mais en approche purement intuitive, j'ai une vision pour un gros souci en 2023. Donc 6 ans.

De toute façon, le dossier de Charles Gave est suffisamment clair, les déséquilibres s'accentuent d'années en années dans le chaos européen. On va mécaniquement atteindre des niveaux de zone rouge où l'euro ne sera tout simplement plus possible. Les pays européens ont une longue tradition de sacrifier le bas peuple pour leur survie et des lubbies, ce qu'ils font déjà actuellement économiquement parlant. Iront ils jusqu'à sacrifier leur tissu économique totalement plutôt que de reconnaître qu'ils se sont plantés ? Il y a un moment où la survie va reprendre le pas sur tout le reste... En Europe, je surveille le cas italien qui est de loin avec la Grèce le cas le plus destructeur. Combien de temps vont ils continuer à se saborder ? Leur réaction en dira long dans le futur sur l'avenir de l'euro.


Comment se préparer à une disparition de l'euro ?

Que regarder ? Qu'anticiper ?

Je pense qu'il faut utiliser une logique purement financièe liée à l'évaluation des risques comme le font en permanence les market makers sur les options ou les traders obligataires.

La grande question est : quelle est la probabilité de faillite de la France sans les paravents BCE, EURO et ALLEMAGNE ?

Ma réponse est : TRES FAIBLE !


La faillite de la France ou la disparition de l'Etat français, c'est du dernier recours avant un chaos généralisé

Personne n'a envie d'aller traîner dans ce genre de plan. On l'a vu en 2008 avec la crise financière au moment où on perd les pédales pendant 48h. Et on l'a revu avec les interdictions mondiales de certains produits qui trouent la couche d'ozone. Il y a le pipo du train train quotidien qui distrait la couille de tous les esclaves. Les demi mesures s'enchaînent et on obtient zéro résultat. Et il y a les grandes occasions où l'heure est grave et là, tout d'un coup, des consensus mondiaux se mettent en place à la vitesse de la lumière, des trucs jugés impossibles sont matérialisés en un claquement de doigt et les solutions sont concrétisées.


J'ai une phrase que j'aime bien : il ne faut pas prendre les milliardaires pour des cons, ce que font les français en permanence.

Les milliardaires ne laisseront pas le monde partir en couille... J'ai une totale confiance en eux ! La faillite de la France, voilà un évènement qui cote pas au dessus des 4 écarts type en probabilité d'apparition.


Donc qu'anticiper ?

Si on prend les taux à 10 ans payés par la France, on voit que notre cher pays paye ses créanciers l'énorme intérêt de 1% par an pour emprunter.

eurofin2


Ce qui créé une charge de la dette de 44 milliards d'euros par an (au passage, toutes les nouilles sur le net qui se branlent à longueur d'années sur l'hyper endettement de la France qui n'arrête pas d'augmenter devraient passer quelques minutes sur ces graphiques ci dessous. Depuis 20 ans, la charge de la dette n'a augmenté que de 7 milliards par an (42 milliards prévus pour 2017), ce qui est ridicule dans un Etat qui contrôle 1200 des 1800 milliards de PIB. On en a rien à taper de la dette par rapport au PIB en pourcentage. Seul le coût annuel compte. Si la France peut le payer, et elle le peut, alors la faillite ne peut pas avoir lieu).


eurofin3

eurofin4


Le budget de l'Etat français est certes en déficit de 69 milliards actuellement.

eurofin5

Mais à 1% de taux d'intérêt, tout le monde s'en branle là aussi vu qu'il existe en France 30 millions de pignouf qui acceptent de se faire tondre à 66% d'impôts sans faire la révolution (ils se contentent de couiner, ce qui, on l'a vu, n'est pas bien efficace pour obtenir un changement)... 69 milliards, cela fait 2300€ par pignouf de déficit. Avec un PIB par tête en PPA de 44.000 $ par an, cette dépense représente moins de 5% de la création annuelle de valeur économique de chaque pignouf ! Autant dire que la faillite est encore loin...

eurofin6


Donc la grande question, c'est de savoir quand l'euro disparaîtra, combien la France devra payer à ses créanciers en taux d'intérêt pour continuer sa cavalerie et financer sa montage de parasites non productifs. Actuellement, la France est numéro 1 mondial dans le domaine devant la FINLANDE avec 31,5% de dépenses sociales du PIB. Hé oui, il y a chez nous un paquet de mecs bien débranchés du crâne dont on ne sait absolument pas quoi faire... et cela coûte les yeux de la tête... une bonne guerre coûterait quand même moins cher...


Sans l'Allemagne. Sans la BCE. Sans l'Euro. Quel est le taux que le marché exigera de la France sur l'OAT 10 ans ?

Faisons un pari honnête même si cela dépend du niveau d'inflation.

L'inflation dépend elle avant tout de la démographie qui est en reflux depuis 2008 avec le papy boom jusqu'à 2022 ou 2023. Après 2023, la génération dite millenium va entrer à fond dans les pressions inflationnistes, ce qui va modifier considérablement les forces en présence.

Soyons raisonnable et partons sur une hausse de 1 à 1,5% d'inflation par rapport au niveau actuel (et encore, une disparition de l'euro entraînera presque de facto une dévaluation du futur franc, ce qui créera à court terme des tensions inflationnistes, le temps que l'appareil productif français s'ajuste, enfin du moins s'ils restent encore après 50 ans de socialisme quelques entrepreneurs sains de tête et d'esprit sur le sol français...).

Les taux à 10 ans ne pourront pas rester à 1%.

Imaginons qu'ils passent à 2,5%.

La charge de la dette passera à 100 milliards au lieu de 44 milliards actuellement.

Le déficit budgétaire passera lui en conséquence de 70 à 130 milliards.

Ce qui inquiétera profondément nos créanciers. Parce que mathématiquement, la France n'aura que quelques années devant elle pour maintenir son fonctionnement actuel avant d'entrer en zone rouge d'hyper endettement dangereux.

Non pas à cause de sa montagne de dettes, mais à cause de sa charge d'intérêts. Si les gens étaient honnêtes, on devrait voir placarder partout sur le net notre ratio CHARGE INTERET / RENTREES FISCALES. Il est actuellement de 17%. Pas de quoi s'affoler.

Tant que les Français ne font pas la révolution, y a rien à craindre financièrement...

L'hyper endettement intenable qui aboutit à la faillite financière, c'est quand 50% ou plus des revenus sont consacrés aux remboursements des intérêts. Là généralement pour les pays, le FMI et les autres vautours foncent sur leur proie. Et c'est la fin des haricots.


Donc si on résume...

En modélisant grossièrement avec des estimations basses, 5 à 6 ans pour faire péter l'euro politiquement, puis course folle financière et hyper endettement final avec charges de la dette qui monte à 50% des recettes fiscales liées à un taux OAT de 2.5% au lieu de 1%, la banque centrale française ne parvenant pas à faire son quantitative easing sans faire attaquer le franc, sachant que l'inflation redémarrera après 2023 avec la démographie, il y a au bas mot 10 ans devant nous peinard avant une restructuration violente sonnant la fin du parasitisme en France.

Certes, quand cela aura lieu, je ne vous dis pas comment certains ne vont rien comprendre après 50 ans de rente... ils vont découvrir que le fric des impôts ne tombent pas du ciel mais de la poche des mecs de l'économie privée qui bossent et prennent des risques et que ce régime va désormais s'appliquer à eux...

J'en salive d'avance pour écrire mes éditos... les mecs vont déclencher des maladies psycho nerveuses en masse, créant un précédent mondial hahahahhaa. Des parasites français obligés de bosser à la régulière avec des contraintes de productivité. Quelle honte ma petite dame hahahaha ?. Imaginez le tableau...

Il y a un autre paramètre à prendre en compte, car le futur n'est jamais linéaire mais toujours non linéaire par rapport au présent.


Ce paramètre est la robotisation et surtout, l'intelligence artificielle qui est une forme de robotisation immatérielle qui va tout casser nos équations sociales dans le travail.

A horizon 10 ans, nous savons que cette révolution sera effective. Comme par ailleurs, l'éducation nationale française est juste débranchée de la réalité économique mondiale et qu'elle va mettre probablement dans les 40 ans à réagir et comprendre que le latin ou la biologie servent moins pour survivre que la maîtrise de l'intelligence artificielle, la possibilité d'adaptation de notre population a une probabilité proche de zéro...

Certains annoncent 50% de jobs actuels détruits. Je ne sais pas si ces chiffres sont pertinents. Mais si on les divise par 2 ou par 3 par mesure de sécurité, l'effet ciseau entre les finances de la France foireuse, une hausse du 10 ans faisant exploser la charge de la dette en cas de sortie de l'euro et la révolution économique en marche, ca va cogner super dur.


Donc à la question qu'anticiper ? Je ne vois aucune autre réponse que : ce sera la merde avec un grand M. Mais ce ne sera pas la fin de la France, ni de l'Etat, ni du monde, ni l'arrivée du chaos. Ce sera juste la MERDE !


Passons à la question QUOI FAIRE ?

Concernant la stratégie de jobs et de travail, j'ai lancé un projet dans l'équipe éditoriale d'Objectifeco pour produire des solutions et des diagnostiques sur ce qui va se passer. On va traquer cette tendance de super près car je crois qu'elle sera phare. Nous avons démarré les recherches en mars 2017.

Concernant la question de la fin de l'euro et de son patrimoine en tant que français, je viens de réaliser un gros update de ma formation sur le sujet.

Je lis sur le net des réflexions sur ce sujet. Ce qui me frappe, c'est soit le déni, soit la non action.

Je pense que vous êtes tous des humains. Avec une tête, des bras, des jambes et des neurones.


Sérieusement, juste pendant 2 secondes, sans avoir fait aucune étude économique, pensez vous que le futur de la France à horizon 10 ans est ROSE et que tout va se passer calmement dans la bonne humeur sans trop de dégâts ?

Si vous arrivez à faire passer ce genre de pensées dans votre cerveau, conseillez moi la marque de votre moquette, car à moins de la fumer, perso, je ne parviens pas à regarder le futur avec un filtre ROSE...

La vérité, c'est que des centaines de millions de gens dans le monde se gavent sur le dos de centaines d'autres millions de gens. Un énorme trou financier a été créé. Les élites sont parvenus à l'entreprenir depuis 15 ans (perso je pense que tout a démarré quand les USA ont empêché le cycle économique à la baisse de 2001 et ont tout relancé par la stimulation de la bulle immobilière) dans un numéro d'équilibriste de très haut vol que je respecte tellement il est déjà hallucinant.

Mais à repousser le problème depuis 15 ans, on augmente la probabilité de devoir le solutionner dans le futur... à des coûts exhorbitants socialement.

Donc quand vient le temps des solutions pour se protéger à titre individuel de ce futur carnage presque annoncé, pensez vous avec votre tête, vos deux jambes et deux bras et vos neurones...


...Pensez vous que le temps des demi mesures confortables vous protégera ?


Je suis immensément frappé par cela précisément.

Quand on me contacte sur ce sujet, les français veulent des solutions, genre livrées au Monoprix du coin, pas trop extrêmes, qui respectent leurs convictions et leur petit confort...

Genre, ben oui, mon petit gars, places 20% de ton patrimoine en or physique au moins... comme ça, quand ce sera la merde, ben toi, tu seras protégé et bien plus mâlins que les autres crétins...


Je suis atomisé de surprise par ce genre de comportement, car il est écrit absolument partout à Bercy la règle du jeu de l'or...

Encore une fois, soit les intervenants (y compris les autorités qui laissent faire) sont bouchés idiots finis à un point qu'on ne peut suspecter, soit ils sont pervers, c'est à dire qu'ils savent et qu'ils tondent sciemment les oies blanches... Il suffit de faire un tableau excel pour piger que l'or ne protège à aucun instant contre l'inflation qui s'accélère et qu'au contraire, il détruit la valeur réelle de son capital. La seule fonction de l'or est de protéger contre la disparition d'un Etat.

Quand à la bêtise affichée par certains de considérer que l'or s'évalue contre EURO quand on habite la zone euro et qu'il ne faut pas regarder l'or contre dollar, c'est la punition assurée de la destruction de son patrimoine vu que les devises sont systématiquement évaluées en triangle comme je l'ai expliqué et joué en trading dans mon ancien dossier de 2006 LE SNIPER FOREX. Le triangle OR USD et EUR est inséparable de la notion de pouvoir d'achat à l'échelle mondiale.


Ensuite, on a le droit à Hé Pépé, mets ton blé dans l'immobilier allemand (bon j'avoue, l'idée m'a traversé l'esprit pendant quelques trimestres hahahahaha).

Ou alors... Hé mami, achètes des diamants. Ca passe la douane fastoche dans la poche (cela reste à prouver, car pour passer fréquemment par les portillons dans les aéroports, franchement, en ce moment on finit presque à poil... ou alors je vous conseille de voyager en bateau...) Les diamants, j'ai regardé car on m'a démarché pour en fourguer sur Objectifeco aux lecteurs. Des diamants d'investissement. Cela m'a pris moins de 5 minutes pour éliminer la solution. 0 création de valeur. Que du vent inflationniste. Du pipo à l'état pur. Les vendeurs vous montrent une courbe ascendante de folie qui part de 2700 et qui va à 31000 et quand vous allez chercher en dollar constant net d'inflation l'équivalent, vous découvrez qu'il ne reste rien du tout...

eurofin7


Et là, l'argument qui tombe à chaque fois. Oh mon bon monsieur, c'est déjà super de ne rien gagner, car cela veut dire de ne rien perdre en 45 ans d'historique sur mon graphique...

Sérieux chaque semaine, j'ai mon lot de conneries dans ma boîte email. Elle était belle celle là.


Mon placement n'a jamais rien gagné depuis les années 70 et il est super car grâce à lui, vous n'avez rien perdu !


Si vous êtes débutant en matière de placements et que vous ne savez pas par où commencer, William a créé une liste mode d'emploi à un prix tout à fait accessible. Les infos sont ici.

Je ne détiens pas la clef du futur, mais je pense qu'il existe des solutions autrement plus efficaces et sécurisées de se préparer à la fin de l'euro que l'or, le diamant ou l'immobilier allemand. Je les ai longuement présenté ici.

Je viens de compléter un update ce matin pour les personnes qui ont déjà acheté la formation. RDV dans l'espace client ici

Je tente de répondre du mieux que je peux dans cet update à la question : n'est il pas trop tard déjà pour quitter l'euro ?

Et que faire ? Faut il rester cash ou placer son argent en dehors de l'Europe ?

Charles Dereeper

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire karlusson lundi, 08 mai 2017 13:45 Posté par karlusson

    pour l'instant l'euro s'envole, les taux s'effondrent, pourquoi aller se faire bouffer par les moustiques sous une dictature lointaine ?

  • Lien vers le commentaire midahuen steave dimanche, 09 avril 2017 12:04 Posté par steelskeel

    j'aime bien les publications de Vincent Brousseau aussi, ex economiste BCE, 15 ans de maison, qui explique dans les grandes largeurs, le chateau de cartes branlant qu'est l'euro à terme.
    https://www.upr.fr/communiques-de-presse/lun-economistes-francais-bce-en-charge-politique-monetaire-demissionne-rejoint-lupr


    le schema directeur de tout ca ne presage vraiment rien de bon à terme;) mais c'est bien connu que c'est dans ces moments troubles qu'il y a de belles opportunités à saisir;)

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 14 mars 2017 16:14 Posté par hftrade

    l'or ne protege pas contre l'inflation ; c'est quoi ces salades ?

    Le pouvoir d'achat de l'or est plus ou moins constant depuis 2000 ans (on a fait des comparaisons avec l'epoque romaine, par exemple, pour le prix d'un costume ou tunique est plus ou moins le meme en onces d'or)

    Par ailleurs l'or est mal compris, c'est vrai il ne rapporte rien en tant que tel, mais il s'agit d'une assurance, qui se revele utile dans les cas extremes.

    C'est comme votre assurance habitation incendie, la plupart des gens ne l'utilisent pas (et ca ne rapporte rien bien sur) mais le jour ou vous en avez besoin c'est rentable d'avoir souscrit l'assurance.

  • Lien vers le commentaire Antoine Capitan jeudi, 09 mars 2017 09:09 Posté par antoine capitan

    Excellent article charles.