Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

J'ai failli acheter une ferme de 66 hectares au Panama

Audience de l'article : 3221 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Le bien était en distress, mais y avait pas moyen de faire un chemin. La pente était définitivement trop raide pour que cela résiste à plusieurs saisons des pluies. C'était un coup à se retrouver à entretenir un chemin à fonds perdus. En outre, l'accès aux 66 hectares était bloqué par une première rivière alors que la propriété était coupée en deux par une deuxième assez massive rivière. De quoi produire abondamment de l'hydro électricité, mais aussi de s'arracher les cheveux pour trouver un point de "cross".

J'ai jeté l'affaire malgré la perspective d'un prix de fou à l'achat. Cela ressemblait plus à un piège. J'ai déjà donné au Costa Rica... c'est le privilège de l'âge que de savoir à l'avance les parties qui vont se jouer. La journée ne fut pas perdu pour autant. Pour deux raisons. Un, j'ai mis la main sur un agent immobilier qui est en plus avocat dans la construction et qui me paraît être plus fiable que 98% des escrocs locaux. Cela n'a pas de prix en Amérique Latine de trouver des personnes de qualité dans le chaos géant. Et deux, j'ai confirmé mes sensations avec Oscar. On a trouvé la zone géographique au Panama pour remplacer le Costa Rica... sans les emmerdes du Costa Rica. Le Panama est en effet beaucoup plus sec et savane que le Costa Rica. Beaucoup moins d'arbres dans le pays. Dans les environnements secs que les français affectionnent tout particulièrement comme le Guanascate, la terre est presque morte l'été. Il n'y a plus aucune vie, ce que je ne supporte pas et Oscar non plus. On a besoin de sentir l'énergie vibrer. Seul un climat tropical suffisamment humide toute l'année offre ces sensations. Et on a fini par mettre la main sur la carte avec tous les compromis par dessus qui était non négotiable. Donc bingo. Y a plus qu'à avancer...

IMG-20190912-WA0012
IMG-20190912-WA0013
IMG-20190912-WA0014IMG-20190912-WA0015
IMG-20190912-WA0016
IMG-20190912-WA0017
 
IMG-20190912-WA0018
IMG-20190912-WA0019
Poster un commentaire

1 Commentaire