Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Placements

Placements

La recherche de rendement pour nos patrimoines financiers est de plus en plus compliquée à concrétiser.

Les banques centrales ont lancé une énorme guerre au cash et à la rente. En clair, plus rien ne rapporte.

Il faut désormais prendre des risques et souvent travailler pour réaliser du rendement avec ses capitaux.

Objectifeco passe en revue toutes les possibilités offertes de placements et les idées d'investissement par rapport à cette problématique

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Enquête sur les FIP (fonds d'investissement de proximité) - quels sont les résultats ? - Valent ils la réduction ISF ?

Audience de l'article : 2504 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Les FIP, qu'est ce que c'est ?

Les FIP sont des fonds d'investissement de proximité. Ils interviennent dans le capital d'entreprises non cotées en bourse, principalement des PME-PMI.

Les FIP sont des produits financiers qui ont une longue durée de vie, en général 8 à 12 ans. On ne peut déterminer ou connaitre la vraie rentabilité de ces fonds tant qu’ils n’ont pas été liquidés.


Une fiscalité avantageuse

Un bonus d'entrée, pas de taxes sur les plus-values

Les FIP disposent d'une fiscalité particulièrement attrayante à condition de conserver ses parts au moins 5 ans.

Dans ce cas là, on peut bénéficier :

- d'une réduction d'IR (impôts sur le revenu) équivalente à 18% du montant investi initialement (ce montant est limité à 12 000 € pour une personne physique soit un gain de 2 160 € et 24 000 € pour un couple soit un gain 4 320 €)

- les éventuelles plus-values réalisées par les porteurs de parts à l'occasion de la cession ou du rachat de ces parts ne sont pas soumises à l'imposition des plus-values sur valeurs mobilières

NB : Les plus-values supportent néanmoins des prélèvements sociaux qui sont actuellement de l'ordre de 15,5%.

Réduire son ISF

La loi TEPA adoptée en 2007 par le gouvernement permet aux particuliers qui investissent dans les PME françaises de réduire leur ISF.

Ainsi, les FIP concernés peuvent bénéficier d'un dédouanement de 50% sur l'ISF (pour un montant total investi de 18 000 € maximum).

Les parts d'un FIP sont exclus du patrimoine taxable de l'ISF.



Combien ça rapporte ?

Les FIP peuvent rapporter très gros mais aussi faire perdre beaucoup d'argent. Une première remarque s'impose. Outre les prélèvements sociaux de 15.5% appliqués sur les plus-values, il faut également tenir compte des frais de fonctionnement estimés à 4.5% du montant investi en moyenne par an.



Une étude de rentabilité

Le site Internet leparticulier.fr a publié la performance hors fiscalité des FIP commercialisés jusqu’en 2004. La durée a été décomptée à partir du 31 décembre de l'année de souscription jusqu'à la date de liquidation du fonds.

J'ai repris les chiffres du site leparticulier.fr. J'ai réalisé un tableau Excel avec une analyse personnelle sur les performances de ces FIP.

fip






Sur 18 fonds, 7 enregistrent des résultats négatifs et 11 des résultats positifs. La moyenne de rendement ne s'élève qu'à seulement 2.68% sur 10 ans pour l'ensemble des FIP. Les variations de résultats d'un FIP à l'autre sont grandes, puisque le rendement maximal se dresse à 39.30% et le rendement minimal quant à lui se situe à -51.10%. Malgré que plus de 60% des FIP soient positifs après 10 ans, investir dans les fonds à PME reste un pari risqué. Attention à ne pas perdre d'argent sous couvert de vouloir abaisser sa note fiscale ISF !

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire