Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

A 44 ans je construis mes rentes et consolide ma life financière

Audience de l'article : 3220 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Ayant 44 ans, je suis entré en phase de consolidation. Plus envie de prendre des risques de fou ou de créer comme un dératé. Plutôt envie de gérer mes finances pour assurer la sécurité matérielle de la vieillesse.

Ayant discuté avec des lecteurs, j'ai pris conscience que j'avais des atouts avec mes maisons au Costa Rica. En effet, la location saisonnière qui repose sur les volumes de touristes sur une zone géographique peut rapporter ou au contraire se transformer en sacrifice.


Si on achète le bien à un prix élevé pour obtenir un emplacement de choix valorisé par les clients touristes, il est compliqué d'amortir même avec des bons taux de remplissage.

Perso, mis à part l'empaffé qui m'a truffé pour la vente du terrain au Costa Rica en 2009, en faisant miroiter une frontière pour un chemin qui en réalité n'était pas à cet endroit, j'ai fabriqué moi même avec mon propre team les maisons. En outre, j'ai acheté les matériaux avec des euros sur évalués par rapport au dollar. J'ai gagné depuis (même avec un cours à 1.19) environ 30%. Enfin, j'ai acheté en colon du Costa Rica et je loue en dollar US, devise qui s'apprécie à long terme contre le colon, structurellement. Donc je regagne sans rien faire de la valeur et du pouvoir d'achat à quantité de monnaie identique. Vous connaissez tous mon obsession de la monnaie. Séparer monnaie de l'investissement immobilier me paraît de mon côté être vraiment contre opportuniste.


Autre point soulevé par les lecteurs dans les échanges, les biens ne se remplissent pas en basse saison touristique et il faut alors déstocker à prix cassés.

Ma réponse ? Quel business ne connaît pas de saison mis à part les business essentiels comme l'alimentaire ? Et quel business tourne sans déstockage et promotions permanentes ? Je ne suis pas choqué de savoir que la location saisonnière n'est pas linéaire.


Autre gros point, on emprunte et il faut encaisser le stress quand le bien est vide alors que la banque réclame son intérêt et le remboursement du capital.

Clairement, l'immobilier est un non sens sans emprunt bancaire, à moins d'être très riche et chercher la rente pure faible en rentabilité pour vivre l'oisiveté. J'ai la chance de ne pas avoir d'emprunt bancaire en face de mes maisons et donc aucune contrainte. L'emprunt bancaire et le taux de remplissage sont une équation. Il faut la maîtriser avant d'investir et prendre la décision d'investir. C'est clair que sinon le stress est au rendez vous.


Dernier point, pour un lecteur à Nice en location saisonnière notamment, les forces de frottement, rénovation, trucs qui pètent à remplacer, frais d'entretien, et surtout impôts fait que la rentabilité n'est pas là à la fin par rapport aux heures travaillées.

Je vis dans un pays à basse fiscalité, le Costa Rica, c'est à dire de 15 à 30% de la marge ponctionnée contre 66% en France en cumulée. En outre, les frais de salaires pour entretenir un team par rapport au prix de vente d'une nuit sont cohérents, là où ils ne le sont pas en France avec les charges sur le travail.

Il est effectivement très compliqué de trouver des équations financières qui tiennent la route en France, à cause de toutes ces forces de frottement. Je comprends facilement que les investisseurs ne veulent pas calculer leurs heures et se mentir pour se lancer.

Si on intègre les heures travaillées, pour trouver le bien, le gérer et le louer, les rendements nets fiscaux pognon dispo au distributeur de billets de banque sont très faibles en moyenne même si certains opportunistes parviennent à tirer leur épingle du jeu.

J'ai envie de dire une énième fois. Personne ne vous force à vivre en France et entreprendre dans cet enfer. Si vous le faîtes, il faut assumer de travailler pour les autres et non pour votre enrichissement personnel.


En dehors de l'immobilier, je monte en puissance au niveau de la rente par dividendes sur les actions US.


Le deal, c'est de toucher 9 ou 9.5% par an sans se faire éclater par un krach.

J'ai donc étudié tous les krachs depuis 150 ans et j'ai mis au point une approche analyse technique basique couplée aux signaux des situations monétaires et obligataires et aux excés des agents économiques (Etats ou entreprises ou ménages) avec un suivi qui ne dépasse pas 1h par mois.

La formation aux indicateurs anti krach est à -50% en boutique objectifeco, donc 75€ en prix de vente. Les infos sont ici !

Vous n'avez pas idée de comment je me sens mieux depuis que j'ai pris ces quelques mois à développer mes compétences en krach. C'est si sécurisant d'investir en sachant en permanence quel est le point où on lâche tout, on se met 100% en cash sans regret car les risques sont trop grands. Du coup, on peut porter les positions beaucoup plus serein à long terme.

Je partage (moyennant finance, 150€ par an) la partie de mon portefeuille à 9%. J'ai pris le temps hier d'expliquer vraiment avec les chiffres ce que je faisais, comment je calculais ma rente mensuelle, comment je suivais les positions et pourquoi je les actualisais. J'ai publié la vidéo de 18 minutes tout en bas sur la page de vente ici. Je filme mon écran, le détail de toutes les positions, celles que les clients peuvent suivre chaque mois.

En 2018, je vais également partager (hum vendre l'approche...) la partie dynamique de mon portefeuille, qui pourrait s'appeler OBJECTIF RENTIER 15% par an, qui est un mix de dividendes et de ventes d'option. Au début, je visais les 20% par an, mais la volatilité ayant baissé, les quantités d'options encaissées ont chuté également, ce qui fait qu'il faut prendre trop de risque d'assignation pour maintenir les 20%. Je chasse des revenus reptiliens. Pas de l'enrichissement dangereux. Donc j'ai réduit mes prétentions à 15% par an, avec 7 à 9% avec les hauts dividendes et 5 à 8% en vente d'options.

Charles Dereeper

PS : Parallèlement à l'immobilier et les dividendes en bourse, j'ai consolidé ma situation fiscale et mon statut légal en m'installant actuellement au Panama. Arrivée de mon container fin avril 2018. Après 1 an et 10.000$ dépensés en frais d'avocat, j'ai fini par piger un grand truc. Cela coûte moins cher d'optimiser ses impôts que de vouloir tricher et rien payer, car les frais pour la mise en place de la triche sont aujourd'hui exhorbitants. J'en ai fait une formation de 2h à 27€ où je raconte les différentes stratégies de jeu quand on est investisseur ou entrepreneur. Cliquez ici si cela vous inspire pour en savoir plus !

voyageur fiscal


lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

3 Commentaires