Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Consommation

Consommation

La rédaction Objectifeco suit les offres et produits haut de gamme et luxe, l'actualité, les nouveautés, les créations, les tendances.

La consommation est un moyen d'évasion et une source de plaisir immédiat !

Les 11 meilleures motos du salon de Paris 2015

Audience de l'article : 1014 lectures

Jusqu'au 6 décembre, le salon de la moto se tient à Paris. Voici une séléction du meilleur de ce que vous pourrez voir: 
Avinton

Le constructeur français Avinton fabrique dans le Midi de grosses motos inspirées par les AC Cobra motorisés par des Twin américains S&S de 1640 cm3. Présentée cette année, la version race R est boostée par un turbocompresseur Garrett à 210 ch, pour 174 kg – de quoi atteindre 300 km/h. Mais attention les oreilles, car l’échappement est totalement libre, tout comme le prix qui démarre à 33 000 € et peut facilement grimper en fonction des exigences des clients.

salon-moto-avinton

BMW side-car l’Echappée Belle

Sur le stand de BMW, on trouve ce beau side-car custom baptisé l’Echappée Belle, réalisé par le collectif du Havre OSE – pour Old School Engeneering. Reprenant la tradition des BMW attelées, cette version à crampons rappelle forcément La Grande Évasion, avec sa couleur verte, ses roues à rayons noirs, sa sellerie cuir et ses protections en aluminium.

Prix de la transformation : 55 000 €


salon-moto-bmw 

Vélo électrique Hot Road

La démarche des franciliens de Hot Road est d'observer les réactions du marché avec un concept encore plus original : un cadre en tube d’aluminium soudé à la main pour garantir la légèreté de l’ensemble et la flexibilité des formes. Chopper façon Easy Rider avec une grande fourche ou Racer plus proche du style beach bike. Pour les deux fondateurs, l’aventure ne fait que commencer.


salon-moto-hot road 

Kawasaki 650 Vulcan par MRS Oficina

Belle surprise sur le stand un peu morne de Kawasaki, le préparateur italien MRS Oficina expose ce custom dépouillé, “naked” pour les intimes, à partir de la petite 650 Vulcan S : fine selle droite, ligne d’échappement raccourcie et pneus slick. Les touches de vert fluo, couleur officielle de la marque japonaise, relèvent le beau vert foncé vernis du réservoir accentué par le jaune du phare. Simple et chic !


salon-moto-kawasaki 

Mash Scrambler

La marque française Mash sort la grosse artillerie avec une dizaine de motos sur son stand. Depuis la petite 125 cm3 Seventy jusqu’à la Fivehundred Street (400 cm3)  ou Scrambler (encore un !) en passant par une version trail baptisée Adventure et une déclinaison 250 cm3. Les modèles sont conçus et designés en France mais fabriqués en Chine. Les tarifs s’en ressentent : de 1895 € pour la 125 cm3 à 4 990 € pour la Scrambler Five Hundred.

salon-moto-mash scrambler 

Polaris Slingshot

La groupe américain Polaris, bien connu pour ses motos-neige, ainsi que ses modèles Indian ou Victory, débarque au salon de Paris avec un tricycle géant, ou plus exactement un cabriolet à trois roues de 3,8 m de long. Le petit pare-brise et les ceintures de sécurité évitent d’avoir à porter un casque, mais attention aux moucherons entre les dents et aux bruits d’air qui peuvent fatiguer à la longue. D’autant que le 4 cylindres 2,4 L d’origine GM délivre 173 ch, largement de quoi entraîner par courroie l’unique roue arrière et catapulter les 790 kg du bolide de 0 à 100 en 5 secondes seulement. Dernière chose : l’engin est doté d’une marche arrière bien pratique pour se garer mais peut-on encore parler de motocyclisme dans ses conditions ?

Tarif : 30 000 €


salon-moto-polaris 

Praëm AE SP3

Voici la plus belle moto du salon l’AE SP3 présentée par l’atelier Praëm. A partir d’une Honda VTR SP2, soit la 911 des motos - capable à la fois d’assurer des trajets quotidiens et de claquer des temps sur circuit – Sylvain Berneron et son frère Florent ont entièrement recouvert la bécane d'un fil d’inox de 2 mm, semblable à un tissage délicat, avant d’ajouter une fourche Öhlins compétition, deux jantes en carbone et même un sabot en laiton patiné. À noter la montre Tag Heuer Monaco fixée sur le réservoir.

Prix estimé de ce concept unique : 150 000 €.


salon-moto-praem 

Vélo électrique SEW

Le marché des vélos électriques étant en pleine croissance, de nouveaux acteurs apparaissent et présentent au salon leur prototype, comme ce concept en aluminium brossé de SEW Usocome. Avec 50 km d'autonomie et 45 km/h en pointe, ce joli cyclomoteur électrique entrera peut-être en production si les réactions du public sont positives. 


salon-moto-sew electric 

Sur Les Chapeaux De Roues

Facile à reconnaître parce qu’ils signent leurs préparations de leur grosses initiales SLCDR pour Sur Les Chapeaux de Roues, le préparateur breton était sans conteste le plus visible du hall 8, dédié aux customs. Nous avons particulièrement apprécié cette Honda CX 500 de 1982 dépouillée jusqu’à ses silencieux, d’où son nom “CX 500 de la Mort”.


salon-moto-slcdr 

La Triumph de David Beckham

Grosse nouveauté chez Triumph cette année avec la nouvelle Bonneville à refroidissement liquide, plus moderne, plus puissante et toujours aussi élégante avec tous ses dérivés Thruxton, Scrambler, Street Twin… Considérée comme la matrice de la moto moderne et de toute la culture custom, la marque anglaise se devait de présenter aussi une préparation remarquable, en l’occurrence la moto personnelle de David Beckham : une Bonneville à phares jaunes, et tuyau d’échappement recouvert de bande de tissu calorifuge. A part l’absence de rétroviseur et la selle bi-place, il faut noter surtout qu’il s’agit de la seule moto du salon présentée derrière une vitrine, à côté d’un poster de l’ex-footballeur vedette en noir et blanc, tirée du court métrage promotionnelOutlaws réalisé pour la marque Belstaff.


salon-moto-triumph beckham 

Ural Scrambler

La firme russe poursuit la fabrication de l’antédiluvien side-car élaboré à l’origine en… 1941 ! Pour mémoire, ce gros tricycle est disponible en version 2 roues motrices, puisque la roue du panier peut être enclenchée. Il existe même une option roue de secours en cas de grande expédition. Sans réelle surprise et pour suivre la tendance générale, Ural présente elle aussi une version Scrambler, avec des bandes jaunes sur fond noir.

salon-moto-ural scrambler
Poster un commentaire