Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Helios

Helios

Tous les commentaires de ce membre (137 publications)
Si la BNS doit un jour se séparer de toutes les monnaies étrangères, comment je vais faire, moi, avec ma valise pleine d'euros, que j'aurais fait franchir à grand peine la frontière ?


Moi ce qui m'étonne c'est plutot la dualité dans la pensée socialiste.
D'une part il y a ce que vous décrivez.
Mais il y a autre chose d'au moins aussi important et que vous oubliez : ces socialistes sont les principaux artisans de la disparition des frontières et de la libre circulation des capitaux (avec Bérégovoy, Fabius et DSK), qu'ils ont encore récemment consolidées avec la trahison du référendum de 2005 (commise avec l'UMP).
Il y a là deux politiques totalement contradictoires : l'ouverture totale et la fiscalité très forte. Contradictions qu'on retrouve aussi à l'extrème-gauche. Comment expliquer ces positions qui condamnent irrémédiablement ces partis à l'échec ?


En gros, pour résumer, ceux qui n'ont pas les mêmes opinions que vous sont des incompétents.


C'est pour moi extrèmement étrange d'aborder la question de l' "excellence humaine" par l'exemple des "traders". Mais il est vrai que chacun juge en fonction de ce qu'il connait ou a vécu. Probablement qu'un agriculteur mesurerait l'excellence humaine à la quantité de patates plantées en une journée.
Je suis plus impressionné par l'exemple du mathématicien russe Grigori Perelman.


L'histoire de Perelman ça se trouve un peu partout, un résumé sur Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
ou un autre plus ardu par Cédric Villani, autre médaille Fields (acceptée celle-là)
http://cedricvillani.org/wp-content/uploads/2012/10/perelman.pdf
En ce qui concerne l'excellence humaine, il me semble qu'elle n'est intéressante (pour les autres) que si elle ajoute une pierre à un édifice, que d'autres feront encore grandir ensuite. C'est pourquoi l'exploit sportif par exemple me semble plutot insignifiant, et je mets un peu les performances de traders dans cette catégorie (mais je connais mal cette profession).
Ce qui est fascinant dans Perelman c'est son désintérèt total envers l'environnement sociologique dans la profession qu'il exerce. Seul le sujet l'intéresse, pas le contexte. C'est ce que j'avais conseillé à des étudiants dans mon entourage qui préparaient les concours d'entrée dans les grandes écoles: si vous voulez avoir des résultats, intéressez-vous au sujet des enseignements et des problèmes, et pas au contexte. Mais je pense que j'en demandais trop.
Ce milieu des mathématiques est très particulier. Là plus qu'ailleurs on voit des hiérarchies considérables. Un seul type peut obtenir plus de résultats qu'un millier d'autres, y compris ceux qui ont les postes les plus élevés. Et il est tout à fait possible que ce type (comme Perelman) ne s'insère absolument pas dans un schéma de carrière. Cela doit être géré. C'est peut-être à cause de cela qu'il y a une ambiance "démocratique" et égalitaire qu'on ne voit pas ailleurs, par exemple dans les articles avec plusieurs auteurs, ils sont cités toujours par ordre alphabétique.
Il est particulièrement stupide d'imposer lourdement les riches, après avoir été les principaux artisans de la libre circulation des capitaux (Bérégovoy, Fabius, DSK).
Où est la logique là-dedans ?
Il est bien évident que le principal avantage de la répartition est de pouvoir adapter le montant des pensions à la conjoncture actuelle et au futur prévu. C'est un système souple. Il n'y a pas comme le prétend l'article de promesse précise de retraite future, sinon celle d'un revenu juste compte tenu de la conjoncture. Contrairement à l'épargne qui peut très bien disparaitre d'un seul coup, totalement ou partiellement, comme en ont fait l'expérience certains retraités américains.
ça semble bien marcher l'austérité, concernant l'Europe du Sud, en particulier la Grèce.
"un marché du travail limitant fortement l'ajustement des salaires" : en Grèce l'ajustement est violent, -50% voire pire. Et la semaine de travail de 6 jours est prévue.
"le train de vie des ménages d'Europe du Sud" : en Grèce la protection sociale a pour ainsi dire disparu, et quasiment tous les services publics sont en voie de disparition (sauf la police et l'armée, ce qui n'empèche pas la criminalité d'exploser).
La balance commerciale s'améliore, seulement à cause du fait que les Grecs n'importent presque plus rien.
Le PIB est en chute libre.

Là on dit le contraire

http://globaleconomicanalysis.blogspot.fr/2012/11/how-sustainable-are-chinas-copper.html

plus exactement les importations chinoises actuelles ne sont pas soutenables, étant donné l'évolution du pays.


Il me semble que les grandes monnaies seront défendues à n'importe quel prix à cause des sommes considérables détenues par les puissants de ce monde. Ils feront tout pour que leur pactole subsiste. J'ai entendu quelque part que les fonds déposés dans les paradis fiscaux représentaient au moins deux fois le PIB américain.
Ou alors si l'une d'elle tombe il s'ensuivra des épisodes de nature révolutionnaire avec redistribution complète des cartes.