Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Helios

Helios

Tous les commentaires de ce membre (137 publications)
Bizarre cette affirmation selon laquelle la France n'a jamais fait défaut. Il me semble bien que nos rois ont zigouillé pas mal de créanciers.


Il ne semble pas que ce soit aussi clair que cela. Comme définition de "civilian labour force" on trouve cela:

"Definition of 'civilian labour force'
A term used by the U.S. Bureau of Labor Statistics (BLS) to describe the subset of Americans who have jobs or are seeking a job, are at least 16 years old"

Mais comme le note par exemple Mike Shedlock (qui a écrit beaucoup d'articles sur ce sujet) de nombreux Américains au chomage ont cessé de chercher du travail officiellement (même si beaucoup travaillent de temps à autre dans de petits jobs). Beaucoup aussi sont devenus soit-disant "invalides". 

Un nombre d'actifs maintenu bas par tous les moyens en est une bonne méthode pour présenter un taux de chomage en baisse.


Tout le monde s'accorde aujourd'hui sur le fait que les cours de la bourse sont complètement déconnectés de l'économie réelle. Tout cela étant causé par la politique des banques centrales. Il n'est donc pas étonnant que les profits se concentrent sur ceux qui peuvent utiliser directement la manne d'argent imprimé.
Les "profits" en question ne sont donc pas le résultat de l'action normale des entreprises : produire et vendre.


Le problème c'est ce mot "libéralisme" aux multiples sens, selon ceux qui l'emploient. Ce que 99% des politiciens de droite défendent sous ce terme, c'est ce que vous appelez "capitalisme de connivence", et que j'appelle "socialisme pour les riches".


En ce qui me concerne le prix de l'automobile se décompose comme suit:
- prix d'achat : 16 c le km
- carburant : 9 c le km
- assurance : 6 c le km
- entretien/réparations : 9 c le km
Ce qui fait au total 40 c le km. Et encore je ne change pas souvent de voiture, sinon ça grimperait à 50 ou 60 (qui doit être ce qui est retenu par les impôts).

Mais il est vrai que quand je dois décider de voyager en train ou en voiture, je ne compte que le carburant et les péages pour me décider, comme dans l'article je suppose...
Mais le calcul fait au début est le bon je pense, d'un point de vue économique.

Pas convaincu du tout qu'aux USA "L'Etat est moins communiste qu'en France"...

Il faudrait bien entendu définir ce qu'on entend par "communiste" et mesurer la quantité de communisme. Mais enfin si on entend par là l'existence et la puissance d'une structure chapeautant et structurant la société, eh bien l'Amérique est bien servie, avec son état militariste et sa banque centrale, au moins autant que l'ex-URSS avec son PCUS. La différence avec la France est que le "socialisme" aux USA se contente d'exister à un haut niveau dans l'économie, mais avec autant sinon plus de conséquences. C'est ce qui apparait à la lecture du blog de Mike Shedlock (qui n'est pas vraiment communiste) pour qui par exemple la prospérité des fameux "1%" les plus riches aux USA, qui concentrent une part croissante de la richesse, doit tout à la politique menée par cette macro-structure, et peu à ses réussites entrepreneuriales.

C'est ça qui est génant avec les "libéraux" français (du moins 99% d'entre eux). Ils sont prompts à dénoncer les "socialisme" de bas niveau, mais pas celui au sommet, celui qui structure l'économie, source d'une politique dont ils voient qu'ils pourraient tirer profit.
Quant à la division internationale du travail, je pense qu'elle souffrira beaucoup du prix croissant de l'énergie et du retour des frontières, qui viendra à mon avis.
Cela dit, je suis pourtant d'accord sur le dernier paragraphe.

Et si la courbe de Friggit revient dans le "tunnel", voire passe en dessous compte tenu de l'évolution de l'économie, il devient quoi votre investissement immobilier ? En ce moment on prévoit de 5 à 10% de baisse par an (notaires), ça va durer combien d'années ?



 
Je crois que vous vous faites des idées.....
Admettons que la "communisation" soit en marche, en Europe, et aux Etats-Unis aussi.
Vous avez votre argent planqué dans des "paradis fiscaux" soit.
Mais il faut bien que cet "argent" ait des actifs tangibles comme collatéral, sinon il ne s'agit que d'écritures sur des livres de compte, ou des bouts de papiers avec des chiffres dessus.
A ce moment là la "communisation" peut aller plus loin, par exemple décider de ne pas reconnaitre les droits de propriété d'actifs revendiqués par des particuliers ou banques situés dans les paradis fiscaux. Et à ce moment là votre argent planqué vaut.....zéro.



Des gens se sont rendus compte (comme J. Sapir) qu'après tout le contrôle des flux de capitaux dans chaque pays européen était possible, et pas difficile à mettre en oeuvre : c'est ce que montre apparemment ce qui se passe à Chypre. Après tout ce n'est qu'une question de maitrise de certaines connections entre ordianteurs, absolument rien d'autre. Donc il est vrai que si on veut faire quelque chose avec son argent, il faut se décider vite.

Mon doute en fait concerne le système financier mondial, que certains pensent en voie de destruction. Dans ce cas tout ce qui repose sur des jeux d'écriture ne vaudra plus grand chose, où que ce soit. Il y en a même qui imaginent de vivre dans le futur une sorte de reclusion dans des fermes isolées (si possible en altitude) avec organisation de la possibilité de vivre en autarcie. C'est dire où en est la confiance.
On sait maintenant par de nombreux témoignages que Cahuzac, quand il dirigeait une clinique, demandait systématiquement des paiements en liquide. On me dira aussi que "le système fiscal français est tellement répressif, tellement confiscatoire"...
Mais on sait aussi que des chirurgiens (à Toulouse je crois) ont été condamnés pour avoir effectué certaines opérations, allant jusqu'à la mutilation, sans aucune raison autre que celle de soutirer du fric aux victimes. Plusieurs affaires analogues récemment concernaient des dentistes, et j'ai pu constater récemment dans mon entourage que dans cette profession c'est très répandu.
Alors où est la limite entre la légitime "protection de son patrimoine" et la crapulerie pure et simple ?