Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Thomas

Laurent Thomas

Tous les commentaires de ce membre (17 publications)
Les vendeurs Chinois (typiquement sur Alibaba) demandent maintenant de payer en PayPal.

Je ne maitrise pas le système, mais je leur fait confiance: ça doit couter moins cher que Visa/MasterCard.

Malgré la médiatisation, je n'ai jamais vu de bitcoin sur les plateformes d'achat asiatiques.
Charles,

Le discours de Laurent Alexandre est intéressant, merci.

Mon point de vue

1) Ce qu'il appelle "IA"

Est pour moi, simplement le 'software'.
Microsoft a montré la puissance économique spécifique du logiciel et correspond à son discours.

L'IA n'est que l'amélioration continue du logiciel.

Cette amélioration (l'IA) est en avance d'un point de vue scientifique/mathématique, mais elle se révèle progressivement en suivant le progrès de l'électronique.

Les prouesses du "deep learning" sortent aujourd'hui car l'électronique d'un smartphone est plus puissante qu'un super-calculateur d'il y a 20 ans (la loi de Moore).

L'Europe est complètement larguée en terme de composants électroniques, un peu moins en terme de logiciel.

2) Les GAFA

La puissance qui est derrière est citée par l'auteur: un algorithme moyen alimenté par de bonnes données bat un algorithme supérieur moins bien alimenté.

C'est une extension de la loi économique des réseaux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Metcalfe

J'espère avoir contribué à votre réflexion

Laurent
Le système des publications (comme d'autres) est détenu par des méchants capitalistes Anglo-saxons.

Nos chercheurs, payés par l'état, doivent publier dans ces revues pour être bien évalués, ce qui est aussi choquant.

Dans mon domaine, l'organsation la + puissante de publication est l'IEEE elle même.

En clair, il faut payer pour publier, vos lecteurs doivent payer pour vous lire, les présentations publqiues dans de grands hotels sont obligatoires et tout aussi couteuse (mais elle font le joie des "chercheurs").

On pourrait faire un long article sur la perversité des comités de relecture.

L'Europe tente d'imiter le système (l'ETSI est surnomée Eat Travel And Sleep Internationaly).

Quelques hackers tentent aussi de résister: http://sci-hub.io/

Cordialement
Bonjour,
Une analyse spécifique de Banro:
http://seekingalpha.com/article/3793706-things-go-wrong-banro-corp-case-study?page=2

Résumé de l'article:
    Banro a de très bonnes réserves de minerai
    Banro merde depuis des années à construire les usines
    Banro est maintenant aux abois et brade ses réserves contre du cash

A fond, comme dans l'immobilier, l'emplacement est le point clé.
Mais il faut qu'ils en restent réellement propriétaires, ce qui est très diffcile à savoir.

Cordialement
Laurent

Bonjour,

Pour rebondir sur le commentaire précédent, vous aviez publié, il y a maintenant longtemps, sur les cycles de Kondartieff.

Même si les QE ont changé la donne, l'histoire répète des trames.

Sur ces cycles, nous pourrions encore être en fin d'automne, même si vous aviez tenté d'identifier l'entré en hiver il y a 7 ans (si je me souviens bien).

Depuis cette anticipation, l'automne se confirme: l'immobilier semble avoir atteint un plateau haut, les matières premières baisse sérieusement, la dette atteint des nouveaux sommets (difficile de dire si c'est le sommet, ce paramètre continue de croitre).

Lor avait progressé, comme si la crise de confiance augmentait, mais finalement ça s'est tassé en 2014/2015.

La confiance ne me semble pas encore vraiment entamée, même si le chomage grandit.

Ces macro-cycles sont probablement encore d'actualité, même si quelques années ont passé (merci les QE?).

On voit monter les idées politiques associées à cette période: aux élections et dans objectifEco (qui tourne à la caricature dans ce domaine).

Je n'ai pas de convinction ni de comclusion, l'avenir rest incertain

Laurent

Merci pour vos articles.

Les courtiers ont souvent une petite sélection quotée, mais le mien n'a pas votre liste.

J'aimerais connaître un moyen d'acheter/vendre des obligations avec un plus grand choix, par exemple, les obligations citées dans votre article.



Je suis prudent avec les théories complotistes ou simplement le hazard et notre intelligence individuelle qui conduit nos actions à notre profit.

Comme je vous trouve trop sérieux, un dessin de Voutch sur le sujet de Charles:

http://a395.idata.over-blog.com/1/15/80/34/Economics/voutch---I-particularly-like-the-idea.jpg

 

«DébutPrécédent12SuivantFin»