Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Engin-ear

Engin-ear

Passionné par l'économie et la finance.

La réligion nous dit ce que nous devons être, la loi nous dit ce que nous ne devons pas être, l'économie nous dit ce que nous sommes réelement.
.

Tous les commentaires de ce membre (48 publications)
Peut-on être re-infecté par le COVID19?

La déduction logique nous dit "Oui".

Il "suffit" d'être exposé à une souche #2 de COVID19 suffisamment différente pour que les anticorps #1 ne protègent pas.

Notre connaissance collective mondiale du COVID19 est encore assez faible.

Pour une grippe saisonnière banale, les vaccins officiels ne protègent que contre un cocktail de plusieurs souches les plus dangereuses. Cela laisse de la place pour être reinfecté la même saison par une souche "hors vaccin".
Il n'est pas clair pourquoi nationaliser l'épargne privée quand la banque centrale eueopéenne envisage une impression monétaire illimitée à l'image de la FED. 

Il y a un grand risque reputationnel et électoral alors que l'enjeu financier est modique.

De toute façon, l'épargne privée, déjà punie par les taux à zéro, sera diluée par les injections monétaires sous forme de nouvelles dettes d'état...
Eclairant.

Mais quelle est l'appliquabilité des analyses techniques dans un contexte historique qui ne s'est jamais produit :
Le confinement qui étouffe l'économie réelle sur toute la planète, les banques centrales qui inondent la bourse de liquidités pour éviter un AVC à l'économie et qui gonflent les actions (entre autre pour maintenir la solvabilité des institutions)?


J'ai visionné, et les messages sont forts et pas drôles.

C'est un orateur puissant, exceptionnel et troublant.

Cependant sa logique tient qu'à moitié. L'autre moitié est déformée par son ambition politique.

Mais la moitié qui tient est exécutée à la perfection.
Chapeau, l'artiste!
“cela aurait pu être autrement.”

Ceci est de la rhétorique politique pure.
Faut pas s'y focaliser.

Pensons à l'avenir : dans quelques mois, nous aurons des éléments factuels pour avoir un avis pesé sur les bonnes et mauvaises pratiques.

Quelle était la véritable mortalité COVID, quelle était la surmortalité provoqué par le confinement, quels étaent les dégâts psychologiques à cause du martelement à la télé "..Morts... Morts... Morts...".

Quel était le coût en PIB, en endettement, pouvoir achats, inflation/déflation, chômage.

C'est seulement en regardant les faits et en se comparant avec les pays voisins que l'on saura.
L'herbe est plus verte ailleurs? Où ça?

Je lis les actualités de tous les pays significatifs, je constate que c'est partout pareil.

Il y a quelques mini-pays aux conditions sympatiques, mais ils ne pourront pas matérialement accueillir 60 millions de fugitifs.
Oui, et cela s'explique entiérement par le comportement des banques centrales : les imprimantes digitales sont en trains de générer les liquidités pour éviter justement le scénario 1929.
"la paix sociale, du progrès et du plaisir de vivre."

à ma connassance, ce genre de fruit est apporté exclusivement par l'expansion économique, quand le pays génèrent de plus en plus de richesses ET les partage de manière équitable.

Les lois ne servent à rien quand le gâteau à partager stagne ou diminue.
«DébutPrécédent12345SuivantFin»