Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Engin-ear

Engin-ear

Passionné par l'économie et la finance.

La réligion nous dit ce que nous devons être, la loi nous dit ce que nous ne devons pas être, l'économie nous dit ce que nous sommes réelement.
.

Tous les commentaires de ce membre (48 publications)
Heh, encore un billet percutant et original.

Que faire en cas de coup dur?

En l'absence d'anesthésiant du type Alcool & Co, la défense traditionnelle des humains reste "relativiser ses malheurs".

Les philosophes de l'Antiquité disaent :

memento mori
Merci pour l'article, le thème est sympa.

Personnellement je me suis posé la même question, et mes recherches aboutissent toujours aux mêmes conclusions :

1. Pour vivre, l'homme a besoin AUSSI de la santé mentale, qui ne vient dans notre espèce que par le travail.

2. L'équilibre économique n'est juste pas possible, ne serait ce que sur le plan purement énergetique au niveau de la planète. A ce niveau, compter sur IA c'est comme rechercher le perpetuum mobile (moteur éternel) - voir les tentatives du Moyen Age arrêtées net par la découvertes de lois thermodynamiques..
La spiritualité, dont vous entendez dans 99.9% des cas, est un produit commercial préparé pour vous rendre addict à un service payant.

C'est une marque de notre époque : créer une proposition d'offre à tout soupçon de demande.

La spiritualité, la vraie, s'achète avec la monnaie antique : solitude, austérité, défis et le courage d'accepter la réalité.
La critique des algorithmes est exagérée.

Nos algorithmes découlent de nos tentatives de modéliser la réalité.
Avec nos capacités intellectuelles imparfaites et sur la base de nos connassances très imparfaites, nos algorithmes nous produisent des estimation très grossières. 

Cela représente tout de même une aide utile... mais le hic c'est que je n'ai entendu parler d'aucun Etat, aucune entreprise privée qui se laisse guider entièrement par un algorithme quelconque.

Le consensus aujourd'hui est que les meilleures pratiques de gestion se basent à la fois sur l'intuition ET les algos.
Objection, votre majesté!

La stagnation - c'est ce que nous avons connu grosso modo les 10 dernières années.

Le confinement est un ralentissement dangereux de l'économie.

La.prospérité est basée idéalement sur une créarion de la richesse réelle, les biens et les services,  à ne pas confondre avec la masse monétaire.

Les gens confinés ne produisent pas beaucoup de richesses.


"A aucun moment j'envisage de fuir la dépression économique et le chaos politique."

Dans notre monde globalisé et interconnecté, je ne vois pas quel coin pourrait offrir une protection garantie à 360°.
"risquerait de provoquer l’effondrement de la zone euro"

Cet effondrement n'est en aucun cas souhaitable, mais son risque existe toujours.

La zone Euro c'est une circulation libre de biens et la monnaie commune.

Si le frontières sont fermées et les états ne peuvent pas obtenir suffisamment d'euros pour fonctionnement normal, que restera-t-il de la zone euro?

C'est un scénario catastrophe auquel je ne crois pas.

Les déclararions fortes sont nécessaires pour rappeler aux acteurs que rien n'est acquis pour toujours, et des efforts sont nécessaires pour préserver l'équilibre du système.

"vivement l'effondrement de la zone euro, c'est plus que souhaitable a ce stade."

Curieux. Pourquoi vouloir la destruction massive des choses qui marchent?

La Chine échange leurs produits de haute technologie contre notre dette (= promesses de payer un jour).

Il suffit de lire les livres de l'histoire qui expliquent comment les peuples vivaient avant notre propre naissance pour constater que nous vivons (encore) l'age de prospérité inédit.
Cher Thierry, merci pour ce décryptage des actualités qui va au-delà des banalités et "simplismes".

J'aime beaucoup.
L'heure de bilan viendra dans quelques mois.

Si la Suède prouve que le COVID19 ne justifiait pas le lockdown... cela sera embarassant.