Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Liautaud

Liautaud

Tous les commentaires de ce membre (11 publications)
Ce qui nous échape, ce à coté de quoi on est en train de passer, c'est peut-être qu'il n'y a plus de marché
Charles, le seul truc, et écoute moid bien, c'est le seul truc, et je te fais en bullet point, pur que tu comprennes, bien :
  - Le virus est parti de chine, on est d'acccor ?
  - Is ont confine 100 miliions de personnes, nous sommes toujours d'accord ?
  - Il y a 2 ou 3 millard de personnes en chine et ce virus est vaguelent sur toute la planete, somme-nous toujours d'accord ?

Alors, donne-moi, un, un seul, un seul argument crédible, qui moi, moi, moi en tant qu'être vaguement corticalisé, pourait me faire croire que cela ne va pas retourner vers les 2 milliards de chinois ?

Je t'écoute.
Il faudra que ca passe par la moitié de la population. C'est tristen mais c'est comme ca mon poulet, il va falloir t'y faire. Tu peux voter à droite ou à gauche, ca n'y changera rien.

Oui, il faut mettre les gens fragiles à l'abris, et confiner ceux qui ont le virus.

Mais désolé, le vaccin arrivera dans un an. Triste, mais aussi c'est comme ca.

Pour arriver a 50% de la population immunisée, sa seule stratégie finalement, c'est de faire en sorte que ceux qui le chopent puissent y ressister. Voià, c'est dit en une phrase : il faut que 50 à 60 des gens se prennent ce virus - idéalement ce qui ne vont pas en mourrir - et après on n'en parlera plus.

La stratégie chinoise n'a pas de sens, ca va repartir chez eux, on aura le rebond en "V" que tout le monde espère.

PS - Charles, la posologie, pense à la posologie
La posologie, Charles; n'oublie pas la psosologie.
T'es en tilt, mec
Loïc, je te suis depuis tropical bear, je suis fans du monstre froid que tu es.
Je sais l'économie, je sais Hayec et Keynes, je sais aussi kondratief.
Je te suis les yeux fermés dans un bear market, tu es bon la dedant, c'est indubitable. Et charles est en panique, tu connais les ressorts alors qu'il n'a qu'une paire de couilles aveugles.
Mais si je te suis dans les marchés baissiers, ce que vais faire encore ce coup ci, deux points pourtant nous différentis.
1/ L'or, je ne m'étendrais pas sur le sujet,
2/ L'explosion. La démographie loïc, c'est toi même qui a utilisé l'argument, à juste titre à mon avis. Est-ce que les monnaies vont explosées maintenant ? Au prochain cycle, dans 10 ans, ou au siuvant dans 20 ans ? Ou au suivant. C'est vieux, ca comptemple son compte en banque, mais ca ne retire rien. Tous des japonnais ? Pourquoi pas au final. Pour passer de 100% a 240%, il va encore en falloir des cycles, des crises et des épidémies.
Pourquoi pas ?
Et pour aller de l'avant, il faut bien.
Nietzsche disait de l'état "qu'il est le plus froid des monstre froid". Je ne sais pas pourquoi, cet aphorisme m'a fait penser à toi.
Autant, tu vois, comme je le disais dans mon précédent post, Charles est une espèce de paire de burnes ambulante. Alors que tu n'es que raison, mais raison de faire quoi ? Il y a une inocence du devenir dans Charles, une certitude absurde et armée de raison dans la tienne. La raison, à jamais, restera un moyen des passion. D'abord on aime, et après on réflechit.
S'extirper du monde, ou etre le monde ?
Le monde arrive toujours au même endroit, dans le vide que l'on appele "je".
Je est un autre
Chares,

fais comme moi, dans ces moments là, écoute Loic.

Arrete avec le pegrokle et le VIX. Ecoute Loic je te dis, et tu le dis toi eme d'ailleurs.

Arrette.

Bruno
Chares,

fais comme moi, dans ces moments là, écoute Loic.

Arrete avec le pegrokle et le VIX. Ecoute Loic je te dis, et tu le dis toi eme d'ailleurs.

Arrette.

Bruno
Charles,

je te l'ai dit et du le sais...


Arrete, fais comme Loic, et prends des vacances.

Bruno
Et tu vois Charles, en 2006, je divergeais de Loic, sur un point; l'or. >Tu étais plutot de mon avis.
Vous avez beau fanféronner avec vos PEA, mais acheter de l'or en 2006 et s'endormir dessus, n'a faitvaguement que la performance des meilleurs, moins les cheuveux blancs.
Cepandant,, et même si je suis son plus grand critique, je n'écouterai qu'une seule peronne, Loic. Ca ne veut pas dire que je feri ce qu'il dira, mais j'écouterai.
Sa conclusion, son analyse, sur la crise du Repo me semble pour le moins hazardeuse, je n'ai pas manque de lui en faire part.
Bref, Je compte sur vous,
Bruno
«DébutPrécédent12SuivantFin»