Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Nesb

Nesb

Tous les commentaires de ce membre (2 publications)
Bonjour, 

@Laurent Thomas : je suis d'accord sur le fait que le graphique qui sert à prouver que le taux de CO2 diminue dans l'atmosphère a été trafiqué par la source de l'article de Charles. Les données réelles de la NASA correspondantes sont disponibles ici : https://data.giss.nasa.gov/modelforce/ghgases/Fig1A.ext.txt  
On peut facilement reconstruire un graphique, avec les projections futures (2 scénarios pour la fin de siècle).

Après recherches sur le site armstrongeconomics.com (que l'on peut lire en petites lettres sur le graphique de l'article de Charles) : on y retrouve une courbe inversée -montrant que le taux de C02 augmente- dans leur article : https://www.armstrongeconomics.com/world-news/climate/co2-rate-of-change/. Par contre à mon humble avis là aussi les data sont traffiquées.

Scientifiques, complotistes, gouvernements, nous tous pouvons facilement nous laisser avoir par des infos douteuses... je n'ai pas de leçons à donner je ferai pas forcément mieux.

François-Xavier
Merci pour le partage du lien vers le site electroverse.net. très franchement je ne vois pas en quoi je serai rassuré par un refroidissement à la place d'un réchauffement : d'une certaine façon les deux font peur vous croyez pas ?
le message que je souhaite faire passer est (à mon humble avis) que soit le raisonnement de la part des partisans de chaque extrême est incomplet, soit basé sur des infos traffiquées.

la théorie (religion) officielle du réchauffement à venir / hausse du niveau de la mer etc. est à mon sens basée sur des données vérifiables (je n'ai pas la prétention de dire justes ou fausses) : celles de la NASA et d'autres organismes "scientifiques" qui mesurent les températures, le niveau de la mer, la calotte glaciaire au groenland etc. par contre à mon sens le raisonnement qui leur permet d'aboutir à un réchauffement climatique à venir est incomplet, car ne prenant pas en compte la possibilité d'évènements bien plus significatifs que la seule activité humaine : éruption volcanique, ou baisse de l'activité du soleil type "minimum de maunder" que vous citez en argument.

à l'opposé les partisans du refroidissement ont le sentiment ou la conviction que la propagande réchauffiste "sent" le faux, et tentent de démontrer le contraire mais de manière un peu étonnante (faudrait-il les payer plus pour qu'ils produisent des trucs de qualité ?).
par exemple : dans l'article https://electroverse.net/the-continental-u-s-just-set-its-coldest-ever-october-temperature/ : l'auteur dit "record de froid aux US". admettons. c'est un évènement ponctuel, mais pourquoi pas il y a plein d'autres articles sur son site qui appuient son raisonnement. après il fait un lien trop rapide à mon sens entre deux articles de la NASA :
1) https://www.nasa.gov/feature/ames/solar-activity-forecast-for-next-decade-favorable-for-exploration :

" The maximum of this next cycle – measured in terms of sunspot number, a standard measure of solar activity level – could be 30 to 50% lower than the most recent one. The results show that the next cycle will start in 2020 and reach its maximum in 2025. "

=> en résumé : on va vers un cycle solaire "faible" à partir de 2020.

2) https://earthobservatory.nasa.gov/images/7122/chilly-temperatures-during-the-maunder-minimum

=> en résumé : quand l'activité solaire est faible, il fait froid. exemple pendant la période 1680-1780.

Est-ce que la période 1680-1780 est extrapolable à 2020-20XX ? à mon sens là est la question !

Et puis là aussi il y a une contradiction, c'est que la NASA elle même n'est pas de cet avis : en tout cas  les auteurs de l'article publié là aussi sur le site de la NASA :

https://climate.nasa.gov/blog/2910/what-is-the-suns-role-in-climate-change/

"Several studies in recent years have looked at the effects that another grand minimum might have on global surface temperatures.2 These studies have suggested that while a grand minimum might cool the planet as much as 0.3 degrees C, this would, at best, slow down (but not reverse) human-caused global warming."

=> en résumé : l'activité solaire faible à venir n'aura que peu d'influence sur la baisse des températures du globe. les commentaires et débats à la suite de cet article sont intéressants, les uns défendant que les changements climatiques sont naturels, et les autres que l'homme a une influence majeure.

sur l'augmentation de la taille de la calotte glaciaire du Groenland, là aussi je ne suis pas d'accord avec votre source. elle site "polarportal.dk" qui est à priori un organisme scientifique Groenlandais : j'ai donc passé un peu de temps pour vérifier

http://polarportal.dk/en/greenland/surface-conditions/#c8397

je n'ai pu trouver des données que sur les 5 années précédentes, donc difficile de se faire un avis "en tendance" sur du long terme. je soupçonne, peut être à tort, le fait que l'auteur de l'article sur electroverse.net, trop content d'apporter de l'eau à son moulin, ait utilisé le fait que la masse de calotte du Groenland augmente avec l'hiver (maximum en mars) pour forcer le trait en disant "hé regardez les mecs, en fait on va vers un refroidissement"
=> on le voit bien si on étudie l'image : http://polarportal.dk/fileadmin/polarportal/surface/SMB_combine_SM_day_EN_20191202.png
bizarrement les courbes bleues qui montrent un gain de masse par rapport à la normale sont prises entre septembre et décembre 2019.

bref, allez, plutôt que d'en avoir peur, tout ça me laisse froid ( rire )  pas sur que l'homme soit réellement capable de prédire l'avenir de manière fiable !

la quête de la vérité continue ...