Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Morizot

Morizot

Tous les commentaires de ce membre (11 publications)
Je partage malheureusement à 100% ton avis. Nous allons perdre beaucoup de liberté et plus vite qu'on croit... Ça va piquer sec !

Charles,

Il faut arrêter de croire qu'il y a une élasticité du prix du pétrole... Regarder le TRE/EROI d'une ressource finie est un bien meilleur indicatif de sa rareté.

Quelques réactions qui font un peu flipper quand même...

Croire que les enjeux en cours sont une taxe carbonne ou non signifie un manque cruel de lecture sur le sujet et d'informations.

Le rechauffement climatique, il suffit de mettre le nez dehors pour voir qu'il y a un changement... Visuellement faut vraiment être de mauvaises foi...

Scientifiquement, toutes les températures enregistrées, les minimums comme les maximums, sont en augmentation. J'attends la preuve scientifique qui montre l'inverse...

Sur le CO2, les courbes montrent que l'augmentation s'accélère depuis la période industrielle. C'est prouvé depuis longtemps... Pareil, j'attends la preuve scientifique qui infirme cette donnée. La causalité a déjà été prouvé maintes et maintes fois...

Les conséquences sur l'effet de serre ont été démontrés à la fin du 19è siècle. Personne n'arrive à le remettre en cause scientifiquement. Pourtant, ce n'est pas comme si le progrès n'avait pas avancé...

Enfin... Pour vérifier la crédibilité d'une source, il suffit de regarder les prévisions passées avec le présent. Le GIEC a bon depuis 50 ans. Parfois, la réalité est même pire.

Finalement c'est un peu comme le pétrole. C'est idéologie contre loi de physique...

@alex6
Merci pour votre retour.

Sur la causalité, je vous parlais du lien entre combustion des hydrcarbures fossiles et augmentation de CO2 dans l'atmosphère.

Sur votre sujet, c'est impossible à prouver car ce n'est pas le CO2 qui contribut directement au réchauffement mais l'effet de serre. Le CO2 participe à l'augmentation de l'effet de serre. Un poil différent. Et tout le monde parle du CO2 car c'est le principal gaz émit par l'activité humaine. (combustion du pétrole notamment)

Lien parmi tant d'autres sur le co2 et sa conséquence sur l'effet de serre : https://energie-developpement.blogspot.com/2017/08/Eunice-Foote-experience-effet-de-serre.html

Sur votre affirmation que "les modèles ne parviennent pas à prédire quoique ce soit et se plantent dans les grandes longueurs", j'attends votre source parce que c'est exactement l'inverse.

Je ne suis pas scientifique. J ai plutôt un esprit critique et je suis loin de tout gobé. Je constate que sur ce sujet, les personnes remettant en cause le ré chauffement n'ont jamais de preuve scientifiques à montrer. Seulement des vidéos où les gens s'epriment. C'est un peu faiblard. Surtout quand on constate ce qu'il se passe sur le globe tous les jours.

Enfin, la plupart des gens parlent de réchauffement alors que c'est un déréglement climatique qui se paase. C'est pour ça que l'agriculture souffre notamment car c'est l'apaisement du climat qui a permi à la base notre sédentarisation.

Après, je suis ouvert. Aucun égo. Aucun souci pour dire que je me suis trompé.
mais on ne peut pas arriver sans data et dire qu'on n'est pas d'accord. Cela s'appelle de la croyance sinon. Et entre votre crpyance ou la mienne, je chopisirais toujours la mienne, comme vous choisirez toujours la vôtre et c'est bien normal.

@alex6

Je ne connais pas le rapport NIPCC. Je vais prendre le temps de le lire.

Sur le CO2, il n'y a que vous qui dîtes cela. Tout le monde dit, GIEC compris, que le CO2 renforce l'effet de serre et donc participe au réchauffement. Encore faudrait-il lire les ouvrages scientifiques.

Pour les modèles, vous me sortez un mec qui essaye de préduire quelque chose de très précis sur une décennie. Vous changez de sujet. On parlait du GIEC et autres qui ont des modèles à échelle géologique et d'autres sur plusieurs décennies. Prévoir sur une décennie cela n'a rien à voir. Vous confondez météo et climat.

Je persiste à dire que vous devriez lire sur le sujet des ouvrages scientifiques, vérifier les faits et vous faire votre propre opinion. Vous ne m'envoyez que deux liens sur des articles de presse... Des sources en bois ! Cela n'empêche pas que je vais lire votre rapport cité.

@alex6
Je rajouterai également que nous sommes dans une phase interglacière et que nous allons dans quelques millénaires vers une glaciation. Le soleil entre également dans une période où il émet moins de chaleur (pour faire court).

Malgré cela, les températures moyennes de la planètes augmentent de partout... Cela devrait quand même vous mettre la puce à l'oreille.

J'ai oublié également que vous parliez d'agriculture... Je ne sais plus quoi dire. On explose les rendements... mais lisez... renseignez-vous, allez rencontrer des agriculteurs bon sang... Comprenez pourquoi on explose les rendements et vous verrez que c'est archi faux. Très facile de dire qu'explose les rendements par hectare cultivés, sans dire que la terre cultivée doit être en jachère deux trois ans dans le meilleur des cas, dans le pire elle est morte.

Pourquoi on recherche de plus en plus de terre cultivable pendant qu'on en abandonne d'autres...

@balthazar
Justement, il faut arrêter d'écouter les médias. C'est ce que je dis depuis le début. Lis et absorbe des connaissances, fais toi ton avis.

Quand je ds q'il suffit de mettre le nez dehors, c'est une expression. Si tu allais skier il y a 20 ans, retournes dans cette station et vois ce que ça donne. Si tu vois dela neige demande la proportion de neige naturelle. Pour te donner un exemple, j'ai connu un lac qui sse gelait il y a 20 ans. Bon bah ça fait un moment que je ne l'ai plus vu...Définir une tendance peut très bien être scientifique, je ne vois pas le problème. Pour savoir si ta source de prédiction est bonne, tu regardes les prédictions passées et tu compares avec la réalité.

Sur le CO2 et son augmentation, je ne sais pas quoi te répondre. Il était plus élevé avant, so what ? quel est le problème ?

Enfin, comcernant l'effet de serre je t'invite à relire mon post précédent parce que je n'ai jamais dit cela. Le CO2 participe au renforcement de l'effet de serre, qui lui même accentue le réchauffement.

Bonjour Loic,

Il me semble que vous oubliez deux trois points dans votre exposé.

Il serait intéressant de mentionner comment les réserves de pétroles sont indiqués, et ce même pour les réserves prouvées. Il s'agit de déclarations des états ou sociétés. Personne ne peut vérifier ses déclarations. Ainsi de nombreux pays réevaluent leurs réserves du jour au lendemain. L'intérêt est grand puisque par exemple pour les membres de l'OPEP, leur production dépend de leurs réserves. Ils n'ont le droit de produire qu'un pourcentage de leur réserves prouvés. Ainsi, plus de réserves, plus de production autorisée, plus de billet vert.

Le Vénézuela est un autre exemple. Du jour au lendemain, ils sont devenu le plus grand réservoir de pétrole au monde comme vous l'avez mentionné. Pourtant, plus rien ne sort. Il est vrai que les canaux de distribution ont été endommagé. Quand bien même, la plupart des companies pétrolières sont parties... Pas très bon signe pour un pays qui prétend avoir les plus grandes réserves du monde.

Donc sur les réserves, je ne dis pas qu elles sont fausse. Mais se baser sur ses chiffres est extrêmement  dangereux. Ce ne sont que des déclarations sans aucune vérification possible.

 

Autre point, vous oubliez le point le plus important dans l'industrie pétrolière, à savoir le Taux de Retour Energétique. C'est LE point à regarder et non le prix pour évaluer la quantité de pétrole disponible. Il ne fait que baisser. De 1 pour 100, nous en sommes à 1 pour 15 voire 1 pour 7-8 pour le shale oil américain. Aucune entreprise n'est rentable sur ce type de pétrole. Pour cela, et vous en faîtes l'hypothèse, il faudrait un baril beaucoup plus cher. Pensez-vous que les populations vont pouvoir l'acheter ? Au delà du cout à la pompe, tout va augmenter, à commencer par la nourriture... Cela ne fera donc pas tranquillement. Le passé l'a déjà montré. Un baril à 100$ et la consommation s'écroule (puis vient la récession économique car tout commence par cette consommation de pétrole). Le prix du baril rechute, la conso repart. Mais quid de l'extraction des nouveaux pétroles ?!

Le présent nous le montre également avec l'équateur ses derniers jours.

Il me semble vraiment que le problème n'est pas les sois-disantes réserves disponibles dans le sous-sol de notre planète. La rentabilité de l'extraction en est un tout autre.

«DébutPrécédent12SuivantFin»