Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
pannap

pannap

Tous les commentaires de ce membre (67 publications)
18TXpHZPUnacbm9YxtTEkhYBjFXekHwVeJ       


Considérant que, par sa lettre du 20 novembre 2000 susvisée, le Président de
la Commission des opérations de bourse a saisi le Conseil de Discipline de la
Gestion Financière des faits suivants, concernant la Société ,
anciennement dénommée , et M. gestionnaire
de portefeuilles :
- exécution à plusieurs reprises par M. d'opérations dont le résul -
tat a été affecté a posteriori en sa faveur, au détriment de clients de , ces faits étant susceptibles de constituer des infractions aux dispositions
des articles 2, 3, 4 et 16 du règlement n° 96-03 de la Commission des opé-
rations de bourse ;
- organisation et contrôle internes défaillants et insuffisance du dispositif déon-
tologique au sein de la Société , ces faits étant susceptibles
de constituer des infractions aux dispositions des articles 9, 11, 12 et 14 du
règlement n° 96-03 de la Commission des opérations de bourse ;
- absence d'information des mandants sur la réalité de la gestion de porte -
feuilles effectuée par M., ces faits étant susceptibles de constituer
des infractions aux dispositions de l'article 23 du règlement n° 96-03 de la
Commission des Opérations de Bourse ;
Considérant que, par lettres en date du 2 janvier 2001, le Président du Conseil
de Discipline a informé M. , anciennement
dénommée , que le Conseil de Discipline agissait à leur encontre
à la demande de la Commission des opérations de bourse, au sujet des faits relevés
dans la lettre susmentionnée du 20 novembre 2000 ;
II. SUR LE FOND :
Concernant M. :
Considérant qu'il résulte de l'instruction qu'entre le 17 septembre 1998 et le
21 décembre 1999, M.  gestionnaire de portefeuilles salarié de la
Société , a passé des ordres globaux d'achat sur des valeurs mobi -
lières dont il n'a pas affecté immédiatement le résultat aux comptes de ses
clients ; qu'à la revente des titres, le produit des opérations bénéficiaires a été,
à quelques exceptions près, passé au crédit du compte de la Société S, dont .....
18TXpHZPUnacbm9YxtTEkhYBjFXekHwVeJ

l'ane qui dit oui ou

l'âne de Buridan

18TXpHZPUnacbm9YxtTEkhYBjFXekHwVeJ       

pour le tirelaine en hommage à mémé ...

Considérant que, par sa lettre du 20 novembre 2000 susvisée, le Président de
la Commission des opérations de bourse a saisi le Conseil de Discipline de la
Gestion Financière des faits suivants, concernant la Société ,
anciennement dénommée , et M. gestionnaire
de portefeuilles :
- exécution à plusieurs reprises par M. d'opérations dont le résul -
tat a été affecté a posteriori en sa faveur, au détriment de clients de , ces faits étant susceptibles de constituer des infractions aux dispositions
des articles 2, 3, 4 et 16 du règlement n° 96-03 de la Commission des opé-
rations de bourse ;
- organisation et contrôle internes défaillants et insuffisance du dispositif déon-
tologique au sein de la Société , ces faits étant susceptibles
de constituer des infractions aux dispositions des articles 9, 11, 12 et 14 du
règlement n° 96-03 de la Commission des opérations de bourse ;
- absence d'information des mandants sur la réalité de la gestion de porte -
feuilles effectuée par M., ces faits étant susceptibles de constituer
des infractions aux dispositions de l'article 23 du règlement n° 96-03 de la
Commission des Opérations de Bourse ;
Considérant que, par lettres en date du 2 janvier 2001, le Président du Conseil
de Discipline a informé M. , anciennement
dénommée , que le Conseil de Discipline agissait à leur encontre
à la demande de la Commission des opérations de bourse, au sujet des faits relevés
dans la lettre susmentionnée du 20 novembre 2000 ;
II. SUR LE FOND :
Concernant M. :
Considérant qu'il résulte de l'instruction qu'entre le 17 septembre 1998 et le
21 décembre 1999, M.  gestionnaire de portefeuilles salarié de la
Société , a passé des ordres globaux d'achat sur des valeurs mobi -
lières dont il n'a pas affecté immédiatement le résultat aux comptes de ses
clients ; qu'à la revente des titres, le produit des opérations bénéficiaires a été,
à quelques exceptions près, passé au crédit du compte de la Société S, dont .....
18TXpHZPUnacbm9YxtTEkhYBjFXekHwVeJ

l'ane qui dit oui ou

l'âne de Buridan

Soldats: Combattre, tuer, mourir : Procès-verbaux de récits de soldats allemands (Allemand) Broché – 15 mai 2013



de Sönke Neitzel (Auteur), Harald Welzer (Auteur), Olivier Mannoni (Traduction)


à lire 
et aussi : rené girard : La Route antique des hommes pervers
C'est bien dommage de ne plus publier ;
la situation est pire que ce que l'on croit : Junker ( à 1mn 14 ) j'ai vu et entendu et écouté ... des dirigeants d'autre planete ils sont très inquiets etc. 
- l'heure est au courage ; une condamnation de la COB , c'est pas mortel quand meme !  , surtout que ça donne l'élan pour une juste expatriation ? ;
bien le bonjour à mémée ...
signé : la violence et le Sacré
au temps pour moi , j'ai cru que c'était une blague
faut-il vraiment etre parano pour se faire passer pour un fou ;  parfois ça peut etre utile ... ?
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»