Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume de Rouville

Guillaume de Rouville

Agé actuellement de 21 ans, j'ai déjà géré une boite à 18 ans (120k € de CA), avant sa revente.

Cette "bosse" de l'entrepreneuriat date cependant depuis bien longtemps : baignant dans ce monde au travers de ma famille, j'ai travaillé gratuitement toute ma jeunesse afin d'apprendre, apprendre et encore apprendre. 

Alors que la plupart des jeunes d'école de commerce n'ont qu'une idée théorique du monde, j'ai pu en constater l'extrême violence, non au sens violent du terme, mais au sens statistique : c'est l'écart-type qui règne dans le monde, c'est le cygne noir qui l'emporte.

Embaucher, virer, gérer les stocks et les clients, tout cela je l'ai vécu dans une entreprise d'un secteur traditionnel. Cela m'a permis de confirmer l'objectif de ma prochaine décennie : créer une entreprise bénéficiant d'une croissance exponnentielle où 7% de croissance par semaine serait la norme.

Le monde des startups étant devenu tellement médiatique, il faut remettre à plat tous les postulats et utiliser les vrais outils des temps modernes, ceux dont personne ne parle. 

Je souhaiterais partager avec vous sur Objectif Eco tout ce que j'ai appris jusqu'à ce jour et tout ce que je vais apprendre sur le magnifique chemin qu'est la confrontation d'une idée au marché.

Dans le même temps, la vie heureuse peut se résumer au travers des 3F, qui sont : freedom, family/friends and fitness. Comprendre les implications de chacun des ces pans de votre vie est indispensable afin de vivre une vie bien vécue. J'ai toujours voulu les optimiser, et j'ai entrepris des recherches depuis plusieurs années sur ces sujets. Leurs résultats devraient vous marquer.

Cheers,

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Vacances – Réflexion étymologique, étude de son paradigme

Audience de l'article : 159 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Que ce mot si doux soit contradictoire selon son nombre, cela ne m’était jamais venu à l’esprit. André-Comte Sponville, dans son dictionnaire philosophique en a fait une définition remarquable et forte agréable à méditer :



Vacances à publier
Poster un commentaire