Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Antoine Capitan

Antoine Capitan

Malgré un nom à consonnance militaire, ce qui caraterise le mieux ma vie depuis déjà de nombreuses années est un rejet de l'autorité.

Je suis un travailleur acharné et un passionné. J'etais plutot destiné par mes origines modestes à un avenir conformiste et banal, ce qui etait considéré à l'époque comme un ideal. Mais j'aime me dépasser et apprendre. Je pense que c'est ce qui m'a sauvé de la "Rat Race".

10 ans de grande distribution à l'époque on y faisait encore du commerce "au cul du camion" m'ont permis de me débrouiller dans toute situation et développer un état d'esprit propice à la "débrouille". Puis la liberté y a disparu et j'ai quitté le metro boulot dodo pour devenir independant, webmaster et marketeur.

J'ai pris gout à l'indépendance et la liberté. En parler et y gouter sont 2 choses bien différentes. Finalement j'ai compris que peu de gens aspirent à être libre, c'est une activité qui necessite de s'y consacrer à temps plein. Les gens sont paresseux. Si vous n'avez pas une grande soif, vous continuerez à boire à la paille car cela vous suffira....

2/3 ans comme independant m'ont convaincu de quitter la France, trop de paperasses, d'intermediaires inutiles et d'impots.
Trop de contraintes et de dépendances pour etre un homme comme moi.

Je savais gagner de l'argent mais aucune idée comment l'investir et le faire fructifier. 4 ans plus tard et xxx.000 euros dans ma poche j'ai commencé à m'interesser à l'investissement et au trading. La pierre ne m'a jamais interessé .... trop de contraintes et d'enracinemment (dans mon jargon "boulet au pied").

Depuis 2 ans je m'interesse au marché des actions, en swing trading et trend following. Je fais aussi du trading sur CFD et Devises dans une optique CT ou MT. Je m'interesse aux cryptomonnaies egalement.

Antoine-Capitan

 

Cadeau :

Formation gratuite sur l'indicateur RSI, à travers 12 mensonges et 3 vérités à son sujet, cliquez ici

L'Investisseur Opportuniste :

==> Suivez en TEMPS REEL mes trades sur le Forex


==> Suivez en TEMPS REEL mon portefeuille actions

Et devenez autonome dans vos investissements en un an

   MES LIVRES

Le 1er qui a faconné ma vie d'adulte : "les raisins de la colère" de John Steinbeck.
Lu à 15 ans, ce livre m'a giflé. J'ai eu 2 lectures de ce livre. La premiere à 15 ans m'a donné une forte conviction socialiste et une haine du capitalisme, car il etait impossible aux familles pauvres de sortir de leur rat race et je me suis dit qu'il fallait changer le systeme.
Des années plus tard j'ai compris qu'on ne changeait pas le systeme, que l'individu le contourne ou en sort. On croit qu'il y n'a qu'un seul systeme.... changer de pays / de vie vous fait quitter le systeme.

Stratégies de Prospérité par Jim Rohn
J'ai bien sur lu beaucoup de livre sur le developpement personnel mais c'est celui-ci que je retiens.
L'idée du book est de donner des étapes pour avoir une vie qu'on aime. Un livre très simple avec 7 stratégies clés.
C'est le livre que j'ai lu avant de quitter la France.
Il m'a aidé à comprendre que "les raisins de la colère" a suscité chez moi une colère et le besoin d’être libre financièrement pour mener une vie d'homme libre.
Un livre tres pratique et adaptable à tous je pense. Un must pour moi.

Me Contacter ?

mailoeP

promospeciale

Reconsidérer l'échec pour réussir

Audience de l'article : 901 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

L'échec, une marche (obligatoire) vers le succès


Il s'avère que l'échec est l'une des plus grandes forces de l'humanité et n'est donc pas le contraire du succès, mais plutôt un facteur clé pour atteindre nos objectifs. Cela a été prouvé par des scientifiques de l'évolution tels que Charles Darwin, à qui l'on attribue le mérite d'avoir dit : "Ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit. C'est celui qui s'adapte le mieux au changement."

En investissement, c'est savoir reconsidérer les élements macro-économiques. Et ne pas rester fixer sur une tendance meme si elle est là depuis des années. J 'appelle cela l'oppportuniste investisseur

Changer et s'adapter, c'est exactement ce que les humains ont fait au cours de siècles d'évolution. Par exemple, nous nous sommes vite rendu compte que nous sommes trop faibles pour chasser individuellement - notre corps est trop fragile - et nous nous sommes adaptés en chassant en groupe, ce qui nous a permis de devenir des communautés de plus en plus complexes, en utilisant nos capacités collectives qui nous ont permis non seulement de survivre, mais aussi de nous développer.

Les bébés apprennent par ce même mécanisme. Nous naissons impuissants, mais nous apprenons graduellement à montrer du doigt ce que nous voulons pour que les parents comprennent ce dont nous avons besoin. Par d'autres essais ou erreurs - en faisant des erreurs et en échouant parfois - cela nous aide finalement à apprendre à marcher, à parler et à grandir pour devenir un adulte humain pleinement réalisé.

Bref, bien que cela semble contre-intuitif, nous sommes conçus pour faire de la faiblesse notre plus grande source de force. C'est par nos échecs que nous apprenons comment nous devons nous adapter et grandir pour réussir, que ce soit en trouvant notre prochain repas ou en lançant une entreprise complexe.

"L'échec est considéré comme une occasion d'apprendre et de grandir ", dit Crystal I. Lee, psychologue de Los Angeles. "L'échec est une opportunité à saisir, à analyser et à démanteler, plutôt qu'une opportunité à fuir."

Facteurs clés de succès

La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de cultiver les clés nécessaires à la réussite - l'état d'esprit de croissance (envie de grandir), le courage et la souplesse psychologique -.

"mentalité de croissance" ou l'envie de grandir

La façon dont nous voyons et gérons l'échec aide à cultiver le succès dans nos vies, et cela commence par un état d'esprit de croissance. Un état d'esprit de croissance signifie que nous croyons qu'à force de travail et d'efforts, nous pouvons grandir et apprendre, même en cas d'échec. Cela signifie que nous croyons que la réussite est possible si nous continuons d'essayer, de prendre des risques et de travailler pour nous améliorer. L'échec n'est pas une condition permanente.

"Lorsque nous croyons que les capacités sont fixes (état d'esprit fixe), nous interprétons l'échec comme la preuve de l'incapacité, et nous cessons d'essayer ", écrit Louai Rahal, à partir du travail de la psychologue Carol Dweck. "Lorsque nous croyons que les capacités peuvent être mises à rude épreuve par l'apprentissage (état d'esprit de croissance), nous percevons les échecs comme des occasions d'apprentissage et nous réfléchissons aux échecs afin d'étendre nos capacités.

Dans ma carrière professionnelle c'est l'élément qui m'a fait le plus défaut. Heureusement j'ai pu le contrebalancer par les éléments suivants et sortir ainsi de la "rat race" comme on dit aujourd'hui ( de la vie de merde comme on disait )

Courage

Afin d'étendre nos capacités, nous avons ensuite besoin de courage, " d'une combinaison de passion et de persévérance ", dit Lee. Avoir du cran, c'est poursuivre sans relâche ses objectifs et ne pas laisser les revers entraver le progrès. C'est plus que du talent, plus que de l'intelligence, c'est une pratique d'apprentissage et d'effort constant.

Ca j'en avais mais j'avais encore en plus grande quantité une grande force de travail. Mes origines ouvrières sans doute ;). Sans Travail pas de réussite. Beaucoup de travail.

Flexibilité psychologique

Pour aller de l'avant avec une mentalité de croissance, l'ingrédient final est la flexibilité psychologique, ou la capacité d'adapter le comportement à un monde en constante évolution et aux besoins changeants auxquels nous sommes confrontés.

"La souplesse psychologique permet aux gens de sortir des sentiers battus et d'être créatifs lorsqu'ils sont confrontés à un obstacle ", dit Lee. "Ça permet aussi à une personne de changer de cap au besoin si ce qu'elle a fait ne fonctionnait pas."

Avec ces traits clés, nous pouvons apprendre à exploiter l'échec comme un outil pour aller de l'avant et persévérer pour réussir, mais nous ne pouvons probablement pas réussir en essayant d'y arriver seuls.

Toujours la même idée de s'adapter et de saisir les opportunités

Ne faites pas cavalier seul

Tout comme la capacité d'adaptation des humains à travailler ensemble en tant que communauté tout en chassant pour éviter le danger, il est important pour notre succès de demander de l'aide quand nous en avons besoin. Les humains ne sont pas faits pour être solitaires, des créatures solitaires. Nous avons besoin de liens et de soutien de la part d'autres personnes, dans nos pires jours et même lorsque nous visons le meilleur de nous-mêmes.

"Les gens qui réussissent apprennent aussi à accepter l'aide des autres ; ils n'essaient pas de tout faire par eux-mêmes ", dit Lee. "Ils connaissent leurs propres limites et sont à l'aise d'aller voir d'autres personnes qui ont des points forts dans leur domaine de croissance."

C'est exactement l'idée qui sous-tend mon dernier service sur OE http://formation.objectifeco.com/antoine-capitan-linvestisseur-opportuniste/

En fin de compte, il n'y a aucune raison d'avoir peur de l'échec. En fait, il s'agit d'un élément essentiel à la réussite, la raison même pour laquelle nous continuons de grandir, d'apprendre, de prospérer et, finalement, de réussir.

Pour me contacter :

mailoe



Formationrsi
Poster un commentaire