Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michel Delobel

Michel Delobel

Gestionnaire de portefeuille sous mandat via une société de gestion agréée, trader pour compte propre et formateur au trading et à l'investissement en bourse, je suis aussi fondateur du site Fenêtre sur Cours et de la société ACGest, via laquelle j'accompagne également mes clients dans la constitution et le développement de leur patrimoine, la préparation de leur retraite ou encore l'optimisation de leur fiscalité.

Vous pouvez prendre contact avec moi par email

emails

promospeciale

Quelle est la différence entre un CGP et un gérant de portefeuille ?

Audience de l'article : 1224 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Lorsque je parle de mon métier (gérant de portefeuille et conseiller patrimonial indépendant) à de nouvelles personnes que je rencontre, les retours qu’on me fait la plupart du temps sont de deux ordres. Soit les personnes en question ne savent pas trop de quoi il s’agit et quelle est la différence entre les deux, soit elles me font des retours qui ressemblent à : « ah c’est très intéressant, mais je ne suis pas concerné », ou encore : « je reviendrai vers toi quand je serai riche ».

Autant de retours qui me font bondir intérieurement, tout en étant tout à fait compréhensibles, car ils sont le fruit d’un lourd passé et de très (trop) nombreuses idées reçues.

Nous verrons la semaine prochaine à partir de quel niveau de patrimoine on est concerné par un CGP et/ou un gérant de portefeuille. Je vous propose de commencer par le commencement, et de voir déjà ce qu’est un CGP, ce qu’est un gérant de portefeuille, et quelle est la différence entre les deux. Car c’est aussi une question que l’on me pose souvent :)

Qu’est-ce qu’un CGP ?

Commençons par le CGP, ou conseiller en gestion de patrimoine. Comme son nom l’indique (mais mal, car la notion de patrimoine est assez floue pour la plupart de nos concitoyens), le CGP conseille ses clients pour les aider à gérer leur patrimoine. Quand on a dit ça, on a tout et rien dit à la fois.

Qu’est-ce déjà que le patrimoine ?

Le patrimoine correspond globalement à tous les biens que l’on possède, et qui ont une certaine valeur d’échange, qu’ils soient immobiliers, financiers ou de toute autre nature (œuvres d’art, bijoux, terres, participations au capital d’entreprises, collections de valeur, etc…).

Quel est le rôle du CGP ?

On peut considérer pour simplifier que le CGP a deux missions :

$1-          Sa première mission est de gérer le patrimoine existant de ses clients, en les conseillant au mieux de leurs intérêts en fonction de leurs objectifs et de leur situation personnelle,

$1-          Sa deuxième mission est d’accompagner ses clients dans le temps, et les aider à faire évoluer leur patrimoine. Cela passe donc par la création d’un patrimoine pour celui qui n’en n’a pas encore, à la préparation de la retraite (constitution d’une retraite complémentaire notamment), jusqu’à la transmission du patrimoine aux héritiers dans les meilleures conditions possibles.

Un CGP va donc d’une part accompagner ses clients dans le temps, tout au long de leur existence, et concernera donc aussi bien les clients qui ont déjà un patrimoine que ceux qui veulent s’en constituer un.

Bien sûr, il ne suffit pas de vouloir se constituer (qui ne voudrait pas, même si amasser un maximum de richesses n’est pas forcément un but dans la vie), mais bien de pouvoir s’en constituer un. Nous verrons tout à l’heure à partir de combien c’est possible.

Mais terminons-en avec la définition d’un CGP. Découlant de ce que nous venons de voir, le conseiller en gestion de patrimoine doit être multicarte. On pourrait donc considérer qu’il doit à la fois être expert des marchés et placements financiers, expert en immobilier, mais aussi expert juridique, fiscaliste, ou encore expert dans l’art, les matières premières, le vin ou je ne sais quoi encore. Il est toutefois bien sûr très difficile pour ne pas dire impossible de couvrir tous ces domaines de compétence dans le détail. La plupart du temps, un CGP est donc spécialiste dans deux ou trois de ces domaines, tout en ayant des bases dans les autres domaines. Il est surtout généraliste et a avant tout un rôle de conseil et orientation. A lui ensuite de savoir s’entourer de spécialistes et experts dans chacun des domaines couverts.

L’occasion au passage pour moi de vous inciter à vous méfiez de tous ces pseudos conseillers mono-produit ou mono-solution, qui n’en sont en fait pas et qui ne vous proposent par exemple que de la défiscalisation, que de l’épargne retraite ou que je ne sais quoi d’autre. Prudence donc, et assurez-vous que la personne à qui vous avez à faire est à même de vous proposer un panel de solution suffisamment large pour couvrir vos besoins.

Qu’est-ce qu’un gérant de portefeuille ?

Là où le CGP gère de façon générale le patrimoine de ses clients, avec une vision d’ensemble mais sans rentrer dans le détail, le gérant de portefeuille s’occupe lui de gérer en détail et au jour le jour le portefeuille financier de ses clients. Il fait donc partie de ces spécialistes dont le CGP s’entoure et vers qui il oriente ses clients.

Pour reprendre une image que vous connaissez peut être mieux, le gérant de portefeuille est aux marchés financiers ce que l’agent immobilier est au marché immobilier. L’agent immobilier va accompagner le client dans l’achat et la vente de biens immobiliers, va s’occuper de l’évaluation de ces biens, mais il va aussi s’occuper leur gestion au jour le jour. Le gérant de portefeuille va lui tout simplement être en charge d’acheter et vendre les titres financiers pour ses clients, et va être en charge de suivre et gérer au jour le jour leur portefeuille en fonction du niveau de valorisation des marchés.

Là où l’agent immobilier est un expert en l’immobilier (en général en tout cas, car la profession est très peu réglementée), le gérant de portefeuille est donc un expert des marchés financiers.

 

On trouve des gérants de portefeuille dans les fonds d’investissements, chaque gérant étant en charge d’un fond en particulier (il y a même en général plusieurs gérants par fond). On trouve aussi des gérants de portefeuille qui gèrent en direct les comptes titres, PEA et parfois assurances vies de leurs clients. (je vous invite à ce sujet à lire ou relire un article que j’ai publié il y a quelques semaines de cela )

CGP et gérant de portefeuille sont complémentaires

En résumé, le gérant de portefeuille va en général travailler en collaboration avec les CGP. Le CGP va s’occuper de définir une stratégie d’allocation d’actifs pour ses clients, en invitant ses clients à investir dans tel ou tel domaine ou sur tel ou tel support d’investissement, tout en ayant une vision long terme et en faisant évoluer cette répartition dans le temps. En toute logique, le CGP sera donc amené à conseiller à son client d’investir une partie de son patrimoine sur les marchés financiers. C’est là que le gérant de portefeuille va intervenir, sur recommandation du CGP, en s’occupant de gérer au jour le jour l’argent que les clients auront décidé d’investir sur les marchés financiers.

Il est toutefois bien sûr tout à fait possible de traiter directement avec un gérant de portefeuille, comme vous pouvez traiter en direct avec un agent immobilier, si vous avez décidé de gérer vous-même votre patrimoine, sans donc passer par un conseiller en gestion de patrimoine. CGP et gérant de portefeuille n’en restent pas moins complémentaires.

Poster un commentaire