Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michel Delobel

Michel Delobel

Gestionnaire de portefeuille sous mandat via une société de gestion agréée, trader pour compte propre et formateur au trading et à l'investissement en bourse, je suis aussi fondateur du site Fenêtre sur Cours et de la société ACGest, via laquelle j'accompagne également mes clients dans la constitution et le développement de leur patrimoine, la préparation de leur retraite ou encore l'optimisation de leur fiscalité.

Vous pouvez prendre contact avec moi par email

emails

promospeciale

Marre des conseillers « indépendants »

Audience de l'article : 1279 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Petit coup de gueule rapide aujourd’hui (je suis très pris actuellement et me fait donc moins présent sur OE), après une réunion de « réseautage » que j’ai eu ce matin. Depuis quelques semaines, et pour développer ma clientèle, sachant que dans mon domaine, cela fonctionne beaucoup (pour ne pas dire exclusivement) au bouche à oreille, je me suis mis au « réseautage ».

 

Le principe est simple : des rencontres entre dirigeants d’entreprise et indépendants, pour des présentations rapides de l’activité de chacun et des échanges de carte de visite. Là-dessus, rien à dire. On sait pourquoi on vient, pour démarcher et être démarcher. On joue le jeu, le courant passe ou ne passe pas, mais cela permet de connaître du monde dans pleins de corps de métier très différents, et de faire jouer la recommandation si la personne nous semble digne de confiance.

Et ce matin, hasard des rencontres, je me suis retrouvé à échanger avec deux « confrères ». Jusque-là, aucun problème. Je suis contre le principe de l’unicité de la représentation des professions comme cela peut être le cas dans les réseaux du type BNI, car si vous tombez sur quelqu’un d’incompétent ou dont la tête ne vous revient pas, vous êtes « coincés ». Et puis il est bon que chacun ait le choix de travailler avec untel ou untel.

Ce qui me gêne par contre, c’est lorsque ces « confrères » se présentent comme étant des conseillers patrimoniaux indépendants, alors qu’ils ne le sont pas vraiment (mais ils ne se gênent pas pour le clamer et le faire croire). En effet, les deux de ce matin font partie d’un réseau que je connais bien, puisque j’en ai fait partie quelques mois avant d’en sortir, justement en raison de ce manque d’indépendance.

En effet, si chaque conseiller est libre de développer son activité comme bon lui semble et est indépendant dans sa recherche de clientèle, il l’est beaucoup moins lorsqu’il s’agit de proposer des solutions d’investissement à ses clients.

Sous couvert de solutions rigoureusement sélectionnées et négociées auprès des promoteurs et sociétés de gestion, ils ont surtout une offre limitée, dont ils n’ont pas le droit de sortir, car non validées par le « réseau » auquel ils appartiennent. Où est donc l’indépendance s’ils ne peuvent pas contractualiser avec les partenaires de leur choix, et surtout où est l’intérêt du client, qui n’a du coup pas accès à la totalité des offres disponibles sur le marché ? Rappelons que le premier article du code de bonne conduite de l’ANACOFI concerne justement l’intérêt du client…

Méfiez-vous donc de ces fameux conseillers indépendants qui ne le sont pas vraiment, sous couvert de faire partie d’un réseau qu’ils présentent comme une force car leur permettant de négocier de meilleurs conditions auprès des fournisseurs, et d’offrir à Monsieur Toutlemonde des solutions haut de gamme normalement réservée à une élite…. En fait, ces meilleures conditions sont surtout là pour leur permettre de toucher plus de commissions, nécessaires à rémunérer le réseau ! A bon entendeur…
Poster un commentaire

1 Commentaire