Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974



Passions :

  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

 

promospeciale

Le ratio : emmerdements/bénéfices- CE QUE MON ANGE GARDIEN AURAIT DU ME DIRE (le salarié qui voulait devenir ... PART 3)

Audience de l'article : 1314 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Nous en étions au moment ou le Directeur conclue que son collaborateur n'est pas manageable ...

Non manageable, ça peut paraître anodin comme ça, mais pour le responsable de la force de vente d'une grosse boîte, ça veut dire qu'il vient d'y avoir un contrat sur sa tête.

C'est précisément là que le point de non retour va être franchi dans leur vie à tous les deux.

Le commercial, lui qui agit toujours dans l'émotion, appelle tous ses copains qui sont en place dans des boîtes concurrentes, pour tenter une énieme fois de louer ses services ailleurs.
Mais cette fois ce sera sans succès, les copains n'auront rien à proposer de correct, car les bonnes places sont très rares, et en plus là où ils se trouvent, c'est pas forcément top non plus.

Le Directeur, lui demande au RH qu'on lui fasse parvenir des CV, comme ça pour voir...? Il recevra même quelques candidats mais ne sera pas convaincu (les fines lames disponibles sont de plus en plus rares aussi).

En façade tout le monde fera mine que tout va bien

Pour le Directeur, c'est : " Je te fiche la paix pour le moment, mais tu vas voir quand j'aurai trouvé ton remplaçant"

Pour le Commercial c'est : "Je vais te les faire tes RDV prospects, mais tu vas voir quand je me serai barré "

Et il va se passer quelques mois comme ça, puis rebelote, ça va revenir sur le tapis, c'est presque comme dans le film "un jour sans fin"  (le mec qui revit tous les jours la même journée à son réveille) on peut presque deviner le moment de la prochaine crise...

Mais dans toutes les guerres il y a des armes interdites ... Ou en tout cas qui s'avèrent fatales.

Dans l'entreprise celle qui fait le plus mal, s'appelle l'injustice pour le salarié et la trahison pour le Directeur.



Mais souvent c'est le Directeur qui tire le premier (pas toujours, mais souvent)


Ca prendra la forme d'une augmentation générale de salaire (sauf pour le commercial concerné), ou l'objectif qui vient encore d'augmenter mais un peu plus notre commercial top 10. Un coup en deux bandes...

Car ça aura pour conséquences, une belle prime ou un bonus manqué de peu...

Au moment de la remise des primes, bonus, ou augmentation, le coup fatal ressemblera à quelque chose comme ça ...

Quel dommage, tu n'as pas eu ta prime, car tu n'as fais que 99% de ton objectif de R/O (résultat/objectif), c'est trop bête. En même temps c'est vrai que tu n'as pas beaucoup prospecté...


Pour le commercial trop c'est trop, cette fois la décision de partir est prise, il ne connaît pas le délai, ni la destination, mais la décision est prise.

Comme toujours il va réagir dans l'émotion, et ça va lui être fatal... ( sa vie et son patrimoine vont radicalement changer de direction)  la processus va passer de la création à la destruction plus d'une fois sur deux...)




Idéalement son ange gardien aurait du lui dire ...

Tu viens de prendre un coup, et tu jettes déjà l'éponge ?
Cette fois c'est pas avec ton coeur qu'il va falloir te battre, mais avec ta tête, oui je sais, c'est pas comme ça tu que tu as l'habitude de faire, mais le terrain de la bataille a changé mon ami, alors adapte toi très vite.
Je comprends que tu ne saches pas encore comment riposter, mais tu aurais dû anticiper ce coup. Et l'accepter. Saches que tu vas encore devoir te battre, et dans une guerre il y a des morts, (dans ton cas ce sera des primes  de perdues, et tu sais quoi, tu vas encore en perdre d'autres). Tu as eu tort de croire que c'était un acquis.
Alors maintenant tu prends un peu de recul, tu analyses la situation et tu attaques par le bon angle. Pas en frontal.
Est ce que tu t'es posé la question de ce que redoute le plus un Directeur ? Non. De quoi a t-il vraiment besoin et envie ?
Tu dois faire ce que tu sais faire de mieux, c'est négocier.
Si tu ne le fais pas ?  Et bien dans moins de 6 mois tu ne seras plus dans cette boîte.
 Sans véritable plan B et tu vas te retrouver dans le meilleur des cas dans une boîte similaire avec les mêmes emmerdements et moins de bénéfices, et au pire .... (on va parler plus tard, mais tu pourrais te faire manipuler, créer ta boîte, te planter et ... bien pire encore...).

Alors prudence et sang froid, réfléchis et fais ce que tu sais faire, vendre, mais cette fois , c'est toi qu'il faut vendre. Je sais qu'on ne vend bien que ce que l'on connaît bien, alors apprend à te connaître, et vend tes compétences mais aux vrais décideurs.

Ton poste est important,c'est pas un scoop. Personne à court terme ne fera aussi bien que toi, tout le monde le sait mais personne ne te le dira.
Mais surtout, ne commence pas en te plaignant, en menaçant, en demandant ce qui t'es dû. C'est pas toi qui peut fixer les règles. D'ailleurs est ce que tu vends ta" cam" comme ça ? Certainement pas.
Approfondi ta découverte, que veulent réellement tes patrons, l'ouverture de 2 ou 3 comptes prospects, certainement pas, c'est autre chose. Fais leurs cracher ce qu'ils veulent, puis une fois identifié, négocie.

Ok, c'est ça que vous voulez, je peux fournir, mais sur une base win/win, et je parle pas que de salaire. J'ai réagi comme ça, c'est mal. Mais vous comment auriez vous réagit face à ce que je viens de vivre ? Je me mets à votre place, ce point est important, j'en conviens, mais voyez à présent ma position, à ma place, vous réagiriez comment ?

Vous êtes pragmatique, moi aussi. Voyons ce qui convergent, et concentrons nous dessus. A t-on les moyens de perdre du temps sur des broutilles, ou des querelles de gamins. Pas moi.
Je peux vous apporter ça, et ça aussi mais par contre j'ai besoin de ça... Si je m'engage, vous vous engagez aussi.

En procédant ainsi tu créés une véritable opportunité de montrer ton intelligence commerciale. Ce que ton Directeur n'a pas su faire. Ca c'est une posture, une vrai. Tu viens de lui mettre un coup sur son propre terrain.

Si on pouvait revenir en arrière ce qu'il aurait fallu faire, tu serai déjà à presque un million d'Euros de patrimoine mais ce jour là l'Ange Gardien n'a pas su se faire entendre...

Notre commercial TOP 10 est passé du côté obscur de la force...

Il ne veut plus subir cette situation malsaine, et prendra le mauvais chemin. Il a finalement compris que changer de boîtes tous les deux ans n'était pas non plus la bonne solution, surtout à l'approche de la cinquaine, il décidera alors de créer sa propre boîte.
Quoi de plus noble. Les entrepreneurs ne sont t-ils pas les aventuriers des temps modernes ?

Créer sa boîte, intéressant comme alternative, mais très dangereux si c'est mal préparé, et mortel si on est mal accompagné...

Je vais vous en dire plus lors du prochaine édito...











Poster un commentaire