Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974



Passions :

  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

 

promospeciale

LE SALARIE QUI VOULAIT DEVENIR ... (PART 8) - Le premier RDV en tête à tête avec le développeur

Audience de l'article : 1169 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Le premier RDV en tête à tête avec le développeur

Les développeurs, en tout cas les bons ont un sixième sens pour détecter leur proie. Oui je parle de proie, car il faut savoir qu'il ne seront pas payé sur votre future réussite mais sur l'adhésion au réseau. Et comme il y a des droits d'entrée, vous voyez ce que ça veut dire.
D'ailleurs il n'y a qu'à voir le turn-over des développeurs et vous comprendrez que le but est de faire signer un max de franchisés en un minimum de temps.

Mais le plus étrange c'est que l'on voit parfois des anciens franchisés devenir développeur mais presque jamais des développeurs devenir franchisés. Mais pourquoi ne pas faire ce qu'ils vantent être une activité agréable et rentable ?

Notre commercial top 10 salarié ne s'en inquiétera pas, ou très peu. Il posera la question, mais notre développeur à l'habitude et traitera ça en un rien de temps, pour repasser en mode attaque.

Son mode d'attaque parlons en.

Il a un avantage énorme par rapport à notre commercial. Il sait écouter. Il sait faire parler.

Notre commercial, lui est en manque de reconnaissance, il rencontre enfin quelqu'un qui voit en lui du talent.

Il y a même parfois des profils encore  plus vulnérable.
Il y a l'ex cadre qui s'est faire remercier avec un beau chèque. Et qui cherche un job depuis au moins un an mais sans succès. Perte de confiance en soi, remise en question difficile, alors là c'est du pain bénit pour le développeur.


La morsure sera cette fois un cocktail d'écoute, de compliments, d'empathie, bref notre cadre pensera avoir trouver le,partenaire qu'il recherchait depuis si longtemps, celui qui a su voir en lui de vrais talents. Mais en fait il n'aura vu que sa prime de licenciement qui correspond à peu de choses prêt au montant des droits d'entrée.

Et le venin va couler tout seul dans les veines de notre pauvre salarié en manque de reconnaissance. Sans douleur, baigné dans une agréable chaleur, au moins jusqu'à la signature du contrat de franchise et le délai de rétractation passé.

Ensuite il se fera plus discret.

Sauf, je dis bien sauf, si il,pense que vous pouvez signer un deuxième contrat. Alors là l'amitié pourra durer plus longtemps.
Poster un commentaire