Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE TWITTER est ici 


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

J'ai songé à arrêter ObjectifEco - voici pourquoi je continues - l'effondrement de la monnaie est programmé

Audience de l'article : 7705 lectures
Nombre de commentaires : 46 réactions
Après les trois dernières semaines particulièrement éprouvantes, et devant autant d'éléments négatifs et de hasards défavorables, le doute a fait surface (je ne parle même pas du doute de certains auteurs) et j'ai commencé à me demander si je ne devais pas arrêter l'aventure ObjectifEco. Voire cet article premier ici : http://www.objectifeco.com/la-redaction-objectifeco/jai-efface-objectifeco-y-compris-les-sauvegardes-tout-a-disparu-depuis-le-28-juillet.html

Au delà du contrat moral que j'ai avec ces auteurs, vous devez comprendre que ce site me rapporte presque rien (en moyenne 2300 euros par mois depuis la création, certes une somme pour le commun des français, mais par rapport à ma structure de revenus, cela reste minime) financièrement, alors qu'il me pompe un maximum d'énergie et m'apporte par moment un maximum d'emmerdes, sans compter le stress. Si je gères sans souci le stress des marchés, je fais face avec beaucoup plus de difficultés quand il s'agit de gens qui me font confiance.

Alors pourquoi continuer ?

Je vais vous expliquer maintenant l'idée phare que j'ai en tête et dans quel sens, j'ai envie de positionner Objectifeco à long terme.

Depuis janvier 2007, soit 5 années et demi, j'étudies le système dans lequel nous vivons, car je pressens qu'il va y avoir besoin d'un ajustement structurel historique. Depuis quelques mois, je suis capable de mieux le définir.

Dans l'histoire du développement de l'humanité, jusqu'à la révolution industrielle, l'homme servait de machine. La transformation de l'énergie était stable. Du coup, la croissance fut faible. Depuis que nous avons été capable de transférer de l'énergie aux machines pour les faire bosser pour nous, nous avons assisté à une explosion du progrès et de nos conditions de vie. Nous avons progressé dans un univers économique où la rareté et la monétisation par le profit sont les clefs de voute.

A partir du milieu du vingtième siècle, un gros problème est apparu. L'abondance couplée à l'accélération des progrès technologiques. Il y a de plus en plus de machines capables d'effectuer le travail humain. De moins en moins de besoins vitaux à satisfaire. Or, tout le système monétisé repose sur l'équilibre entre la consommation (donc la rémunération du travail de l'homme) et la production. Aujourd'hui, les humains gagnent de moins en moins entre la mondialisation et les machines, donc n'ont plus assez de pouvoir d'achat pour payer et entretenir le développement de la production.

C'est le piège majeur de l'Occident industrialisé dans lequel nous nous débattons depuis plusieurs décennies maintenant.

Les gens qui font le monde ont réagi de la manière suivante :

Ils ont endetté les Etats, les entreprises et les ménages pour maintenir le pouvoir d'achat de la consommation de manière artificielle en reportant sur le futur le financement... et ils ont créé des industries avec des produits à rotation rapide grâce à l'obsolescence programmée, provoquant un gâchis ahurissant des ressources et d'une irresponsabilité folle.

Seulement, depuis 2012, nous sommes à la fin de cette combine. Les Etats sont aux frontières de ce qu'ils peuvent supporter en endettement. Et les particuliers également. Pire, cela fait des années que je le pense, le papy boom où environ 120 à 150 millions d'occidentaux vont perdre autour de la moitié de leur pouvoir d'achat en arrivant à la retraite, va créer un énorme trou insurmontable pour la production. Ce ne sont pas les consommateurs des pays émergents qui vont pouvoir remplacer en dix ans ce qui va disparaître.

Jamais à court de solutions, les élites ont mis en place une combine d'attente. Puisqu'ils ne peuvent plus endetter ni les consommateurs, ni les Etats, ils endettent désormais la monnaie, par le biais des banques centrales qui achètent les dettes. L'économie fonctionne de manière artificielle. C'est un vrai château de carte, intenable sur le moyen terme. Tous sont persuadés que la croissance va finir par revenir et résoudre cette prise de risque. Au risque de me répéter, il n'y a pas de croissance ni d'inflation forte en période de reflux démographique. Cela fait 5 années qu'on nous parle de l'explosion à venir de l'inflation à cause des désordres monétaires. Rien n'a eu lieu. Ni croissance, ni inflation. C'est impossible de créer de la croissance forte avec de tels ingrédients de base. L'économie, ce sont des gens. Et là, les gens, ils partent à la retraite...

Alors ?

Alors, le système économique va devoir muter. La monnaie, nous le voyons tous, est au coeur du réacteur. Ainsi que la gestion des matières premières. Ce duo accompagne le développement de tous les pays, de tous les systèmes économiques. Rappelons ici que l'Allemagne nazie a envahi la Russie pour des questions de pétrole ou que les USA ont tué la Russie communiste dans les années 80 en provoquant l'effondrement des cours du pétrole à 7 dollars à l'aide de l'Arabie Saoudite, les ventes de pétrole russe assuraient le gros de ses 34 milliards de dollars de budget annuel pour entretenir son empire. On le voit, monnaie et matières premières sont plus forts que systèmes politiques ou organisation sociale. Le monde entier repose là dessus. Depuis toujours.

Ce système est voué à muter. Il ne peut plus continuer sous sa forme actuelle, forme, rappelons le, qui a sorti de la misère plus d'un milliard d'humains, mais système qui épuise désormais les ressources et qui maintient à l'état d'esclave affamé plusieurs milliards d'autres personnes.

Nous allons connaître une modification majeure dans les 25 ans à venir. Peut être même dans seulement dix à quinze ans. Une vraie révolution comme il en arrive rarement. Elle est programmée et inévitable.

Si je n'ai pas fermé aujourd'hui l'aventure ObjectifEco, c'est parce que je crois dur comme fer que le système monétaire actuel est mort après plusieurs siècles de bons et loyaux services. Nous savons tous que si un autre milliard d'humains sur terre accède au même niveau de vie que nous avons, nous, occidentaux privilégiés, les ressources de la terre seront également cuites. Le monde économique tel que nous le pratiquons aujourd'hui, est donc impossible à projeter à l'avenir. Vous le savez, tout le monde le sait. Comptablement, l'équation est devenue intenable sur un plan financier. Et la techno à ce jour est incapable de remplacer les ressources naturelles. Si on les décompte, il n'y en pas pas assez pour 7 milliards humains avec l'utilisation du modèle de développement actuel.

Je vais développer ObjectifEco et augmenter le team d'auteurs dans ce but précis de nous accompagner dans cette transition. Où placer son argent à horizon 20 ans ou pour sa retraite va être phare, car toutes les vieilles recettes aujourd'hui validées par tous, nous mèneront à l'échec.

Cet enjeu mérite mes emmerdes perso et la poursuite de ce gouffre. La liste est longue de tout ce que j'ai pu comprendre grâce aux échanges entre les auteurs Objectifeco. Je ne parle même pas de toutes les informations que vous lecteurs, m'avez envoyé pour m'aiguiller vers les cerveaux les plus brillants. Et en outre, je n'échapperais pas à la transition. J'ai employé "nous", ce qui veut dire, me préparer et vous préparer. 


Pour finir, avec un vieux proverbe indien que je cite de manière imparfaite, car je ne sais plus où je l'ai lu, quand l'homme aura mangé les derniers fruits, avaler les derniers poissons et animaux, couper les derniers arbres, il ne lui restera plus qu'à constater que l'argent ne l'aide pas à être heureux ni à survivre...

La place de l'argent dans nos vies déconne. C'est le moins qu'on puisse dire.

Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

46 commentaires

  • Lien vers le commentaire Jean-Claude Damant vendredi, 09 novembre 2012 19:35 Posté par IndySantista

    J'étais absent du site plusieurs mois. Je vois que Charles s'il n'a pas résolu tous les problèmes (jamais!) a retrouvé l'énergie émanant du sol costaricain.

    Le proverbe que j'utilisais fut un temps est au total le suivant dans sa traduction française:

    Quand tous les arbres auront été coupés, quand tous les animaux auront été chassés, quand toutes les eaux seront polluées, quand tout l'air sera devenu dangereux à respirer, c'est seulement alors que vous découvrirez que vous ne pouvez pas manger l'argent.

     Les posts nombreux en août, vite parcourus.

    L'homme-animal n'échappe pas aux règles naturelles. Rats, escargots, carnassiers, herbivores.. tous règlent la natalité en fonction de l'espace vital comme de la nourriture à disposition.

    Pour rester "indien indigène", ces femmes avec des jus de liane, stoppaient leur ovulation en cas de transfert de lieu d'habitat comme en période de crise générale. Serions-nous plus cons?

    L'argent était un moyen commode d'échanges, de commerces. Il est devenu depuis 73, un produit de consommation en lui-même comme une matière première. Comment s'étonner qu'il soit déconnecté de l'économie réelle? qui seule devrait produire de du bien-être et l'argent s'adapter. Le reste est blablabla.
     
    Depuis longtemps, nous savons  bien que l'appât du gain des actionnaires scie la branche sur laquelle les entreprises sont assises. Comment produire plus, plus vite obsolète donc polluer la planète, quand les acheteurs sont rares et désargentés?

    Voilà quelques traits de bons sens humbles qui suffisent à expliquer hors des foutaises de pseudo intello roublards dont la place est en tôle ou sur l'échaffaud.

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 23 août 2012 08:55 Posté par balthazar

    @ Patrick 
    >>  1. "Si il y a 1 seule personne qui ne peut pas rembourser (et obligatoirement il y en a, c'est mathématique), le système s'effondre." Le fait de  dire que "c'est mathématique" ne peut tenir lieu de démonstration, il faut démontrer, surtout quand on mélange des choux et des carrottes. Mais sinon , vous semblez enfin comprendre implicitement que somme des engagements contractuels et quantité de monnaie de base sont des choses distinctes. Donc vous avez donc compris. On arrêtera là.  2. Sur la fin du monde que vous annoncez (systeme qui s'effondre) , je ne nie pas que l'empillement des dettes est/sera un vrai probleme, bien au contraire (il y a suffisamment d'exemples récents pour ne  pas développer). Imprimer de la monnaie peut, éventuellement solder une partie des engagements (au détriment des détenteur de monnaie dont la valeur est dépréciée de ce fait), mais, sans encadrement, elle ne peut être une solution de long terme. Les exemples historiques sont là aussi nombreux.

  • Lien vers le commentaire Balthazar dimanche, 19 août 2012 21:04 Posté par balthazar

    "Si il y a 1000 pièces d'or en tout et pour tout dans le système vous pouvez me prêter 1000 pièces d'or... Je ne peux pas vous en rendre 1050... (sauf si je trouve de l'or et frappe des pièces).">>> bien sur que si que c'est possible. Vous pouvez meme me rendre 3000. Votre remarque est bien curieuse. A vous lire, on a l'impression  que vous assimilez PIB (ici le service ou les biens à rendre) et nombre de pieces de monnaies en circulation (qui n'est qu'un médium pour vous rendre ce service) .  Encore une fois vous confondez monnaie banque centrale (c'est à dire la monnaie de base et qui ne dépend que du bilan de la banque centrale) et engagements des acteurs de l'économie (c'est à dire la masse monétaire, qui avec une base monétaire donnée, ici 1000, peut etre bien plus importante si les acteurs ont confiance entre eux et s'accordent des lignes de crédits). Dans votre exemple le problème qui se pose est de savoir comment je vais gagner l'argent, pour pouvoir vous le rendre. Mais ce n'est pas un problème de quantité de monnaie. C'est d'ailleurs le problème d'aujourd'hui : les états sont en faillite car il y a plus de promesses que de possibilités de les accomplir. Vous pouver imprimer, déflater, ou blablater, ça ne changera rien : il faut un perdant quelque part pour que le system retrouve l'équilibre et solder les promesses trop importantes. Vous faites la meme erreur de raisonnement que beauoucp de gens qui pensent qu'imprimer de l'argent rend plus riche. Si c'était si simple, ce serait chouette, mais nan, la richesse depend de la production de biens et de services, et uniquement d'elle.  C'est l'erreur que font communément les penseurs de "gauche" d'une façon générale.

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 16:52 Posté par balthazar

    En relisant votre prose, je constate que vous confondez encore et toujours monnaie banque centrale, base monnaie ou Or , appelez comme vous voulez ET monnaie créée par les banques commerciales. Cherchez de ce côté si vous voulez essayer d'avancer .

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 16:32 Posté par balthazar

    Pourquoi faites vous une difference entre le service de rémunerer un prêt avec le service de fabriquer un pain, faire une heure de ménage ou même simplement voler de l'argent  ??  Pourquoi l'un devrait nécessiter entrainer un "trou" dans la masse monétaire alors que les autres non. J'ai du mal à comprendre votre logique :)  Expliquez moi ! Serieusement, je pense que vos idées politiques vous aveuglent

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 16:27 Posté par balthazar

    @ PatrickOk, on va faire plus simple encore.Il y a 1000 pieces d'or. Il n'y a aucun levier. Vous semblez admettre que dans une économie,  je peux vendre 5 euros de pain sans qu'il "manque" un trou de 5 euros dans l'économie. Maintenant acceptez vous l'idée que le banquier puisse  me rendre un service de 5 euros. Prenons un truc simple comme me preter un coffre, me donner des conseils financier, ou même simplement il me les vole si vous préférez ... Oui ? Ok maintenant admettons  que le service, ou le vol,  soit le mal absolu : il me prete de l'argent pour 5 euros?  Est-ce possible dans votre monde ? Ou vous detestez tellement les banquers que le fait de rémunérer un prêt  est impossible sans création monétaire nécessaire, sans qu'il y ait un  "trou" ou un je ne sais pas quoi que vous appelez "impossible à trouver" ???  

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:43 Posté par balthazar

    Ca vous montre où en est financièrement en Europe ...

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:41 Posté par balthazar

    @ patrick, allez une ptite derniere. "La BCE a bel et bien commencé à faire marcher la mythique "Planche à Billets" depuis quelques semaines seulement (et pas régulièrement), comme le montre Jean Pierre Chevallier qui suit cela sur son blog">> c'est plus complexe que ça . Oui la planche à billet tourne depuis peu mais de façon officielle seulement. Car , comme je vous l'ai expliqué, tout dépend du bilan de la BCE. Accepter de prêter aux Etats directement, c'est une impression officielle. MAis si vous prétez indirectement à des Etats que vous savez insolvable, c'est à mon avis la même chose. Et ça la BCE le fait depuis déjà 5 ans au moins (en faisant la "voiture balai"  en rachetant les créances douteuses que les banques ont consenti aux états - comme la Grèce) . Donc ça fait un peu plus que quelques semaines...

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:35 Posté par balthazar

    c'est par parce >> c'est pas par parce

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:35 Posté par balthazar

    @ Patrick,  au passage, c'est par parce que Charles Gave est un libéral qu'il est Dieu sur terre. Bien que je respecte l'homme, j'ai lu des démonstrations de lui j'ai trouvé illogique. Peut-être est-il lui aussi un peu trop emporté par ses idées. Etre libéral ne vous donne pas plus raison. Vous devez montrer ce que vous dites, qui que vous soyez.

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:28 Posté par balthazar

    @ patrick. MAintenant passons à notre exemple. Vous me dites :
    ""Il y a donc 1000 euros en circulation + une promesse de 9000 plus une promesse de 500 (les intérêts) en circulation"Non... :La banque a 1000 Euros créés par la banque centrale.la promesse de 9000 est réelle..."La promesse" de 500 (les intérêts) n'existe pas.Vous pouvez rembourser 10 000, c'est tout.Les 500 c'est impossible.Sauf si la banque centrale les crée.  
    Je vous rapelle ma correction, la promesse envers la banque commerciale était de 10000 euros. mais simplifions encore. Immaginons un monde sans banque centrale. Il n'y a que de l'or. Et on décide que 1000 représente une quantité d'or définie. La banque peut me préter 10000 et me reclamer 500 de plus lors du remboursement. Quoi que je fasse ou qu'elle fasse, il n'y aura pas plus ou moins d'or sur la terre. Vous comprenez cette fois ?  Vous allez me repondre mais si les 10000 n'existent pas ou les 500 (puisque vous semblez buter seulement sur les 500 ...) et qu'il existe seulement 1000 sur la terre. Alors je vous répond que la banque est stupide et qu'elle fera probablement faillite et qu'elle n'aurait jamais fu me prêter 10500. Mais qu'encore une fois la quantité de monnaie retera toujours de 1000. Et en imaginant l'impossible,  rien ne m'empeche théoriquement de rembourser une quantité enorme de service et de biens qui permettront de gagner 10500 en faisant circuler 10.5 fois la quantité de monnaie disponible. Là, je peux pas faire plus simple. Si vous ne comprenez pas, désolé. Si vous continuez à confondre  la promesse faite à la banque (10 000 + 500) avec la monnaie, je vous le dis net : vous ne reflechissez pas, ce sont vos émotions ou idées politiques qui se substituent à votre logique.

  • Lien vers le commentaire Balthazar samedi, 11 août 2012 09:11 Posté par balthazar

    @ patrickUn bref rappel des faits. Comme vous le dites dans les années 60 la planche à billets fonctionnait mais les banques centrales garantissaient la monnaie sur de l'Or. D'où la nécessité du plan Marshall à la sortie de la guerre puisque personne ne voulait prêter à des états ruinés, sans or. Je ne soutiens pas que la dématérialisation totale est une bonne chose. Mais il faut comprendre que sans la loi de 73, la monnaie n'aurait théoriquement strictement plus aucune valeur. Tant que la monnaie est echangeable en or, vous pouvez échanger vos billets contre de l'or et menacer l'Etat s'il imprime trop. Si l'échange n'est plus possible, cette menace disparait. Sans la loi de 73 il n'y a plus de limite. La loi de 73 sert à donner confiance dans la monnaie. Mais même cette loi a ses limites puisque vous voyez bien que la BCE, malgré le traité n'est pas si limité que ça pour accroitre son bilan : http://www.les-crises.fr/bilan-bce/ . Après le problème c'est de savoir sur quoi est assise la contrepartie du bilan. Si c'est de l'or, de l'immobilier evalué correctement, des titres solides, tout va bien. Si ce sont des créances pourries, ça ne marche plus ... Ce n'est pas moi qui le dit, beaucoup de gens trouvent que le bilan de la FED et celui de la BCE contiennent beaucoup de crances pourries.  Si l'esprit de la loi de 73 avait été respecté, les banques qui devaient faillir auraient fait faillite. En voulant "sauver" ces banques, c'est la monnaie qui est désormais menacée, au moins partiellement. Pourquoi ? Parce que les banques centrales ont repris les obligations des commerciales. Or ce n'est pas leur rôle. Nous parlions de séparation des promesses Banques Centrales / Banques commerciales dans les posts précédents. Ici  vous comprennez du coup mieux la distinction.  Pourquoi ces promesses sont différentes et pourquoi elles n'influent pas directement  les unes sur les autres sauf si justement les BC reprennent à leur compte  des créances sans valeur (ce qui revient ni plus ni moins à leur donner de l'argent ! - ni plus , ni moins !! au frais du contribuable bien sûr). La loi de 73 n'est non seulement pas un danger, mais elle est la garantie au moins théorique que l'argent qu'on vous force à utiliser (le franc, l'euro) repose un minimum sur quelque chose de tangible. Ceux qui critiquent cette loi me paraissent un peu à côté de la plaque. On peut comprendre que l'on trouve injuste que les banques soient "sauvées" alors que l'Etat ne l'est pas. Alors, d'abord je dirais que les banques n'ont pas à être sauvées. Ensuite que l'Etat peut lever l'impôt et doit  limiter ses dépenses et non imprimer de l'argent. Enfin ne soyons pas naïf, si les banques sont mal en point, si la BCE a racheté les créances,  c'est qu'en fait elle finance les Etats !  Sauf que la monétisation a une limite : regardez l'Histoire, elle regorge d'exemples (Papiermark, Assignat, ...). Ca c'était pour la loi de 73. Parce qu'il y a beaucoup de fantasmes que je lis autour de cette loi mal comprise.

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 09 août 2012 15:20 Posté par balthazar

    @ Patrick>> par ailleurs vous dites des bêtises. " depuis plus de 300 ans ça été possible... Pourquoi ? Parce que au niveau global, mondial, la dette a toujours continué d'augmenter... "  Comment le savez-vous. La dette de qui envers qui ? De quoi parlez vous ?? En tout cas ce qui est sûre c'est que par exemple en France la dette de l'Etat était proche de zéro dans les années 60. Alors qu'elle fut enorme en 1875 envers la Prusse qui avait gagné la guerre. Puis la France fut même créanciere envers l'allemagne en 1918. Donc au moins pour ce qui concerne la France et le Franc Français, vous racontez des bêtises :)

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 09 août 2012 15:07 Posté par balthazar

    petite erreur sur mon 2e post  précédent. Il fallait lire : "La banque a 1000 euros, elle me prete 10000.Il y a donc 1000 euros en circulation + une promesse de 10000 plus une promesse de 500 (les intérêts) en circulation"

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 09 août 2012 15:02 Posté par balthazar

    @ Patrick. Je pense que vous avez regardé quelques vidéos qui circulent sur internet. Je pense qu'elles sont très orientées politiquement (du style cryto-marxistes). Le problème est qu'elles sont assez bien faites, car la présentation est jolie et assortie de pseudos explications qui donne l'impression que ça fait du sens. Mais ça ne resiste pas à quelques secondes de reflexion.Comprenez que toute monnaie n'est en fait qu'une promesse. Votre incomprehension tient à ce que vous confondez la monnaie créée par la banque commerciale ( qui n'est en fait rien d'autre qu'une promesse de remboursement envers la banque commerciale avec un petit bonus pour le service accompli)  avec la monnaie papier (les 1000 euros) qui est une monnaie banque centrale donc une promesse émise cette fois par la banque centrale (un billet de bauque [centrale] est en fait une promesse de l'Etat contre un avoir  ou par extension des services - car depuis quelques années l'or n'est plus la contrepartie unique). Pour confondez des choses qui n'ont rien à voir. L'impossibilité de rembourser la banque commerciale , ne fait pas disparaitre l'obligation de la banque centrale , pas plus qu'elle ne l'étend. Vous comprenez ?

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 09 août 2012 14:42 Posté par balthazar

    "Une banque à 1 000 Euros en caisse => elle peut vous prêter 10 000 Euros mais elle ne crée pas les intérêts de cette dette que vous devez rembourser...Cherchez pas, ces intérêts n'EXISTENT PAS, PERSONNE NE LES A CREES... Donc mathématiquement VOUS NE POURREZ JAMAIS REMBOURSER VOTRE CREDIT + LES INTERETS... C'EST IMPOSSIBLE !!!">>>On va chercher un peu tout de même :) C'est parti.La banque a 1000 euros, elle me prete 10000.Il y a donc 1000 euros en circulation + une promesse de 9000 plus une promesse de 500 (les intérêts) en circulation.On va raisonner en circuit fermé pour que vous compreniez.Avec ces 10000 je crée un bizness . Par exemple je vend du pain. Or par chance le banquier a besoin de pain pour se nourrir. Il vient me trouver  et m'achete 10500 pain à 1 sous. Il est donc totalement remboursé.Les 1000 euros circulent encore (sauf si moi ou le banquier avons perdu une partie de la monnaie). Les promesses sont annulées. 

  • Lien vers le commentaire Balthazar jeudi, 09 août 2012 09:40 Posté par balthazar

    @Charles DereeperMerci pour le temps consacré à ce site. Sachez bien qu'il y a des lecteurs qui apprecient et qui vous sont reconnaissants :). @Patrick 1/ oui, mais le coût  va augmenter. L'energie ne sera certainement pas en rupture mais elle sera probablement significativement plus chère à court terme (jusqu'à ce qu'on développe la fusion nucléaire ou un truc du genre qui rendra l'energie quasi gratuite).2/ le recyclage est sûrement un secteur d'avenir. Pas de débat la dessus à mon avis.3/ Alors ça faut m'expliquer ! D'abord si ça fait vraiment 300 ans, pourquoi ça peterait maintenant et pas avant/après ?? 300 ans c'est déjà pas si mal.  Il s'en est passé des choses pendant ce temps là dis donc ! Pourquoi ne pas repartir pour un autre tour de 300 ans ? Expliquez moi cette histoire "d'intérêts pour équilibrer le systeme" que je lis partout sur des sites "alternatifs" dont je n'ai pu lire une explication un tant soit peu rationnelle et, disons le franchement,  que je trouve complètement stupide car semblant ignorer que les BC ont des bilans qui augmentent et que ça mathematiquement comme vous dites, ça entraine mecaniquement de l'inflation. Je suis d'accord que de la déflation est possible à cause du mouvment d'inertie entre bilan BC et masse monétaire. Mais à terme la seconde est mathématiquement liée au premier.  4/ moi je pense comme Charles Dereeper qu'on est à l'aube d'un changement  majeur de civilisation. Pour moi on va passer d'une société qui lutte pour sa survie à une société qui luttera pour s'occuper sans s'ennuyer et, espérons-le, sans se taper dessus comme par le passé. Gros challenge ! En effet de nos jours une poignée d'hommes suffit à nourrir , loger,  déplacer et même divertir l'humanité toute entière. Comment occuper le reste du monde  sans que les premiers n'aient pas l'impression d'être les pigeons qui sont les seuls à faire tourner la machine ou, qu'au contraire, ils imposent leur diktat  à la masse dépendante ? C'est ça le défi de demain à mon avis. On peut tous relire le meilleur des mondes car ces romans sont  prophétiques je pense (et également  1989 dans une certaine mesure)

  • Lien vers le commentaire amporelle jeudi, 09 août 2012 06:48 Posté par amporelle

    Only after the last tree has been cut down, Only after the last river has been poisoned, Only after the last fish has been caught, Only then, will you find that money cannot be eaten.(Cree Indian Prophecy).

«DébutPrécédent12SuivantFin»