Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Conte

Laurent Conte

Je m'intéresse à tout ce qui a trait à l'immobilier et l'économie. J'ai une prédilection pour les prix immobiliers, la tendance dans le neuf et l'ancien, les indicateurs de marché, les avantages fiscaux, que ce soit pour la France, mais en Europe et dans le reste du monde. J'espère vous faire partager ma passion à travers des news originales qu'on ne lit pas ailleurs dans les circuits traditionnels des grosses machines à informer.

Mon blog est : http://www.immobilier-finance-gestion.com/

promospeciale

Le marché immobilier en mai 2014 est en faveur des acheteurs

Audience de l'article : 2322 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Grâce à un recul notable des OAT, le barème des crédits immobiliers est dans une tendance baissière depuis le début de l'année, passant même en dessous des seuils historiques. Ces taux exceptionnellement bas soutiennent la demande, si l'on se réfère aux 18 % de hausse du nombre de requêtes soumises sur Meilleurtaux durant les 4 premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2013.

Les taux de crédit immobilier ont battu des records de mai 2013

Le taux de refinancement très avantageux dont bénéficient les banques leur permet en effet de continuer à appliquer leur politique commerciale agressive de conquête de nouveaux clients grâce à des prêts immobiliers vraiment bon marché.

Pour référence, en mai 2014, suite à l'accélération de la chute des taux de prêt immobilier les semaines précédentes, près du tiers des emprunteurs ont pu décrocher des crédits sur 20 ans au taux de 3,10 % hors assurance, voire 2,90 % pour les meilleurs candidats, et plus de la moitié se sont vus accorder desprêts à 3,30 % au maximum.


Pour ceux qui ont contracté leur prêt en 2011 - 2012 aussi, c'est le moment de renégocier son prêt immobilier et d'en réduire le coût. Pour cela, il faut être dans le premier tiers ou la première moitié du prêt, avec un écart de taux excédant 0,7 point. Cependant, afin de compenser les frais engendrés par l'opération, la renégociation n'est réellement profitable que pour un bien que l'on ne prévoit pas de revendre dans l'immédiat.

Lire la suite et source meilleurtaux.com


Accédez à l'étude complète

taux-copie-1.jpg

taux1.jpg

taux2.jpg


Poster un commentaire