Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Le crédit immobilier abondant stimule t il la hausse des prix ? Ou est ce l'espoir humain ?

Audience de l'article : 4645 lectures
Nombre de commentaires : 15 réactions
Je cite un commentaire récent

 Désole d'aller à contre courant de votre édito mais c'est la seconde fois que je lis votre réflexion sur le sujet et elle me semble biaisée, je m'explique:

Je ne vois pas le rapport direct entre les prix et le Scellier.

Le De robien/Scellier n'est qu'un facteur mineur de la bulle immobilière qui n'a toujours concerné et ne concerne toujours qu'une partie des transactions( puisqu'il est par définition limité au neuf ).

Que le gouvernement change d'avis sur le Scellier ne changera quasi rien aux prix de l'immobilier.

La vraie raison de la hausse des prix est principalement un accès simple( peut être/surement trop... ) au crédit.


MA REPONSE

En 2012, les crédits immobiliers se sont effondrés de 30%. Les transactions aussi. Parallèlement, le coût des crédits immobiliers ont touché un plus bas historique. LES PRIX SONT RESTES STABLES ! Souscrire à un crédit immobilier est devenu plus compliqué, à savoir qu'on ne peut plus obtenir 110% du prix de vente pour un bien surcoté. Il faut de l'apport. La baisse des charges d'intérêts ne semble plus impacter l'aptitude à acheter des ménages français.

Dans tous les cas de figure, dire l'accès au crédit explique la hausse des prix signifie implicitement que les banques font et défont les prix immobiliers.

C'est peut être vrai en partie. Mais enfin, il subsiste la grosse explication, celle de la psychologie. Les banques ne braquent pas les gens. Elles n'ont obligé personne à souscrire de force et en masse des crédits sur longue période. Je réagis à ce commentaire, car il valide l'approche bien française de la déresponsabilisation. Genre les méchants (et franchement, nous sommes tous d'accord pour dire que les banquiers sont des gros bâtards, que ce soit dans le domaine de l'assassinat économique de petits pays par le biais de l'endettement forcé pour une mise en dépendance et le vol des matières premières, ou par le biais du monopole de la monnaie des banques centrales ou encore par le biais du fait qu'ils refusent de faire faillite et de payer les pertes quand ils se trompent... la liste est longue) ont obligé les gentils à acheter de l'immobilier quelques soient les prix. Les gentils sont arrivés par eux mêmes, sous le contrôle de leur propre conscience dans les agences bancaires. Donc la vérité est autre.

Les méchants exploitent la connerie humaine sans pitié. Cela me semble plus réaliste comme proposition !

Si un être humain prend une calculatrice et raisonne à froid, comment peut il s'endetter à horizon 25 ans pour posséder 40m² du haut de ses 1650 euros de revenus mensuels ? Il abandonne sa liberté, sa mobilité, son aptitude à prendre des risques (il faut payer le crédit) contre un chez lui qui à la fabrication n'en vaut même pas la moitié...

Pour se rassurer, il ne reste plus qu'à comparer le prix à l'achat d'un 40m² avec un 60m² à la location pour trouver triomphalement qu'il fallait fait d'acheter. Si vaguement, un empaffé dans mon genre arrive et lui dit qu'il ferait mieux de comparer 40m² en location avec 40m² à l'achat (au lieu de tricher en comparant 40m² avec 60 !) dans la même rue, en prenant en compte les frais notaires, agents immobiliers, taxe foncière et surtout l'horizon de détention, alors là, je deviens infréquentable et donneur de leçon : chacun le sait, l'immobilier ne fait que monter à long terme. Et louer rend pauvre. Il n'y a que les malins qui achètent !

La psychologie est forte. Ce n'est pas l'unique raison, mais enfin, encore une fois personne ne force les français à acheter une maison. Ils y vont tout seul à la banque pour emprunter.

Psychologie, cela veut dire qu'il faut croire, avoir la foi que les prix vont monter à long terme, se convaincre que payer un loyer c'est jeter son argent par les fenêtres. Il ne faut pas lire Objectifeco et ne pas regarder par exemple ce graphique qui affiche le différentiel entre les loyers et le prix des m² : http://www.objectifeco.com/immobilier/immobilier-physique/acheter-louer/a-part-ca-selon-certains-il-vaut-mieux-acheter-sa-residence-que-la-louer-mais-bien-sur.html. Nous sommes clairement dans le domaine de l'irrationnel en ce qui concerne l'achat d'un logement principal. Tout repose sur la non compréhension du différentiel de cash qui apparaît chaque mois en faveur du locataire, à m² de quantité égale. Payer une taxe foncière, ou 10.000 euros de frais de notaire et d'agent immobilier, cela correspond à un an de location qu'il faut bien prendre en compte. Si vous revendez votre bien au bout de 7 ans, pour que votre opération soit bénéficiaire, il est impératif que les prix grimpent ! Car acheter coûte plus cher que louer ! J'ai bien conscience de raisonner sur des moyennes nationales. Il n'en demeure que dans de nombreuses zones hors de l'Ile de France, les prix sont stables depuis 5 ans. C'est impossible à m² égale et qualité identique de faire sortir un achat de logement principal en gains par rapport à la location. D'autant que le différentiel de cash doit être placé et peut rapporter plus d'argent que le taux d'intérêt.
psychanalyse
Le rapport entre le Scellier, François Hollande et la tendance sur les prix immobiliers ?

Les socialistes sont en train d'envoyer à tout le monde un énorme signal : l'immobilier ne peut plus être rentable à long terme. Et si cela le reste, on vous piquera les plus values par le biais des nouveaux impôts.

Le lien psychologique est fort. Pour l'instant, les vendeurs ont fait la sourde oreille. Cause toujours François, je m'en tape. Seuls les acheteurs ont arrêté de courrir derrière des biens aux prix déments. Et ils regardent ce qui se passe. Quoiqu'on puisse supputer que tels des drogués aveugles, ils aimeraient bien acheter, mais le méchant banquier a modifié ses conditions de jeu.

L'avenir se joue en ce moment. Soit les acheteurs reprennent confiance et se remettent à payer comme des ânes leur m² répondant à notre culture nationale immobilière, tapant la famille pour trouver du cash ouvrant le droit au crédit. Soit pour la première fois depuis 15 ans, ils stoppent leur comportement, calment leur instinct maladif de possession de la pierre. Et là, bye bye l'économie française...

Charles Dereeper

crisedusiecle
Poster un commentaire

15 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Le Banquier lundi, 05 novembre 2012 16:35 Posté par Le Banquier

    ok j'arrête :)

    Vous avez raison, je vous taquine Monsier Backlash et je vous concède apprécier particuliérement les échanges "musclés" sur la Banque et les Banquiers, parceque je suis assez bien placé pour en parler.

    A bientôt

  • Lien vers le commentaire david lundi, 05 novembre 2012 10:33 Posté par backlash

    Monsieur le banquier

    Je vous rassure, je vais très bien merci. Et, s'il vous plaît,  arrêtez de faire de la psychologie à deux balles ("vous n'avez pas confiance ... dans vous-même ? ... "seul exutoire"). Je vous parle de ce système, et votre angle d'attaque repose sur la personne. Que de suppositions gratuites !

    D'ailleurs c'est bien le seul espoir de ce petit monde : qu'il ne se passe rien, pas d'humeurs sociales, de grondements de mécontents ... et pourvu que ça dure !

    Maintenant, je vous invite grandement à ouvrir le soir des livres d'histoire, d'économie et sur les écoles monétaires. Et vous comprendrez, Monsieur, que ce n'est pas un problème entre le système et moi-même.

    D'accord avec Charles : on aurait du faire un reset en 2008/2009.

    Le reset aura lieu de toutes façons, et de vous à moi, je vous donne rendez-vous dans 4/5 ans.

    "J'appartiens à cette frange médiane qui n'ayant ni la myopie des nantis ni l'aveuglement des affamés, peut se permettre de porter sur le monde un regard lucide".

    Amin Maalouf - les désorientés


  • Lien vers le commentaire Le Banquier lundi, 05 novembre 2012 01:27 Posté par Le Banquier

    Bon dieu que je comprends ce que vous dites !

    Bon dieu que vos sources et vos opinions sur notre monde convergent avec les miennes !

    Mais vos mots stigmatisent des centaines de milliers de professionnels qui ne sont pas des tueurs économiques ni de petites familles françaises, ni d’état tout entier.

    Quand vous dites les « batards », vous parlez …. des fous qui ne sont plus responsables de rien, qui sont une élites de monarques capitaliste, quelques centaines ou milliers de familles de dingues tout au plus dont font parti certainement des « grands » banquiers.

    Bon, après je comprends que la décharge face du bien…. Moi-même, banquier traditionnel, vous n’imaginez pas ce que je pense de ces « connards de traders » qui détruisent les économies de la planète … :)

    Je vous remercie de cet échange, je sais quel sera mon prochain article, je vous dirais comment je travaille, comment des milliers de banquiers travaillent.

    Amicalement



  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 05 novembre 2012 01:10 Posté par Charles DEREEPER

    Mon cher banquier,

    il faut aussi rappeler que les banquiers refusent de payer leurs pertes. ils distribuent sans fin du crédit et quand les garanties, dettes d'Etat ou maisons de particuliers se dévaluent et qu'ils ne peuvent plus couvrir les pertes, ils font appel aux Etats au lieu de faire faillite et payer les erreurs.

    comment appeler les professionnels de cette profession ? Autrement qu'en les méprisant et les insultant comme les voleurs qu'ils sont ?

    j'étais un fervent défenseur de la finance. Au cours des 5 dernières années, ce que nous avons vu tous, me dégoute à jamais de ces gens.

    Au moins dans le trading, les mauvais sont éliminés à cause de leurs pertes. cela fait une sacrée différence !

    Dans le monde de la banque, il suffit de pleurer qu'on est trop gros et que la fermeture va créer bcp de dégats dans le pays pour que les gens soient maintenus en vie à leur place. Au minimum, chaque banque aurait du etre nationalisée, les actionnaires auraient du tout perdre, puis grace à la garantie des Etats, les banques auraient du etre revendues aux privés et remisent en bourse dans un nouveau cycle.

    C'est le minimum ! au lieu de cela, on a une bande de porcs qui continuent à se gaver et à se croire les meilleurs !  

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 05 novembre 2012 00:57 Posté par Charles DEREEPER

    Bonjour Mon banquier favori

    les plus gros batards de la planete sont les banquiers qui controlent la monnaie et qui font chanter les politiciens.

    quoique si j'y réfléchis bien, au dessus de ces batards là, il y a encore pire race, la guerre financiere. Les USA endettent les pays en voie de développement en proposant aux dirigeants élus soit de mourir, soit de signer et de toucher en contrepartie des commissions. Puis le pays part en couille quand il faut rembourser. On appelle cela des ASSASSINS ECONOMIQUES.

    sincèrement, toutes les banques associées au FMI et à la banque mondiale pratiquent ce jeu. et il pue au delà de toute morale. Les paysans et les productions agricoles sont volées, les ressources pillées par l'occident par le biais de ce mécanisme.

    si avec de tels agissements, on ne peut pas se permettre de traiter les banquiers de batards, c'est que franchement, la liberté n'existe plus... 

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 05 novembre 2012 00:54 Posté par Charles DEREEPER

    bonjour Xgiles

    excusez moi pour mes articles un brin agressif. J'ai en tête plus que votre profil tous les trentenaires qui se ruinent pour posséder une boite à sardines dans le centre des grandes villes françaises et qui en changent quand le premier enfant arrive, ce qui rend impossible à amortir l'achat à moins d'une hausse des prix supérieurs à 4% par an.

    Vous posez la question que je vais devoir aborder dans un autre article.

    A l'avenir d'ailleurs, je préciserais boite à sardine.

    la construction d'une maison, la possession d'un jardin sont de puissants rêves. A quels prix ?

    Faut il déménager dans une zone qui a encore du sens ? avec du foncier constructible à prix normaux ?

    ou faut il surpayer sur 30 ans alors qu'historiquement, cela coute autour de 15 ans ? les réponses sont impossibles à apporter

  • Lien vers le commentaire Le Banquier lundi, 05 novembre 2012 00:46 Posté par Le Banquier

    backlash, à ce moment là,  je vous invite à aller au bout de vos idées ! 
    Admettons que vous avez raison,  guerre et faillite vont frapper votre lieu de vie et votre famille.
    Que faites vous sachant cela en avance ? Quel vote, quelle association où agir, quel blog à alimenter, quel acte à réaliser, quelle décision à prendre pour votre famille.

    Vous n'avez pas confiance dans les financiers ou ...dans vous mêmes ?

    D'une certaine façon, Charles DEREEPER s'efforce depuis des années à vous montrer que c'est vous qui dirigez votre propre vie.

    Tout le Monde fait "son job", jusqu'au DG dans une Banque. Je pense que vous ne bougerez pas et que vos postes resteront votre seul exutoire.

    Bonne nuit

  • Lien vers le commentaire david lundi, 05 novembre 2012 00:01 Posté par backlash

    Monsieur le Banquier

    Oui, je suis en colère, mais pas contre vous encore une fois, mais contre ce système de dettes. Nous sommes tous dans la même galère, selon moi.

    Je n'ai rien contre le "petit " banquier, quand bien même il soit directeur d'agence. Il fait son djob.

    Oui, je crains la faillite d'un système que "vous" ne pouvez garantir, sauf à croire qu'il n'y aura plus de faillites, bank run, réquisitions, ou répressions financières, tels qu'a pu connaître l'Histoire au cours de ces dernières années.

    Je ne crois pas au discours : "il n'y aura plus de guerres en Europe". Comme dit M. Faber, notre histoire est une histoire de guerre.

    Cordialement


  • Lien vers le commentaire david dimanche, 04 novembre 2012 23:51 Posté par backlash

    Merci Alu mais je ne généralise pas. Et je fais la différence entre le banquier de quartier et les très gros accrédités, ceux qui ont leurs entrées auprès des banques centrales, FMI, Banque mondiale ou autre BRI.

    Et de toutes façons je ne lui fais pas confiance.

    Maintenant quand on fait des "crédits historiquement bas" (ce qu'on entend depuis des années), il n'y a pas besoin de loi pour "contraindre" (ou inciter pour faire du politiquement correct) M. Toutlemonde de prendre des crédits. Il suffit de compter sur la cupidité et le comportement moutonnier de l'être humain. C'est ce qu'on appelle le "libre arbitre" !

    En revanche, il faut passer par des lois pour créer des dettes (loi de 73 sur la Banque de France, Traité de Maastricht autorisant un déficit de 3% ...).

    Pourquoi toujours vivre dans la dette ? qui fabrique la monnaie ? Pourquoi la monnaie échappe-elle aux gouvernements ?

    Suis-je bête ! les coupables n'apparaissent que quand l'Histoire les fait jaillir, plus tard. Mais aujourd'hui, il n'y en a pas. Demain, lemonde sera rempli de coupables d'aujourd'hui.

    Eventuellement, as-t-on quelques fois des "coupables, mais pas responsables" !


  • Lien vers le commentaire Le Banquier dimanche, 04 novembre 2012 23:46 Posté par Le Banquier

    Bonjour backlash,

    Je suis incognito ici donc je ne vous dirais pas si je travail à la BNP ou non.
    Votre question n’a pas grand sens pour moi.
    Eviter un blog qui fait des analyses financière, je ne vois pas pourquoi ?
    Ecouter aveuglément votre conseiller … ? Ça n’a aucun rapport avec l’effet de levier et les critères de ratio prudentiel et de fond propres…

    J’ai l’impression que vous avez de la colère vis-à-vis des banques et du système mais que vous êtes démunis.

    Mon avis est donc que vous avez raison, d’être en colère, et de lire les blogs pour compenser l’océan d’incompréhension financière qui vous sépare des réponses que vous recherchez.

    Amicalement

  • Lien vers le commentaire david dimanche, 04 novembre 2012 22:43 Posté par backlash

    Monsieur le banquier,

    Si vous travaillez à la BNP, quels commentaires pouvez-vous nous apporter à ces allégations ?

    http://chevallier.biz/2012/08/bnp-paribas-2%C2%B0-trimestre-2012/

    Je parcours ce blog de temps à autres; faut-il l'éviter et écouter aveuglément mon conseiller ?

    Dans l'attente de votre réponse


  • Lien vers le commentaire Le Banquier dimanche, 04 novembre 2012 22:15 Posté par Le Banquier

    Hoyé, super article ! Trés enervé !

    Néanmoins, je ne partage cet avis  : "nous sommes tous d'accord pour dire que les banquiers sont des gros bâtards
    "


    Seriez-vous intéressé à monter un article ensemble sur les banquiers ? Vous posez les questions (énervé autorisé), et je réponds sans mentir.

    A vous lire

  • Lien vers le commentaire xgiles dimanche, 04 novembre 2012 21:34 Posté par xgiles

    Je doit être Mr Michu pour vous Mr Dereeper puisque je viens de signer auprès d'un banquier un prêt de 30 ans pour la construction de ma maison. Et pourtant je ne suis ni drogué ni aveugle quoique bien des fois je ferme les yeux et m'imagine dans un monde merveilleux. Ou les rêves se matérialisent, prennent du sens et donnent l'espoir d'une transmission honnète et logique à ma descendance. L'accesion à un bien immobilier pour y vivre harmonieusement avec femme et enfant n'a pas de prix. Le banquier vous soutient si vous pouvez lui garantir d'une situation politiquement correcte. Le coût de la construction à ce jour est d'environ 1 500€ du m² (en province) mais je ne compte pas attendre 30 ans pour me sentir définitivement propriétaire car j'apprends à vos cotés à devenir entreprenant et affranchi du système Francais un peu Gaucho en ce moment je le reconnais.
    Salutations.