Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Peut on utiliser le crowdfunding immobilier pour se diversifier dans ses placements en France même en cas de crise ?

Audience de l'article : 2555 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour Charles,

Etant donné que ces derniers temps,  tu sembles très enclin à répondre aux nombreux messages de tes lecteurs :-) , je tente ma chance...

Pour rebondir sur l'une de tes dernières vidéos, comme beaucoup d'entre nous, je cherche un investissement "parking" pour placer mon argent pendant la crise à venir... et attendre que l'orage passe...

Je pense augmenter mon investissement dans le cadre de la lettre PEA de Loic. Une fois la baisse amorcée, je pense que Loic va bien performé avec son habituel BX4.

Ne souhaitant ni mettre tous mes œufs dans le même panier, ni tout bloquer à l’intérieur d’un PEA,  je m'interroge sur d'autres types de placement. J'ai déjà investis pas mal (à mon niveau) en Crowdfunding Immobilier. L'offre se développe de plus en plus. Il est relativement facile de placer son argent à 10%. Certes pour les résidents français, il y a la Flat Tax. Il reste tout de même 7% NET avec un risque relativement faible (si on s'en tient à l'"historique connu").

On connait tous (ou presque tous) l'adage de l'AMF: "Les performances passées ne préjugent pas des performances futures".

Ceci étant dit, penses-tu que la crise à venir puisse impacter négativement le marché du Crowdfunding Immobilier en France ?

   Ou

Penses-tu que cela reste une piste relativement intéressante ?

Je pense que a horizon 15 ou 20 ans, l'immobilier français va morfler avec le vieillissement de la population.

Mais en attendant, je me permets de croire que le crowdfunding immobilier reste un placement intéressant, notamment en terme de ratio risque/bénéfice.

Au plaisir de te lire




Je confirme que Loïc est un investisseur qui s'exprime particulièrement bien dans le gros temps. Il est calibré pour cela. C'est son ADN ! Une tempête boursière et voilà qu'il s'enrichit pendant que les autres pleurent !

Concernant le crowdfunding, oui, l'immobilier à horizon 20 ans est du suicide. Tous ceux qui ont l'aptitude à se projeter à long terme, ont bien saisi l'énorme souci démographique. On le voit au Japon où les prix immobiliers déconnectés de la réalité il y a 30 ans, sont à 20% aujourd'hui de ce qu'ils valaient !

En immobilier, il n'y a pas que la démographie.

Les taux d'intérêts comptent.

Nous sommes à la veille d'une normalisation des marchés obligataires US et peut être Europe.

Cela veut dire que les taux vont retrouver un niveau cohérent naturel... donc une forte hausse !

Une forte hausse ne peut pas favoriser à court terme les opérations immobilières.

Les opérateurs se sont habitués à gérer un environnement artificiel et ne sont pas prêts en terme de rentabilité des investissements à subir un renchérissement des coûts.

Certes les investisseurs qui ont fait leur pari à taux fixe peuvent toujours se dire qu'ils ne rembourseront jamais plus que leur niveau de taux. Si le marché se casse la gueule avec une insolvabilité croissante de la demande, je ne suis pas certain que le crowdfunding soit une bonne option.

Il n'existe que 2 manières de gérer son argent en période de crise. J'en ai fait la liste dans la formation sur la CRISE DU SIECLE. http://formation.objectifeco.com/crise-du-siecle/

Tous les autres actifs sont pénalisés tout spécialement quand il s'agit d'une crise de la dette souverraine couplée à un souci monnaie d'emprunt différent. Car dans ce cas, les emprunts d'Etats ne peuvent plus servir de refuge comme on l'a vu cette semaine quand la volatilité augmente. Tout pète en même temps. Peut être que le triple A sur les multinationales prendra le relais à terme. En attendant, seules deux options marchent. 

Comme je l'ai déjà dit dans des éditos, le monde irait nettement mieux si on interdisait intégralement toute entité élue et vivant des impôts à emprunter et plus particulièrement, à emprunter dans une devise autre que la sienne. C'est une aberration. Le problème se répète de générations en générations. Cela finit toujours mal par un krach méchant. Nous sommes en route pour un énième opus...

vnq oct

VNQ, l'indice immobilier coté se comporte très mal. A 75$ alors que je suis sorti à 83$ il y a 3 mois pour le portefeuille rentier, la vérité est que cela me glace le sang. J'ai failli rater mon année. Crowdfunding ou immobilier coté, c'est le même genre d'opé. Hausse des taux à 10 ans introduit de l'incertitude, même si je l'ai montré dans la formation de la crise du siècle, les prix immobiliers peuvent grimper pendant que les taux montent. En plus des taux et de la démographie, il y a également les lois et les fiscalités des pays qui impactent ! Dans les années 50 et 60 aux USA, nous avons connu des occurences complexes provoquant une hausse de l'immo alors que les taux 10 ans grimpent fort également !

Charles Dereeper
Poster un commentaire