Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées de temps en temps  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

L’immobilier US passe un cap important.

Audience de l'article : 1110 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Le secteur des REIT (real estate investment trust) est en train d’être séparé du secteur «finance» chez les Yankee.

Cela peut paraître anodin mais cela ne l’est pas tant que ça.

La création de sous-secteur sur le SP est rarement établi au hasard pour le confort de la lecture.


Ce qu’il faut lire entre les lignes, c’est que l’immobilier US est en train de devenir la propriété d’immenses Trusts au lieu d’être la propriété de citoyens.

Un phénomène qui s’explique par la chasse aux rendements des professionnels de la finance.


Une chasse évidemment voulue et nourrie par des taux d’intérêts planchés qui font monter le prix des actifs sur des pets de mouches mais pas les rendements.

Renforçant symétriquement le pouvoir de la finance mondiale.

Dans ce graphique , vous pouvez voir que les REITS ont désormais leurs propres compartiments tellements ils sont importants.

BF-AL635B SPSEC 9U 20160915210031



Plus de 62 milliards de dollar ont navigué dans ces structures depuis 2001 et leur nombres a presque doublé passant de 129 à 240 foncières cotées.

Et tant que les taux resteront si bas, il y a peu de probabilité que cela se retourne.

Article complémentaire:

2 Foncières Américaines qui rapportent 6 et 7%.
http://www.objectifeco.com/bourse/actions/mid-et-small-caps/2-foncieres-americaines-qui-offrent-6-et-7-de-rendement-chacune.html
Poster un commentaire