Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Investir dans les foncières cotées, zoom sur les atouts d'une alternative à l'immobilier physique

Audience de l'article : 6064 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Faut il acheter de l'immobilier physique compte tenu de la situation en France sur les prix et les volumes de transaction ? Lire mon récent article ici : http://www.objectifeco.com/immobilier/business-de-limmobilier/prix-de-limmobilier/2013-un-point-sur-les-prix-de-limmobilier-en-france.html

Certains d'entre-vous se disent sans doute « je préfère perdre un peu mais au moins je détiendrai un bien tangible en cas de crise monétaire ». Si c'est votre souci principal, il y a pour moi une alternative bien plus attractive en matière d'immobilier pour votre patrimoine qui est l'achat de foncières cotées.

Ces sociétés vous permettront de détenir de l'immobilier, avec de multiples avantages que n'offre pas la détention en direct :

- Vous pouvez acheter et vendre quand vous le souhaitez, en fonction de votre opinion sur la conjoncture, avec des frais très réduits (frais de courtage de 0,1 à 0,3%).

- Vous bénéficierez d'une décote importante, la plupart des sociétés foncières cotant aujourd'hui bien en dessous de leur actif net réévalué.

- Vous aurez des rendements nets souvent bien meilleurs qu'avec la détention directe.

- C'est la foncière qui s'endette à votre place, vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi en cas d'effondrement du marché, tout en bénéficiant du levier de la dette en cas d'hyperinflation (qui permettrait à la foncière de rembourser ses emprunts en monnaie de singe).

- Vous n'aurez pas à gérer l'entretien de votre logement, ou les relations et problèmes éventuels avec les locataires.

En ce qui me concerne, je tiens à jour une liste de trois foncières que je surveille pour ma lettre, en fonction des niveaux des cours.

Loic Abadie
 
loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire graphitos mercredi, 23 janvier 2013 17:48 Posté par graphitos

    Bonjour
    les foncières sont-elles l'équivalent des SCPI ?
    merci pour votre réponse 

  • Lien vers le commentaire london511 mardi, 22 janvier 2013 17:31 Posté par london511

    Bonjour, une foncière côté correspond elle à une SCPI ?Car selon certaines sources les SCPI nécessitent des frais importants de gestion et d'entrée.
    Merci