Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Ce que j'aime dans l'investissement en immobilier coté, c'est le mix vente de call + dividendes qui peut rapporter 15% par an

Audience de l'article : 2468 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
L'équivalent des SCPI s'appelle aux USA les REIT.

Il y a environ 200 REIT cotés.

Le gros souci de ce secteur, ce sont les crises. Comme celle de 2020. On efface plusieurs années de gains.

Cela fait partie du risque des marchés financiers. Il est parfois subtil de fonctionner comme un bailleur alors que le prix de nos assets cote chaque jour et se modifie.

Surtout ce qui me dérange le plus, c'est qu'un REIT sous coté peut en réalité partir en value trap, donc en vrille en langage simple. La baisse des cours diminuent la valeur de ses assets par rapport à l'endettement. La demande des locataires peut réellement s'effondrer comme le découvre les investisseurs dans les hôtels réputés être les meilleurs assets pour riches. Ou même les shopping mall avec le changement de comportements des clients suite au fake corona virus. Bref, personne n'est jamais à l'abri d'une crise ou d'une modification de paradigme profonde.

Ceci étant précisé, il est possible de titiller les 15% de rendements par an. Soit en étant un as de la sélection à long terme. Ce qui n'est pas mon fort.

Soit en vendant des options et en touchant des dividendes, ce que je maîtrise beaucoup plus.

Prenons mon achat sur SRC, qui rapporte 7.3% par an soit 2.5$ de payout annuel ou 0.65$ par trimestre.

Le truc, c'est de l'acheter et d'attendre. Le yoyo intervient à court terme, mais il y a 50% de proba que le REIT monte ou baisse.

Quand il monte et touche les 35$ (mon achat est à 34$), je vends un Call, donc la stratégie du covered call en mode décalé.

J'ai vendu un call à la monnaie strike 35 à 1.2$.

Echéance août 2020.

Si je résume, soit le titre stagne et baisse et j'encaisse 3.5% de Call. Et je peux recommencer le mois prochain.

Soit le titre monte au delà de 36.2$ et je touche 3.5% de Call plus 2.94% de plus value, différence entre le strike 35 du Call et mon achat à 34$. Ce qui me ferait un gain de 6% sur le mois.

Evidemment, quand les dividendes sont payés, cela introduit des distorsions. Mais basiquement, les choses marchent de la sorte et peuvent être répétées à l'infini.

Cela rapporte beaucoup plus que l'immobilier physique.

Mais encore une fois, un REIT peut plonger de 70% pour les secteurs à problème sur la demande qui voient les locataires arrêter de payer et de 30% pour les leaders, genre data center ou antennes 5G.

Après nous parlons de court terme. Il y a le long terme. Les REIT comptent parmil les plus grosses progressions de capital sur 20 ans, derrière la techno.

Tout le game consiste à regarder avec la bonne lentille et connaître son affaire. Au passage, SRC est un dossier un peu pourri. Certes, c'est du lease, mais je ne compte pas faire du long terme avec. Zéro confiance...

Charles
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper vendredi, 07 août 2020 14:20 Posté par Charles DEREEPER

    ba tout à fait. on achete une action et un call et à la fin on perd sévère... c'est à peu près l'esprit de l'article hahahaha chacun est libre de donner / dépenser son argent de la forme qu'il le désire non ?

  • Lien vers le commentaire marinq jeudi, 06 août 2020 00:07 Posté par marinq

    Pas très clair. En gros tu achete l'action + un call? Et si tout cela baisse tu ramasses severe?