Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

Les prix de l’immobilier ne baisseront pas en 2014

Audience de l'article : 1383 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
En plus de la demande supérieure à l'offre, les taux de crédits continuent de baisser...

Voici que les taux des prêts immobiliers du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 3 % en moyenne en mars, contre 3,04 % en février, selon le baromètre mensuel de l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Désormais, le taux moyen dans l’accession dans le neuf se situe à 3,09 %, contre 3,02 % en janvier. Il baisse à 2,98 % pour l’accession dans l’ancien, après 3,06 % en février, et à 3,03 % sur le marché des travaux, après 3,12 % en février.

La part des crédits accordés à un taux inférieur à 3,5 % continue de progresser : 78,3 % en janvier, 80 % en février, 84,4 % en mars. Concernant l’activité des établissements de crédit, le rythme de progression du nombre de prêts bancaires accordés sur une année glissante reste soutenu : + 21,5 %.

Je ne reviendrai pas éternellement sur la polémique d’il y a un an voire 18 mois, lorsque je me faisais insulté sur les forums parce que, contre l’avis unanime, j’affirme qu’il n’y avait pas de bulle de l’immobilier et que nous ne connaîtrions pas d’effondrement des prix….
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Guyard mardi, 29 avril 2014 11:56 Posté par papps

    Ne pas oublier que l'immobilier possède une valeur d'usage (net d'impot pour la résidence principale :-). Les assurance vie n'arrivent pas toujours au même niveau de rendement (sans risque).


    C'est un rempart contre l'inflation et pour ceux qui sont rentrés il y a quelques années, le 'matelas' de plus value est confortable...


    Après pour un premier achat, c'est surement plus le moment même si tout est une question d'horizon d'investissement comme souvent.

  • Lien vers le commentaire Greg mardi, 29 avril 2014 07:30 Posté par G.

    Bonjour,


    Donc, pour résumer: en trois micro paragraphes de 3 lignes, votre boule de cristal vous permet d'affirmer que les prix immo ne baisseront pas, qu'il n'y a pas de bulle, et qu'il faut vite vite acheter viiite!


    Pour un site web qui annonce l'objectif "d'anticiper" pour "s'enrichir", votre pronostic laisse très septique. Vous avez pour vous donner tort, en vrac:


    - Immoprix: site des prix des transactions réelles des ventes réelles recensées par les notaires. La conclusion: dans l'ancien, ça baisse! Pas partout, évidemment, pas forcément au même rythme, mais ça baisse!
    Exemple: dans ma région (Alsace) bien quotée, maisons anciennes, on fleurte entre -1% et -2% par an. Et accessoirement on a perdu plus de 15% depuis le sommet de bulle. Le graphique parle de lui même.


    - Immonot: publie les avis des notaires, avec un blogueur absolument pro-achat. Sauf que... même lui est ibligé d'avouer qu'avec 72% des notaires pensant que les prix baissent, difficile de nier la réalité.


    - Meilleurs agents: site immo d'AI, avec leur nouveau ITI: indicateur illustrant le nombre d'acheteurs par rapports aux nombres de biens en vente. Cela tord le cou à votre idée reçue qu'il y aurait "plein d'acheteurs morts de faims pour peu de biens à acheter".


    - Friggit: je ne vais pas revenir sur ses courbes


    - Les banques, les groupes économiques divers et variés, presques tous les acteurs du marché: les plus positif espèrent 0% d'évolution des prix (donc perte de capital en inflation, taxes et autres). Les plus réalistes envisagent une baissent d'environ 4% en 2014.



    Alors, sur 500 000 euros par exemple, perdre 4+1.5 = 5.5% de son capital en un an, est-ce vraiment un bon placement? Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


    Mais allez y braves pigeons, courez courez vite acheter, les taux sont bas! Achetez vite , sinon ça ne se vendra pas!
    Courage, braves propriétaires vendeurs: ne baissez pas vos prix, ne croyez rien des preuves qu'on vous montre: au pire, vous risquez juste de vous faire "piquer" les rares acheteurs potentiels par votre voisin, et de finir vous même par une moins value de 30%...