Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



Mon compte FACEBOOK est ici

Mon compte TWITTER est ici


MON BLOG PERSO (vie au Costa Rica, Thaîlande, santé) est ici

GRATUIT. Téléchargez le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€). Le lien est ici

.

Logo Crise 6

BUSINESS 2

LOgo Final 3
.
Logo Business essai 2

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM

User 1  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr


charleshongkong

promospeciale

La chute des prix immobiliers espagnols (qui a provoqué 164 mds de créances douteuses) est elle finie ?

Audience de l'article : 3225 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
L'Europe a besoin du MES. En mutualisant la dévaluation de l'euro par le biais de la monétisation des dettes d'Etat ou lieu de dévaluer Etat par Etat avec abandon de l'euro, tout en réévaluant / pénalisant la première économie européenne fortement exportatrice dans le monde, l'Allemagne, une sacrée épine est retirée du pied de nos grandes élites... en plus, cela permet de ne pas ajuster les énormes écarts de compétitivité du travail entre pays. Enfin, cela laisse la porte ouverte au sauvetage des banques européennes et en premier lieu espagnoles.

Si le MES est doté de 700 milliards d'euros, la Grèce va en manger une première partie avec sa dette souveraine. Les banques espagnoles arriveront en seconde. Elles viennent d'enregistrer un nouveau record de créances douteuses, avec un taux supérieur à 9%, soit un trou de 164 milliards d'euros !

La cause ? Les prix immobiliers qui ne veulent rien faire d'autres que chuter ! En même temps, si on les compare aux salaires ou à la bulle immobilière US, la fin du calvaire n'a pas l'air pour demain...

042312-04042312-03 
Poster un commentaire

3 commentaires