Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Faire éclater la bulle immobilière ou laisser les choses en l’état : analyse des deux options

Audience de l'article : 3384 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions

J’ai écrit récemment un article pas très gentil pour mon lectorat qui a souvent la quarantaine passée. Il faut taxer ceux qui profitent de la bulle immobilière et affecter les produits des plus values aux fonds qui gèrent les retraites. La mobilité ne sera pas affectée car les jeunes générations n’ont pas de plus values à déclarer…

 

 

 

Lire ici le venin :  http://www.objectifeco.com/argent/impots/article/charles-dereeper-oui-il-faut-taxer-les-plus-values-immobilieres-sur-le-logement-principal-et-des

 

 

 

Je souhaiterais enfoncer le clou au niveau des conséquences.

 

 

 

Actuellement, le monde économique industrialisé se partage entre deux options. Un premier groupe de pays a fait éclater la bulle, souvent de manière non contrôlée et souhaitée : Etats-Unis, Espagne, Irlande, Dubaï…

 

 

 

Ils ont eu en échange de ce courageux geste, récession forte, insolvabilité bancaire en masse, perte de richesse (cash extraction négatif) qui a attaqué frontalement la demande, ainsi que hausse massive du chômage, enfin, politique monétaire ultra agressive, pro stagflation, réduisant le pouvoir d’achat au quotidien.

 

 

 

A court terme, la note a été salée ! Elle est moche la récompense...

 

 

 

En face, il y a le groupe des autruches : France, Angleterre, Australie, Nouvelle Zélande, Thaïlande, Hong Kong… La bulle est encore en place proche des plus hauts. Les économies se sont globalement mieux comportées. Paradoxalement, l’absence de nettoyage de la plaie a été bénéfique sur les trois premières années.

 

 

 

A long terme, je suis bien curieux de savoir laquelle des deux options gagnera le match.

 

 

 

Une chose est certaine, le groupe des autruches a décidé de faire payer les jeunes générations à la place des anciennes, en conservant l’idée en permanence que cette contribution sera double car les jeunes devront aussi payer les retraites excessives des babyboomers. Une bulle immobilière intacte, c’est un transfert direct des richesses des jeunes vers les vieux, une stérilisation de l’épargne vers du vent, à savoir le droit au sol, au lieu de l’investir dans les entreprises… en fait, si on y réfléchit, avec la politique actuelle, c’est l’assurance de refiler le bébé à un autre après soi et de pouvoir profiter à court terme d’un bien être au détriment d'un long terme radieux.

 

 

 

Les vieux se défendent que les jeunes hériteront au final de leurs biens. Pourtant, à moins que les taux de cancer accélère fort, l’espérance de vie de 82 / 85 ans offre comme espoir de toucher l’héritage à 50 ans pour la génération suivante. Sympa comme perspective d’attendre toute sa vie pour avoir le droit d’avoir une maison convenable dont le prix correspond à la réalité des revenus et des besoins, mais franchement, peu réjouissant quand même…

 

 

 

Si je me place de mon point de vue perso, fils de baby boomer en plein dans le train de la génération sacrifiée, je dis dans la seconde qui suit « allez bye bye... très peu pour moi ! ».

 

Si je me place sous un angle neutre macro économique, donc en faisant abstraction de l’injustice, je me demande bien si l’option maintien de la bulle immobilière en place avec une formation en plateau à long terme des prix, n’est pas si mauvaise. Tant pis, il n'est écrit nulle part que chaque génération doit avoir une part équitable du gateau. Peut être qu'il vaut mieux en tuer une pour conserver l'équilibre général. Peut être que les USA ne vont pas parvenir à faire repousser l'herbe aussi verte qu'avant.

 

 

 

En tous les cas, nous aurons les réponses dans 3 à 5 ans, l’avenir économique étant passionnant à suivre… vu de loin, dans un autre pays, j’en conviens…

 

 

 

Charles Dereeper

 

 

 

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

 

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire harry mercredi, 02 février 2011 18:26 Posté par harry

    Charles,

    Sur le conflit des générations, et notamment entre celles des baby boomers et de leurs enfants (mais aussi les générations Y et Z encore dans une moindre mesure),

    Endettement maladif depuis 1975, système social foutu, immobilier décourageant, déclin inexorable de la France et mirage d'une Europe anti-démocrate, arrivée sur le marché du travail au milieu des crises des années 90, déclassement social depuis 2008... nous sommes la génération sage, dit-on.

    Reste à savoir dans quel sens chacun comprend ce terme, si je mets de côté les inconscients, il y a les stoïques, les résignés, les gentils, et ceux qui tirent les conclusions.

    J'observe dans notre entourage un nombre grandissant de gens approchant la quarantaine qui sortent des rails, sont en rupture, deviennent mobiles, se mettent à leur compte, vont voir ailleurs et autrement.

    Entre les intentions et les passages à l'acte et si l'on intègre qu'il y a de sérieux biais liés à ma subjectivité, je ferais le pari que notre génération est peut-être, effectivement, celle qui va morfler, vivre moins bien faute se se retourner à temps. En revanche j'ai plus d'espoir pour les générations suivantes, qui auront appris de cette erreur historique.

    Contrairement à l'idée reçue, je ne pense pas que la natalité française soit une chance pour la France au détriment de l'Allemagne, je pense que le meilleur de la génération qui a 10-20 ans aujourd'hui émigrera chez nos voisins ou dans le reste du monde.

    Désolé pour la longueur de ce commentaire d'anticipation de café. ;)