Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Régime du Robien - 30 à 40.000 pigeons qui pleurent ! Qui a gagné en face ?

Audience de l'article : 4888 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Quand on est épargnant vivant dans un système économique dont les banques centrales conduisent méthodiquement une politique inflationniste, de manière à obliger les agents économiques à se bouger leurs fesses au lieu d'épargner sans rien faire et stériliser les ressources financières du pays (bonjour à tous les malheureux qui ont pour rêve de devenir rentier...), on se retrouve à devoir faire des choix d'investissement.

 

Il faut slalomer entre la fiscalité prévue pour orienter les agents (entreprises ou particuliers), l'inflation qui mange chaque année le capital et les taux d'intérêts à un niveau très faible qui obligent à prendre des risques.

 

Un lecteur d'Objectifeco m'a transmis un vieux reportage ENVOYE SPECIAL sur les arnaqués du Robien qui serait au nombre de 30 à 40.000. A chaque fois, les promoteurs ont intégré dans le prix de vente l'avantage fiscal et souvent, ils ont construit dans des zones où l'offre locative n'avait pas besoin d'apport du Robien. Du coup, les biens sont vides et invendables. Les propriétaires couinent... avec raison, mais en oubliant que personne ne leur a braqué un pistolet sur la tempe pour réaliser l'opération. Ils sont punis par leur avidité. Excusez moi, parce qu'ils désiraient simplement mettre de l'argent de côté pour la retraite... j'ai oublié les autres arguments commerciaux des brochures ! Je ne suis pas un bon français, mes neurones refusant sans me demander mon avis, de propager la propagande. Pourtant, je fais des efforts... Robien, retraite, épargne, impôts... je travaille avec les mots clés pour essayer d'y arriver...

 

Personnellement, je suis adepte du Robien... pour les autres et pour l'intérêt général du pays ! Très peu pour moi... En effet, le statut du Robien a drainé de très nombreux pigeons qui ont investi leurs économies dans ces projets immobiliers foireux. Qui a gagné et qui a perdu ?

 

Les entreprises de construction ont eu de l'activité. Les promoteurs, agents immobiliers, commerciaux et gérants de patrimoine aussi. Les villes ont touché des impôts. Il semblerait aussi que les HLM ramassent des paquets de biens Robien à bas prix, vendus par les pigeons trop dégoûtés ou qui ne parviennent plus à porter leurs biens. Enfin, en augmentant l'offre, les locataires doivent pouvoir faire la fine bouche sur certains secteurs.

 

En face, des dizaines de milliers d'investisseurs particuliers y ont laissé leur tranquillité et leurs ressources financières pour avoir gober ces salades.

 

C'est donc une écrasante victoire de la fonction publique alliée aux entreprises sur la sphère des ménages privés.

 

Je ne dis pas que certains ne sont pas parvenus à réaliser des belles petites opérations en Robien. Mais à l'échelle des grands équilibres, la mise a été captée par l'Etat et les entreprises.

 

Ce qui est le plus étonnant et en même temps, le plus désespérant, c'est que ces mêmes acteurs ont changé le nom du Robien en Scellier et hop, c'est reparti pour un tour de manège... Les mêmes wagons de pigeons sont là à attendre les offres tandis que toute la filière spécialisée dans l'exploitation de ces politiques fiscales est en place et anime le jeu. Lors de mon dernier passage en France, dans une galerie marchande de grande surface à Saint Malo, il trônait un énorme stand aux couleurs rouges, des plasma partout, avec écrit en gros les mêmes conneries habituelles sur l'investissement immobilier, "l'éternel thème de la meilleure retraite" et les avantages fiscaux du Scellier. Le commercial avait un physique avenant et un sourire carnassier... si on est normalement constitué, on respire quelques secondes les parages et on détale tranquille à l'anglaise en gardant ses euros en poche.

 

Le concept APPRENDRE DE SES ERREURS PASSEES... ne doit pas être destiné à une partie du genre humain ! Il y avait bien sûr du monde qui jacassait sur ce stand...

 

Franchement, il y a quand même d'autres solutions pour placer son argent... comment peut on croire qu'un Etat (en pleine période d'hyper endettement) va industrialiser un process pour que des centaines de milliers d'épargnants se mettent à gagner de manière avantageuse ? La soupe qui tombe du ciel, sans effort... cela revient à surveiller sa cheminée le 24 décembre, même quand on a plus de 40 ans !

 

Charles Dereeper

 

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

Poster un commentaire

1 Commentaire