Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Se loger

Se loger

Des maisons de rêves

Des maisons haut de gamme

Des maisons inhabituelles

Des process de fabrication novateurs pour le logement

Des expériences d'immeubles modernes technologiques ou écologiques

Des expériences d'habitats communautaires

En provenance du monde entier. Pour s'inspirer et réfléchir à la manière de se loger.

promospeciale

Voici comment GOOGLE et APPLE se lancent dans la domotique pour améliorer le confort de nos maisons

Audience de l'article : 1889 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Répondre à un texto, demander sa route, trouver une pizzeria ouverte à moins de cinq minutes de la maison, le tout par commande vocale : bon nombre d’entre nous sont – sans s’en rendre compte – en train de parler à une intelligence artificielle dans le cloud.

Home-automation-1024x683

Désormais, on peut demander à son assistant vocale de faire couler un bain à bonne température, de tamiser la lumière et mettre un bon vieux Barry White, alors même que l’on n’a pas quitté son lieu de travail. Pour allumer les bougies, il faudra encore patienter un peu.


Bienvenue dans le monde domotique


Un monde de simplicité où les IA centralisent le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison. Un rêve devenu réalité pour les gens paresseux – ou débordés. Pour faire simple, il suffit de demander à son smartphone ou à sa tablette, voire à son montre, de contrôler les lumières dans notre maison, les serrures, les volets roulants, les systèmes de sécurité, et même d’autres appareils. Imaginez être capable de programmer un café fumant, juste au moment où vous sortez de la douche, alors que le robot tondeuse est déjà en action, programmé pour rafraichir votre gazon en fonction de la météo.

Grâce à l'automatisation de la maison, vous pouvez aujourd’hui faire tout cela.


Quels sont les avantages ?


On prévoit que la domotique et le marché de maison intelligente va exploser dans les prochaines années. Cette industrie qui pesait 4,4 milliards de dollars $ en 2013, devrait atteindre plus de 21 milliards de $ en 2020. Un nombre qui devrait croître encore plus, avec les géants de l’high-tech qui ont investit le secteur. Ainsi, chez Apple, un an après l'annonce du programme HomeKit dédié à la maison connectée, les premiers produits compatibles sont arrivés sur le marché au début de l’été.

Mis à part ce rêve éveillé pour geek, pourquoi un propriétaire de maison voudrait-il investir de l'argent pour rendre son habitation intelligente ?

Des études ont montré les nombreux avantages de la domotique, tel que l'efficacité et la tranquillité d'esprit vis-à-vis de la gestion de l'énergie, qui a permis à de nombreuses familles d’économiser de l'argent.

Aux US, Nest (propriété de Google) s’est associé avec des grandes compagnies d'assurance pour protéger votre nid, tout en diminuant les frais. L’assureur peut réduire les primes jusqu'à 5% car il sait que la maison est surveillée (alarme, détecteur de fumé intelligent) et il peut se connecter sur le réseau pour vérifier que tout marche.

Les coûts d’achats de ses technos sont abordables et garantissent un rapide retour sur investissement. Par exemple, au milieu du froid hivernal, nous oublions souvent d’éteindre le chauffage lorsque l’on est absent pour la journée. D’un autre côté, lorsque l’on quitte la maison pour une période plus prolongée, comme les vacances, nous abaissons souvent le chauffage pour économiser… mais le retour au nid est gâché par une ambiance glaciale et humide.

En matière de chauffage, la technologie nous permet maintenant de paramétrer et d’oublier. Nous pouvons le programmer en fonction du calendrier, ou même mieux, avoir un thermostat intelligent qui apprend nos habitudes au fil du temps afin qu’il se configure automatiquement. Si cela ne suffit pas, on peut simplement ouvrir une application sur le smartphone et gérer les radiateurs, serrures, lumières, et plus.

Tout cela mis bout à bout, la domotique peut vous faire économiser des centaines de milliers de dollars ou d’euros par an.

La capacité de faire ces choses n’est pas à proprement parlé nouvelle. Mais avec la sortie de la nouvelle génération d’appareils, HomeKit d'Apple, Nest de Google et SmartThings de Samsung, on doit s’attendre à une croissance du secteur à un rythme beaucoup plus important. Même aujourd'hui, nous voyons les capacités supplémentaires offertes : contrôler les mangeoires des animaux de compagnie et les systèmes d'irrigation du jardin en fonction du taux d’humidité. Les possibilités semblent limitées seulement par la technologie actuelle, voire par notre propre imagination.

Au niveau du marché de l’immobilier

Le monde de la domotique excite beaucoup d'entre nous. En tant que propriétaire, cependant, nous voulons tous savoir quel sera le niveau de retour sur investissement.

Au US, d’après une étude auprès de 500 agents de Coldwell Banker à propos de l'impact de la technologie et de la maison intelligente sur le marché de l'immobilier, il en ressort que les deux tiers des potentiels acquéreurs sont plus intéressés par les foyers équipés de fonctions intelligentes. Un agent immobilier sur trois souligne que ces maisons se vendent plus vite.

Du point de vue de l'acquéreur, les fonctionnalités supplémentaires comme celle de se sentir en sécurité fait parti des éléments les plus souvent cités dans l'enquête. L'idée d'être en mesure de voir votre maison ou de verrouillez vos portes tout de suite à travers l’écran du smartphone offrent de plus grands avantages de vente.

Parmi les autres fonctionnalités de la maison intelligente, les acheteurs sont particulièrement sensibles aux éléments suivants :

- Contrôle de la température
- Éclairage
- Divertissement
- Électroménager


Des produits simples

Au début, la domotique était tellement compliqué qu'il était préférable de la laisser dans les mains de professionnels et ceux avec des portefeuilles bien garnis.

Aujourd'hui, les bricoleurs - même ceux avec un fond technologique de base - peuvent s’équiper, en grande partie grâce à des systèmes déjà préconstruits ou plug and play.


Nest de Google


Google Nest

Suite au rachat de Nest Labs pour 3,2 milliards de dollars, Google a officiellement rejoint la course aux armements dans le secteur domotique. L'achat comprenait le thermostat qui apprend en fonction de vos habitudes, très populaire, et le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone intelligent.

Le thermostat Nest est un thermostat mural auto-programmable qui se connecte via Wi-Fi et permet de contrôler le chauffage à partir d'une application mobile.

Après l'installation, vous pouvez régler manuellement la température pour quelques jours et il finira par se régler lui-même puisqu’il a enregistré vos habitudes tout au long de la journée. Il va même savoir quand vous êtes hors de la maison et régler la température pour vous aider à économiser de l’énergie, et donc de l'argent.

Les produits actuels comprennent le thermostat, un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone, et une caméra de sécurité.

Google s’affaire également à la création d’un système d’exploitation pour les objets connectés. La firme de Mountain View a levé le voile sur Brillo, un OS capable de relier tous les objets connectés. En deux mots, un futur Android des objets connectés.


SmartThings de Samsung


samsung-smarthome1

Le géant coréen de l’high-tech a lui aussi de l’appétit et une volonté de miser fort sur le secteur. La startup SmartThings a été acquise par Samsung pour un montant approximatif de 200 millions de dollars $.

Egalement populaire, SmartThings est un choix judicieux pour se lancer dans l’univers de la domotique. Vous pouvez acheter des kits de démarrage qui viennent avec le SmartHub (nécessaire) : détecteurs de mouvement, capteurs de porte, détecteurs de présence et même des prises de courant intelligentes. Le coût d'un kit est abordable, autour des150 dollars.

Cependant, alors que beaucoup s’attendent au confort et à la simplicité dès le départ, SmartThings a connu certains retours d’expérience mitigés. Toutefois, la majorité des utilisateurs ont été très satisfaits, avec de très bons résultats pour le prix. Si vous pensez acheter, peut-être devriez-vous attendre la fin de l’année car le géant coréen prépare la sortie de la nouvelle mouture du hub de SmartThings.


HomeKit d’Apple


Apple HomeKit iWatch

Nouveau concurrent sur le marché, le HomeKit d'Apple veut également se positionner comme un acteur majeur de la domotique, un secteur de plus en plus concurrentiel. Avec des premiers produits qui viennent tout juste d’être livrés, les retours d’utilisateurs sont trop récents pour tirer des conclusions sur ce nouveau venu. Il semble préférable d'attendre quelques semaines pour mieux connaitre les avis des consommateurs.

Tout ce que l’on sait c’est que les premiers accessoires HomeKit ont lancé au début de l’été. Sur la page d’assistance d’Apple, on explique aux utilisateurs comment utiliser Siri, l'assistant vocal des smartphone iOS, afin de contrôler les dispositifs de HomeKit : réglage de la luminosité, modification de la température, contrôle d’appareils eux-mêmes connectés ou branchés à des prises de courant intelligentes, etc. Les aficionados de la marque à la pomme attendent déjà avec impatience la maison intelligente sur l’Apple Watch.

Pour ceux un peu plus technophiles, on peut citer WeMo, Revolv, et Vera. Et pour ceux qui ont plus de base en programmation, ils peuvent se tourner vers OpenHAB ou CastleOS.


Revers de la médaille


L'idée d'être en mesure de contrôler entièrement chaque appareil de votre maison grâce à la reconnaissance vocale est à portée de la main. Cependant, il existe quelques soucis pour ceux qui cherchent à convertir leur maison en une maison intelligente.

Le problème auquel est confronté la plupart des consommateurs et des propriétaires qui cherchent à simplifier les fonctions d'automatisation, via des dispositifs plug and play, est le manque de compatibilité entre les appareils. Pendant des années, nous avons déjà eu à maille à partir avec des matériels différents qui tournaient uniquement avec des plates-formes et périphériques spécifiques. Il semble que certaines entreprises font des efforts pour changer cela. Reste à voir si vous serez coincé dans une option à guichet unique.

Le coût de tous ces dispositifs rajoute au problème mais ce qui est bien, ce que vous n’êtes pas obligés de tout faire à la fois. Au fil du temps, vous pouvez ajouter des éléments à votre système domotique, ce qui en fait une solution beaucoup plus abordable que d'avoir une installation effectuée par un professionnel.
Poster un commentaire