Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Se loger

Se loger

Des maisons de rêves

Des maisons haut de gamme

Des maisons inhabituelles

Des process de fabrication novateurs pour le logement

Des expériences d'immeubles modernes technologiques ou écologiques

Des expériences d'habitats communautaires

En provenance du monde entier. Pour s'inspirer et réfléchir à la manière de se loger.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Une maison canadienne, passive, qui consomme 160$ par an pour le chauffage avec une superbe architecture

Audience de l'article : 1355 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
De plus en plus de maisons sont construites dans la norme « maison passive » avec un niveau de confort égal à une construction traditionnelle. Certifiée « Passive House », ces maisons offrent luxe et bien être à leurs occupants.

L’exemple de cette demeure de 325 m2 à Vancouver en est l’illustration parfaite : normes rigoureuses d'efficacité énergétique, esthétique et confort !

1-1-vencouvert-5


Efficacité énergétique

Le bâtiment est conçu pour capturer la chaleur du solesil et maintenir une température constante à l’intérieur, ce qui permet des échangeurs de chaleur à haute efficacité.

Les fenêtres sont à triple vitrage et les murs d’une épaisseur de 30cm pour une isolation maximum, tandis que l'espace intérieur est hermétique pour garder la chaleur.

1-1-vencouvert-1

L'air frais de l'extérieur est aspiré en continu, grâce à un système sophistiqué dans les chambres et les espaces de vie.


Coûts de construction

Bien que la conception exige une isolation supplémentaire et des équipements complémentaires, le cout de chauffage est très faible. Annuellement il revient à 160 $, le retour sur investissement est donc très rapide.

Les coûts de construction sont inférieurs à 5% par rapport à une construction classique, si l’on fait le rapport entre cout de revient et consommation énergétique.

1-1-vencouvert-2


Une certification

1-1-vencouvert-3


Avec un coût relativement faible, la certification des maisons passives est devenue une caution pour un acquéreur et un gage de qualité énergétique.

Ces demeures, une fois certifiées, deviennent des biens prisés car elles assurent un niveau de qualité, que ce soit sur le plan de la construction ou sur celui des économies d’énergie.

Dans le monde, seulement quelques bâtiments sont certifiés aux normes de maisons passives. Seul pays faisant exception : l’Allemagne, avec environ 25.000 logements.

1-1-vencouvert-4


Ce résultat est la conséquence de principes de conception qui ont été élaborés et largement appliqués depuis plus de 25 ans.

La ville de Vancouver a montré qu’un panel d’outils existe, permettant la conception de maisons passives à moindre cout et que le modèle peut être dupliqué partout.

1-1-vencouvert-7

1-1-vencouvert-8

1-1-vencouvert-10

1-1-vencouvert-99


Poster un commentaire