Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Une autre manière de concevoir l'immobilier et les lieux de vie, en utilisant l'eau au lieu de la terre ! Une opportunité pour investir et contourner le souci français du foncier ?

Audience de l'article : 3709 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 6 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Aujourd'hui, je voudrais m'adresser à ceux qui ne pensent pas comme tout le monde et qui aspirent à une vie différente des standards.

J'ai toujours été fasciné par les maisons et les lieux de vie originaux. Je suis attiré comme une mouche par tous les projets de ce genre.

Je me souviens quand j'étais jeune. J'ai passé un an à l'Isle Adam dans le département 95. Il y avait l'Oise qui coulait dans ce petit bled tranquille auquel je ne me suis jamais habitué.

Sur ses bords, un propriétaire avait rénové une maison et l'avait transformé en un lieu unique, avec une architecture inimitable de BD chateaux forts repaire de pirates. J'avais 17 ans et déjà, j'étais tiraillé par cette forte attirance. J'allais la voir assez souvent cette maison.

J'étais loin de m'imaginer à cette époque que je ne vivrais plus en France à l'âge adulte...

Je n'ai jamais pris le temps de me construire un truc dingue comme certains le font. Mais quand j'ai 5 minutes, je n'hésite jamais à aller visiter les dingueries des autres.

C'est pour moi comme un sapin de Noël quand je découvre leur création.

Je vais vous présenter ce que certains canadiens font pour vivre.

A Toronto, au Bluffers park marina, 25 maisons sur l'eau ont été construites. Ces maisons flottantes sont construites sur des barges en fait. J'ai trouvé d'autres photos tirées d'autres expériences canadiennes.

maisonsflottantes5

maisonsflottantes6

maisonsflottantes7

maisonsflottantes8

maisonsflottantes9

maisonsflottantes10

maisonsflottantes3

maisonsflottantes4

maisonsflottantes11




Regardez aussi ce lieu de vie avec jardins flottants, plantes, serres alimentaires, autonomie électrique, petits ponts et bancs de réflexion...

maisonsflottantes

maisonsflottantes2

Il y a aussi cette proposition de start up (ben oui, ce serait pas marrant s'il n'y avait pas une start up dans les parages hein ?... pour lever et piquer du pognon hhahahahahaha)

Model-Float-System-Floating-House-on-Lake-Huron


En y réfléchissant, il y a peut être une faille à exploiter pour faire de l'immobilier en France avec. On pourrait imaginer acheter un lac en France sur lequel on bâtit des maisons flottantes à louer. En effet, on sait que le prix astronomique des maisons en France s'expliquent surtout à cause du prix du foncier dont la part est passée de 20 à 50% du prix de vente.


Donc, si le foncier constructible retenu articificiellement par la mafia des fonctionnaires est hors de prix, la question est : l'eau d'un lac privé aussi ? Ou peut on construire librement des maisons flottantes en dehors du concept de nos péniches parisiennes ?

Charles Dereeper

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

6 commentaires

  • Lien vers le commentaire Pierre mercredi, 24 juin 2015 20:25 Posté par 8ball

    La faisabilité, je sais pas mais c'est pas con. C'est idiot jusqu'à ce que quelqu'un le fasse et là d'un coup cela devient une idée de génie. Comme d'hab. Après tu passes à Thalassa,

    La créativité humaine (à la marge) sur les lieux de vie est vraiment un sujet fascinant. On m'avait offert ado le bouquin "shelters", qui regorgeait de bidules (je sais pas comment les appeler autrement, ecore maintenant) tous plus oufs les uns que les autres, et dont les habitants écoutaient certainement plus Janis Joplin que Beethoven.
    Moi aussi, c'est un truc que j'adore faire, fouiller de temps en temps les idées d'habitat. La maison sur l'eau, la maison dans un arbre (qui 1) ne prend pas l'eau et 2) s'adate à la poussée de l'arbre), la maison "portable" sans fondations pour le nomade barbu chevelu, la maison réduite à "un sac à dos", la boite moche dehors nickel dedans qui coute 1 an de loyers et qu'on dézingue quand on veut bouger,... J'adore.

    J'ai un pote menuisier dans mon coin, qui avait flashé sur les "passages du vent" de Bourgeon et voulait construire le navire de "la fille sur la dunette" dans son jardin. Il a pas eu son permis bien sur, alors il a fait une maison à la con comme on en fait ici, mais juste le squelete. Dedans, il y a encastré l'arrière du bateau. Ca sert à rien, mais c'est beau :).

  • Lien vers le commentaire Fontaine mercredi, 24 juin 2015 18:43 Posté par Soleil78

    Bonne idée les maisons sur l'eau :
    1 - il faut obtenir un certificat de navigation de plaisance pour la "Maison / Bateau" sur l'eau, il est ainsi possible de "construire" en zone inondable et non constructible.
    2 - Pour les taxes, il faut juste attendre que votre Mairie réagisse et fasse voter un droit d'anneau et une taxe de séjour, qui pourront être l'équivalent des taxes foncières et d'habitation. Il y a une solution pour tout. Si vous êtes le seul à avoir un bateau dans une commune rurale sans voies navigables et que vous vous faites oublier, vous échaperez peut-être longtemps aux taxes, si vous voulez vous transformer en "promoteur immo-batelier", alors ce sera plié très rapidement.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mercredi, 24 juin 2015 14:26 Posté par Charles DEREEPER

    Creuser un lac ? Ou juste en racheter un ? Les lacs coutent moins chers que la terre constructible, meme en zone urbaine, en banlieue de villes. quand j'habitais rennes, j'avais cherche à en acheter un...

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 24 juin 2015 11:51 Posté par balthazar

    Concernant le permis , je pense que ça marche : une barge est un bateau. 
    Il suffit de creuser un lac ...
    Après là où le foncier manque et où il est très contrôlé c'est dans les grandes villes. Construire un lac serait peu rentable, car la densité des barges est faible.

  • Lien vers le commentaire Fabrice mardi, 23 juin 2015 18:43 Posté par fabulousfab

    Ahaha, Charles tu es bien naïf pour imaginer une seule seconde que le législateur ait pu oublier un moyen de taxer.
    Sinon, tu as les mêmes à Amsterdam ou c'est devenu le moyen le plus sûr pour éviter les inondations et l'absence de foncier
    http://www.franceinter.fr/depeche-viens-chez-moi-jhabite-dans-une-maison-flottante

  • Lien vers le commentaire Remy mardi, 23 juin 2015 16:33 Posté par remy

    Bonjour Charles,

    Pour l'histoire je suis tombé dessus par hasard, il existe de la jurisprudence sur l'imposition des bateaux à la taxe foncière  bofip.

    Les amis fonctionnaires ont donc le temps de répondre à ces questions