Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

L'option catamaran pour zigzaguer au milieu du chaos à venir ? + Lisbonne

Audience de l'article : 1725 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Salut Charles,

On avait eu l’occasion d’échanger par email à quelques reprises déjà et de mon côté je continue de te suivre toujours avec autant de plaisir - et d’amusement certaines fois ;-) -

De mon côté, j’ai conduit une réflexion comparable à la tienne depuis 5 ans que j’ai quitté la France mais je suis arrivé à un résultat un poil différent. Après 2 ans au UK, je suis au Portugal à Lisbonne où la vie est encore assez douce surtout comparée à la France où je vais encore de temps à autre pour mes affaires.

Voici mon idée :

Je projète d’acheter un catamaran de 14/15 mètres équipé pour me donner pas mal d’autonomie (désalinisateur, panneaux solaires, équipement de chasse et pêche etc. …) et de me barrer autour du monde en fonction de la tournure des évènements. 

Evidemment, il faut pouvoir se payer un bateau et aimer ça mais dans mon cas je vais joindre l’utile à l’agréable.

Comme toi et comme tu l'explique régulièrement, je crains que ça tourne mal un peu partout même s’il se peut que ça se fera progressivement en commençant par l’Europe, je me dis que je pourrai bouger rapidement (traverser l’atlantique en 3 semaines, le pacifique en 1 mois), aller aux USA si ça me plait et si je m’y sens en sécurité, ou encore dans les caraïbes si je pense que la situation y est plus sereine, pourquoi pas en Amérique du sud voire enfin dans le pacifique si vraiment ça chauffe un peu partout.

Comme je vois que tu n’as jamais évoqué cette idée alors que tu nous fait le plaisir de partager tes propres réflexions, je me suis dit que tu serais peut-être intéressé par mon idée.

Quoiqu’il en soit, ton avis m’intéresse et j’espère que mes prochaines pérégrinations nous donneront l’occasion de nous croiser.

Take care


Beaucoup de français choisissent Lisbonne depuis quelques années. Perso, j'ai visité en 2009. J'ai pas kiffé !

C'est clairement mieux que la France.

L'option catamaran, je n'en parle pas car j'ai exprimé dans la formation les 3S mes réflexions sur l'art de la fuite, ses contraintes et les enjeux. http://formation.objectifeco.com/charles-dereeper-les-3-s-formation/

Un des clients du groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO a acheté y a 2 mois un cata chez les yougo. Il est actuellement au Maroc et prépare sa traversée jusqu'au Panama.

Le cata, c'est une option en cas de gros bordel. Pas en cas de bordel comme en ce moment, par vague et localisé.

Perso j'ai énormément navigué dans ma jeunesse au lieu d'aller piner (quel con putain !) en Bretagne Sud que je connais intégralement, plages par plages.

S'il y a bien un truc que je déteste, c'est dormir dans un bateau qui avance... a vrai dire, je ne dors pas dans un bateau qui avance... vous allez me dire, cela ne me change pas trop de ne pas dormir... oui et non. Je ne dors pendant mes heures de traumas. Mais je suis libre de dormir à partir de 8h du matin et jusqu'à minuit passé. Sur un bateau qui avance, je ne dors pas du tout, 24h/24... donc je ne suis pas super fan... au delà des autres problèmes structurels. En outre, nous avons pu voir que le traffic maritime privé a été stoppé puis gelé pendant le délire covid cette année, ce qui m'a terriblement surpris. Et comme l'autonomie sur un bateau est limitée à cause de la bouffe... tôt ou tard, l'option catamaran prend l'eau...

Charles

charles voile 1
charles voile 2
charles voile 3


Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 22 septembre 2020 11:00 Posté par hftrade

    L'ideal c'est le palace flottant sur lequel les milliardaires vivent a l'année avec tout ce qu'il faut (meme salle de cinema) en eaux interbationales (regime jurirdique special) et les putes russes ou ukrainiennes par 50 a la fois, l'helico est bon pour le ravitaillement. c'est pas donné a tout le monde et pas la clientele de ce site. Bernard madoff vivait a l'année sur son yacht

    Les catas c'est moin marin qu'un monocoque en cas de mer formée et pour des traversées oceaniques, vaut mieux une coque en alu. les catas c'est bon pour les alizés et les caraibes.

    Par ailleurs la voile ca s'apprend ca s'improvise pas, la bretagne c'est un bon terrain d'apprentissage il est vrai, il ya tout, le vent , les coefficcients de marées (golfe du morbihan par ex) et des courants monstrueux parfois ( baie du mont saint-michel).

  • Lien vers le commentaire Thibault dimanche, 20 septembre 2020 23:38 Posté par Thibault

    Perso, nous avions décidé il y a 3 ans de partir en cata 45/47 pieds en famille (2 enfants) pour un tour du monde. On a écumé les salons nautiques, et un lagoon 46 ou un fountaine pajot saona eut étét parfait pour notre profil, mode "camping car". En effet, on peut les équiper de panneaux solaires, désal, on peut remplir plusieurs tonnes d'équipement et nourriture, des jeux et tout les médias et livres nécessaires. On peut pêcher et trouver une relative autonomie.

    Mais, nos plans ont changés, on vit actuellement au Costa Rica dans 350m2 et 6000m2 de terrain, la plage à 3 km. Et pourtant, croyez-moi, la promiscuité imposée par la chauve-souris mal cuite depuis février est difficile même dans ces conditions.

    Donc, le bateau, c'est sans doute une expérience géniale, une chance pour les enfants de découvrir le monde, une liberté, mais je pense que c'est beucoup plus difficile au quotidien que le fantasme qu'on s'en fait.

    Et puis, comme dit Charles, l'autonomie est toute relative, on ne vit pas que de poisson, déjà il faut ravitaller le rhum et la bière régulièrement, mais surtout le gasoile et les pièces de rechange...

    Donc, c'est une solution intéressante en terme d'expérience mais pas la panacée pour fuir le système... Pour ça, il faut viser un cran au dessus, genre un yacht d'exploration, avec l'équipage, les jouets et les armes pour se défendre...

    Mais franchement je comprends vraiment l'option qui me chatouille encore souvent...