Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici
MON COMPTE TWITTER est ici

ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

Choisir son pays d'expatriation - l'arbitrage entre perfection et pragmatisme

Audience de l'article : 1999 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Salut Charles,

Il y a tout de même un problème que tu n'évoques pas dans ton article ou ta formation : le monde évolue vite (et pas en bien).

Dans ma quête du pays idéal, j'ai assez vite constaté qu'il n'existait pas. J'ai donc décidé d'élargir mes recherches à 2 pays (+/- 6 mois chacun) mais là encore, il faut faire des compromis et des heures d'avion pour passer de l'un à l'autre.
Et parmi les pays sélectionnés, je constate une aggravation inquiétante de la situation sur tous les continents... fragilité économique mais aussi et surtout sécurité, sans parler du climat qui complique encore les choses. Le Panama est aussi sur ma liste mais je ne me fais guère d'illusions, le jour ou les US décident d'en finir avec eux, ce sera plié en 24h.

Fabrice


Fabrice est un fidèle d'Objectifeco. Quelques commentaires s'imposent

Déjà, il est fait référence à un article dans lequel j'ai utilisé une fois et je n'aurais pas du, le mot PAYS IDEAL  http://www.objectifeco.com/expatriation/mode-demploi/debuter-choisir-son-pays/s-expatrier-la-voie-que-400-francais-ont-suivi-suite-a-mon-experience.html

Et pour cause, il n'existe pas comme le dit Fabrice d'ailleurs de pays idéal. Toutes les solutions de vie sont toujours des compromis. Chercher la perfection détruit ce jeu. Le pragmatisme est très conseiller...

Quand vient les temps du compromis, il faut connaître ses besoins premiers qui délivrent de la valeur à long terme. C'est la même logique que choisir un partenaire amoureux. On fait rarement sa vie avec le partenaire qu'on a le plus aimé follement. Et massivement, on fait sa vie avec le partenaire souvent qui délivre le moins de valeur...

A vrai dire en terme de compromis amoureux, ce qu'on sait aujourd'hui, c'est qu'une écrasante majorité d'hommes cherche la perle rare, s'essoufle en cours de route puis désespéré, mise sur la femme capable de reproduction, bien sous tout rapport socialement. Evidemment, les besoins profonds de l'homme à long terme ne sont pas la reproduction et le respect de la norme sociale. Du coup, c'est branlette pour tout le monde sur youporn 3 fois par semaine et 30 ans de haine douce au quotidien...

Je ne peux que vous inviter à bien réfléchir sur votre choix de pays par compromis.

Par exemple, Fabrice évoque 2 pièges dans son message.

Il parle de tendances futures et non présentes. Au présent la Thaïlande est invivable pour quiconque souhaitant s'enraciner dans un lieu de vie. Bien sûr les retraités ont des différences de problématiques avec les "jeunes" actifs. Les entrepreneurs du net, dématérialisés, peuvent aussi concevoir autrement la vie. En même temps, par exemple là maintenant aujourd'hui, j'ai 3 entrepreneurs du net à Panama City autour de moi. Les 3 vivent dans des valises, des hôtels ou de la loc meublée sans aucune affaire perso, pas de voiture, pas d'engagement, pas de relation amoureuse à gérer et encore moins d'animaux de compagnie. Ce qui n'est pas bandant non plus comme mode de vie.

Un pays doit être immédiatement vivable et non dans 10 ans, selon les anticipations haussières ou baissières qu'on a. Penser que l'Afrique va se développer est inacceptable. Le VA est de trop.

Ensuite, Fabrice emploie le même argument qu'on a dans les relations amoureuses. Le mot clef est SI.

Si les USA veulent casser le Panama, ils le casseront.

Si l'Europe monte ses taux d'intérêts, alors elle sautera...

Pour l'instant, les USA n'ont aucune ambition de casser le Panama, là maintenant.

Et l'Europe n'a aucune intention de monter ses taux, là maintenant. Ce sont les USA qui le font et la mettront probablement dos au mur en 2019 ou 2020. On parie combien que tous les alarmistes n'ont jamais envisagé cela dans leur scénario de crise et d'effondrement et d'achat d'or qui dure depuis 2009 ?

Je vous déconseille de mettre des SI dans vos choix de pays.

Le pays doit être prêt à l'emploi là maintenant encore une fois.

Comment savoir ce qu'on attend d'un pays comme partenaire de vie, de manière pragmatique ?

Là, il y a des questions et surtout des réponses à aller chercher sur le terrain. Comme le dit si justement Fabrice, cela coûte beaucoup d'argent cette exploration. Beaucoup de temps. Et je ne parle pas de l'énergie qu'il faut déployer pour se poser en profondeur dans un nouveau pays, les documents, la vie administrative et matérielle, les fournisseurs au quotidien, la langue...

Il faut se connaître et connaître les différentes alternatives de vie offertes par les pays, ce qui permet de comparer. Ce qui multiplie les besoins d'exploration et d'expérience.


Il faut probablement des années et des échecs pour tout le monde avant de pouvoir espérer choisir à long terme... avec le risque de changement que Fabrice évoque également.

On ne peut pas éviter en effet comme le Costa Rica par exemple le glissement vers du pourri socialisme corruption, alors qu'en 2009, il était moins gourmand. En même temps, le Costa Rica n'est toujours pas gourmand en comaparaison des US ou de l'Europe.

Mon idée, c'est qu'il s'agit de valeur relative. Comme pour les devises. Le pays du compromis, c'est le pays le moins pourri et non pas le meilleur. Ne serait ce pas la même chose avec les femmes ?...

Le Panama part de loin en valeur relative, tout comme Hong Kong, Singapour ou Dubaï, l'Irlande, Malte, l'Estonie et autour. Peut être qu'"ils" (les salopards de l'élite mondiale) vont le socialiser. Mais pour baiser les masses, on connaît leurs combines. Pas à pas, doucement, un peu chaque année, une cuillère de merde maxi par semaine, pour que personne ne le remarque, mange en silence et ne fasse pas la révolution.

Donc si on part de loin, il y a une grosse marge de sécurité. Au bas mot 25 ans pour socialiser le Panama à la Française. D'ici là... peut être bien que le socialisme se sera effondré sous le poids des retraites et de la démographie distordue...

Si vous choisissez un pays déjà avancé dans la socialisation mise en esclavage et que vous avez l'âme d'un entrepreneur, là, vous ne couvrez pas vos besoins long terme et vous allez direct au divorce... ou à 30 ans de haine douce dans votre job... et un cancer à la fin pour solder tous vos comptes ?

Charles Dereeper

ACCEDER A LA FORMATION EXPATRIATION ici http://formation.objectifeco.com/charles-dereeper-expatriation/
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade samedi, 19 mai 2018 16:26 Posté par hftrade

    apparemment au costa rica ca socialise a ce que j'ai lu semble-t-il

    la declaration d'impots sur le revenu sera obligatoire et il vont reglementer et taxer chambres d'hotes gites etc

    ce serait interessant d'en savoir plus mais ce pays est pas au centre de mes preoccupations.

    Je connais le pays, j'y ai vecu mais il y a longtemps . Dans les hotels, c'etait moins cher quand on payait "en efectivo".