Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici
MON COMPTE TWITTER est ici

ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

S'expatrier à Rio de Janeiro... un énième avis positif

Audience de l'article : 1493 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
J'en aurais reçu des témoignages de vie sur Rio de Janeiro. Pas le souvenir d'en avoir lu un négatif. Avec l'autorisation de ce lecteur, voici le dernier témoignage du jour reçu qui résonnent avec mes éditos du moment. L'avis est ambivalent, mais comme je l'ai déjà exprimé, chaque pays a ses atouts et inconvénients. Pas d'expatriation réussie sans opinion ambivalente (y compris pour la France)...



Bonjour Charles, C’est ma dernière journée à Rio, je rentre demain à Paris et il y a un bilan à faire qui touche tes derniers éditos.

J’ai rencontré une fille de 26 ans, de 14 ans ma cadette et je dois dire que pendant 3 semaines je n’ai pas senti d’écart entres nous. C’est très facile de l’approcher physiquement et émotionnellement. Elle est trop jeune pour se préoccuper d’avoir un enfant et elle a aussi besoin d’un homme sûr, stable financièrement et émotionnellement (ce qui n’est pas mon cas, je suis sûr de moi mais je n’ai pas confiance en mes émotions). Je n’ai jamais eu l’impression d’être une vache à lait mais plutôt un soutient ou un facilitateur de confort qu’elle n’a pas au quotidien. La française, elle, est tiraillée entre l’indépendance financière et affective par le célibat mais elle a aussi besoin d’une épaule masculine et de plaire. Elle a besoin d’un homme sans être dominée mais le problème c’est qu’elle admire l’homme dominant. Et je ne parle même pas de l’horloge interne...

Et niveau cul, il faut envoyer une lettre de cachet pour une sodomie. Sur le long terme, ces zones de frottements ne peuvent pas créer une personne équilibrée. La latina ne se pose pas toutes ces questions. Elle a besoin d’un mec bien foutu, financièrement stable et responsable. Franchement niveau cul, c’est quelque chose aussi, j’avais du mal à suivre, je vais acheter ta formation sur les hormones. Ça va me faire du bien. On est à des années lumières de la séance de cul fadasse du vendredi soir avec bobonne, je te le dis immédiatement. Je vais avoir un pincement au cœur ce soir quand on va se quitter. Ça c’est le côté bossa nova de Rio.

L’année dernière, j’étais en mode touriste donc je n’ai pas eu le temps de voir une autre réalité de la ville. La violence, la vraie violence. Un soir avec Emilie, nous mangions une pizza quand deux policiers qui mesuraient 1m90 de haut et 1m90 de large sont rentrés et se sont mis à discuter avec un membre du personnel. J’ai donc pu regarder leur matériel. Fusil d’assaut, arme de poing, colt python et machette pas un gros couteau, une machette. L’autre avait le même attirail mais avait un gourdin, pas une matraque, à la place de la machette. Ce qui m’a choqué, c’est la machette. Quand tu vois des hommes aussi armés et aussi près de la population civile c’est qu’il y a un problème. Trois soirs d’affilé, j’entendais des échanges de tirs avec le voisin dans la favéla (je loge à Ipanema). Je ne me sens pas concerné mais il faut le savoir quand tu y vas.

P.S. Tu parles souvent de clan et c’est drôle de voir comment les brésiliens se retrouvent entres eux. Ils partagent tout. Un bol d’acai sera mangé à deux alors que je mange un bol tout seul. Une pizza sera mangée à deux ou à trois. Dans les bars, il n’y a pas de comptoir. Les gens sont autour d’une table avec un sceau remplis de glaçons avec des bières à l’intérieur, cette pratique est fréquente à Rio. Je n’aime pas qu’on mange dans mon assiette mais j’aime leur esprit de partage et d’entraide. C’est peut-être pour ça que les brésiliens sont faciles d’accès (pour moi en tout cas). Bien à toi Charles
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 17 septembre 2018 05:45 Posté par alex6

    Pas de retour negatif sur Rio, c'est une plaisanterie?
    Je pourrais t'envoyer une liste de gens qui ont deteste leur expatriation au Bresil en general et j'en connais un seul qui s'y plait sans que je sache vraiment pourquioi d'ailleurs...
    Le cote "on partage tout" avec absence de respect de la sphere privee, au secours!

  • Lien vers le commentaire hftrade jeudi, 13 septembre 2018 19:23 Posté par hftrade

    Bof au panama les lince (police paramiliaire) avec mitraillette en motocross (LOL) sont partout en province

    depuis noriega plus de force armées panameennes

    le chili c'est mieux, un des meilleurs pays de l'amerique latine, niveau espagne. Les carabineros de chile sont disciplinés et corrects

    le bresil a eviter, trop de temoignage personnels entendus. l'argentine c'est comme l'italie, un peu bordelique mais ca tient avec une economie paralele.