Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Témoignage de MEMBRE OBJECTIFECO

Témoignage de MEMBRE OBJECTIFECO

Nous allons publier vos témoignages. Nous en recevons beaucoup. Nous pensons que l'expérience des autres permet de réfléchir grâce à l'effet miroir. Il arrive souvent que nous soyons confrontés tous à des choix de vie, des choix d'argent ou des choix professionnels sans savoir sur quelle option miser. 

Il y a deux moyens principaux pour s'aider. Consulter l'expérience des autres sur le terrain, dans des configurations similaires. Lire des livres de spécialistes qui ont creusé la problématique.

ObjectifEco souhaite participer en mettant en avant vos expériences heureuses et malheureuses. 
ecrivez nousEcrivez nous par le biais du formulaire de contact présent en bas de chaque page de notre site à gauche !

promospeciale

Je veux m'expatrier, être libre et indépendant financièrement !

Audience de l'article : 7506 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour Charles,

je lis ton blog objectifeco.com depuis 1 an et demi maintenant.
Deja il avait attire mon attention grace aux differents intervenants et leur lucidite d'esprit sur la situation economique de notre monde actuel (et surton en fr), mais
je viens en plus de decouvrir (oui, seulement maintenant, mais il n'y a pas de hasard) ton blog europacosta.com et je devore ton recit d'installation la-bas,
felicitations !
Vraiment bravo pour tout ce que tu partages, ton franc-parle.
En te lisant on a l'impression de te connaitre depuis longtemps. Et on se dit, mais putain ce gars pense comme moi....on ne serait donc pas tous cons et aveugles
sur terre ??!!

Bravo Pour le courage d'etre parti et d'accomplir un reve : L-I-B-E-R-T-E !

J'ai passe un an a l'etranger (australie, nz, malaysie) et suis rentre en france avec l'idee que finalement bosser comme un con pour payer des cons ca ne me
convenaint vraiment plus et que voyager serait ma nouvelle devise (dans tous les sens du terme...).

Mon nouveau but dans la vie (et c'est rassurant de voir que d'autres personnes , comme toi, ont le meme !! ) est de construire mon independance (Financiere
d'abord, puis alimentaire, energetique, vivre en paix en fait).

Franchement , te voir a l'autre bout du monde construire ton paradis dans un endroit non-surpeuple, non sur-industrialise, non sur-pollue, ca fait plaisir de voir
que c'est possible !! Alors BRAVO pour cette aventure humaine. (un mot oublie ici bas)

Je me projette carrement dans une situation identique !
( 'se retenir d'acheter une minipelle, 'se retenir d'acheter une minipelle, 'se retenir d'acheter une minipelle ..............quand on habite encore a Paris. :) )

Antoine


Réponse de Charles Dereeper

S'expatrier est un très gros projet. La plupart des français que j'ai croisé manquait cruellement de culture économique pour jouir des aspects positifs de la vie à l'internationale. Il est impératif de bien comprendre le système économique mondial, ses failles et ses mensonges. En expatriation, on roule pour sa gueule, celles de ses potes et de sa famille. Il n'y a plus d'Etat, de norme sociale, de codes à respecter. On place soit même le curseur là où on le veut.

Il faut de l'argent. Gagner de l'argent à l'internationale est très facile. La première raison est qu'il n'y a plus 65% de prélèvements de force par la France. Pour un français, du jour au lendemain, la rentabilité financière explose. La deuxième raison, c'est qu'avec une bonne culture économique, on a un gros avantage sur 90% de la population mondiale : on connaît le mode de vie des marchés occidentaux où est située la demande. Un thaï, un Costa Ricain ou n'importe quel habitant de la vaste majorité des pays n'a absolument aucune idée de la manière dont les pays riches consomment, les codes, le marketing. Personne n'est en mesure de faire des offres. Donc la compétition n'est pas si élevée que cela. Je pense notamment à un copain qui a créé des jouets en Chine et qui balance des conteneurs aux USA et en Russie, alors qu'il n'a jamais réussi à percer en France. A l'international, clairement, le jeu est plus facile une fois qu'on a pigé comment ca marche. Le souci avec les français, c'est qu'ils se contentent massivement de travailler dans l'hôtellerie, la restauration ou le voyage... et ils se synchronisent sur les salaires locaux, creusant leur propre tombe !
Poster un commentaire