Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Bangkok, une alternative pour changer de vie et s'offrir une expérience de qualité

Audience de l'article : 7767 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 13 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Je préfère prévenir mon honorable lecteur. En tant qu'habitant de Bangkok, résidant VIP thaï, cet article risque de ne pas être trop trop honnête... voire même vaguement orienté...

Une fois cette précaution prise, je vais vous parler de Bangkok et ses 16 millions de visiteurs avec des revenus estimés de 15 milliards USD par an... Bangkok est l'une des destinations phares dans le monde en nombre de visiteurs internationaux.


A Bangkok, ce qui frappe en premier

Ce sont les odeurs, le chaos d'une croissance urbaine trop rapide, les tours qui poussent de tous les côtés, la chaleur tropicale modérée et stable toute l'année sauf en Avril et mai où les températures grimpent un peu trop et l'explosion d'énergie douce partout. On est très très loin de la sale ambiance française.


Même si la politique thaïlandaise est une apothéose de paradoxes, la vérité est que dans la vie au quotidien, loin des hautes sphères, on ressent une harmonie. Pas partout en Thaïlande. Mais quand on connait bien les bons endroits, on se calme tout seul au contact du pays. Je n'ai jamais été au Japon, mais je parie que j'y trouverais la même sensation. Je n'ai jamais ressenti cela en France, même en Bretagne que j'aimais mais... la bretagne a un climat de merde et reste un assemblage de retraités et de fonctionnaires faisant vivre quelques rares jeunes... (euh Nantes, c'est pas la Bretagne, je vous vois venir...)

J'ai pas mal voyagé depuis 10 ans même si je connais des voyageurs hardcore capables de remplir 2 passeports entiers et parfois 3 par décennie qui ont une expérience du monde que je n'ai pas.


Ce que j'ai vu, ce sont des villes de business, totalement énervée et frénétique, usante même, genre Londres, New York, Tokyo (pas vu), Singapour, Hong Kong, Los Angeles. Et des villes qui rayonnent culturellement type Paris ou Berlin. Mais je n'ai jamais vu une autre ville sur terre dédiée à la torpeur, le bien être, la douce vie peinard sans prise de tête, la fête, la bouffe, la détente relax, la luxure...

thai-massage-bangkok


Bangkok est unique sur terre sans aucune hésitation.

Aucune autre ville au monde de 10 millions d'habitants, offrant tout le confort occidental le plus technique, n'est centrée sur l'argent en position numéro 2. En position 1 à Bangkok, c'est vivre. Partout ailleurs, le boulot et l'argent obsèdent les gens.

Dans les rues, marchent en permanence des humains qui viennent des 4 coins du monde. On entend à peu près toutes les langues à chaque instant, ce qui donne une sensation unique de connexion au monde. C'est une gigantesque ruche, une énorme machine à accueillir les gens qui se retrouvent tous avec le sourire en seulement quelques heures.

Je me souviens d'un policier français copain d'un ami (qui chassait les trafiquants de drogue) qu'on avait accueilli et sorti sur notre territoire. Le gars était au départ fermé, genre un mur de banque suisse... méchamment stressé. 4 jours plus tard, Bangkok l'avait fait craquer et l'avait ouvert. Son visage était transformé. Médical le truc. Ca soigne n'importe quel mec !

L'Occident est malade de son mode de vie. La consommation d'objets n'a jamais rendu heureux. L'humain est une machine à contacts, pas à acheter et posséder...


Dans mon quartier, Sukhumvit, qui est peu recommandable pour les catho bibreronnés depuis leur enfance à la réthorique merdique de notre chère église, on vit 21h par jour. On mange dans les rues sauf entre 3 et 6h du matin. Cela ne s'arrête presque jamais. 7 jours sur 7, 12 mois sur 12. Ca pulse grave (et encore, les militaires ont calmé le jeu depuis qu'ils sont au pouvoir). Il est très dur de ne pas se laisser embarquer et perdre le contrôle devant le déferlement de sensations et de liberté qu'on expérimente, comme les petits verres vers 21h00 au Lebua Hôtel au 65ème étage suspendu au dessus du vide... 10 millions de personnes illuminant la nuit tout autour...

sky-bar-bangkok-1


Je me sens désormais seul très rapidement quand je suis loin de Sukhumvit.

A Bangkok, on est tellement occupé à prendre du bon temps qu'on ne regarde presque jamais la TV. Regarder la TV, c'est finalement triste et très solitaire, sans contact humain. Un film ou deux par mois maxi, les jours de pluie ou de fatigue physique. A comparer à la consommation quasi quotidienne en France de la TV.

A Bangkok, on peut manger 12 mois sur 12 un panel de fruits et de crudités qui laissera pantois même les plus exigeants des gourmets. Les saveurs des produits sont extraordinaires. La diversité dans les étalages rend fou. Les Thaïlandais partagent avec les Français un amour fou pour la bonne bouffe bien présentée !

Ci dessous mon resto thaï favori soi 11, le suk 11, un resto tout en bois tropical dans une ruelle avec des petites maisons d'autrefois en style traditionnel, des plantes vertes partout, des petites mares avec des poissons à la japonaise, des petits ponts en bois pour marcher, des chats (tout ce que j'aime pour me sentir bien et me détendre). Par moment, on se fait un délire et on commande à 4 une quizaine de plats. On dévore comme des ogres. Et la facture fait 50€ à la fin... L'expérience est aussi agréable que les sensations gustatives. On est là au milieu d'un jungle urbaine infinie de 10 millions de personnes, au milieu de nulle part, dans un pays différent de notre lieu de naissance, coupé du monde dans une sorte de petit cocon. L'expérience de vie compte autant que ce qu'on achète en nourriture préparée.

suk11-restaurant



L'économie Thaïlandaise étant en pleine ascension.

Les prix augmentent, mais tout reste incroyablement abordable pour un occidental. Je loue un 400m² de très bonne qualité avec services pour 3.000 euros par mois dans un des quartiers les plus agréables de Bangkok. A Paris, un équivalent me coûterait au moins 20.000 euros par mois, ce qui signifie 40.000 euros brut de revenus par mois en intégrant les impôts pour pouvoir régler la facture (40.000€ contre 3.000€... je vous laisse réfléchir à la question mathématique... perso, si on rajoute qu'il me faut 10.000€ par mois pour financer mon train de vie avec le Costa Rica et l'équipe de tunisiens qui fait tourner ObjectifEco, cela me donne un plancher de 60.000€ de revenus mensuels mini pour obtenir un équivalent de ce que j'ai à Bangkok en étant en plus perçu à Paris comme une merde d'exploiteur trafiquant d'enfants capitaliste louche... ba je sais pas faire... ni les 60.000€ par mois ni accepter le regard jaloux refoulé et haineux des gochos).


On bénéficie donc d'un excellent cadre de vie, à la pointe en santé avec l'hôpital Burumdgrad au même niveau que les hôpitaux américains selon les ratings (j'en profite pour tordre une fiction fortement ancrée en France qu'on a une super médecine unique au monde, c'est juste absurde. La médecine est un business privée et il est le même partout dans le monde quand on sort son carnet de chèque et qu'on est capable de payer la qualité), avec une sécurité des biens et des personnes, un énorme pouvoir d'achat, une relative quiétude au niveau des taxes, la mer, les plus beaux paysages du monde à portée d'une heure d'avion, une vie à l'ancienne dans les rues, la street life où les gens mangent, se connaissent, se saluent, donc une ambiance village d'autrefois dont on a perdu la trace à Paris.

Connaissez vous Railey Beach ?

railay-beach

Ou la baie de phang nga proche de Phuket ?... La Corse à côté, désolé, mes chers français, mais c'est du réchauffé au micro onde... Louez un Speed Boat et traversez cette baie, vous arrêterez de parler pendant une heure devant un tel miracle de la nature, même en étant avec des potes énervés où chacun mesure la taille de son zizi. Le spectacle est tellement grandiose qu'il calme tout le monde !

Phang Nga

J'ai découvert Bangkok en juillet 2008.

Je suis rentré en France totalement sonné. Le choc total. J'ai mis un mois à me remettre. En fait, au final, je ne suis jamais vraiment rentré. Une partie de moi est restée en suspens là bas. J'y suis retourné un mois par an jusqu'à m'y installer définitivement après des zigzagues au Costa Rica pendant 4 ans. Je sais que vivre à Bangkok est assez abstrait pour beaucoup de français, mais très franchement, si je dois écrire une phrase choc pour finir cet édito, ce sera : pour rien au monde, je ne quitterais Bangkok et la Thaïlande dans le but de réintégrer la France. Pour rien au monde. Je préfère prendre le risque de rendre mon passeport français... La France est incapable d'offrir un équivalent de qualité de vie à un coût en plus décent.

Et puis dans le fond, pourquoi tourner autour du pot plus longtemps et ne pas admettre la subjectivité que je vous ai annoncé au départ de cet édito : la vérité est que j'aime Bangkok comme je n'ai jamais aimé aucun autre endroit. Je comprends qu'on puisse aimer une ville en France tout particulièrement, mais je ne comprends pas qu'on ne joue pas avant au jeu des comparaisons pour voir ce qu'il y a sur le marché (mondial) de disponible... avant de choisir définitivement !

Charles Dereeper



A VOIR TOUT DE SUITE

Téléchargez ma formation pour s'expatrier (je quitte la France et j'arrête de me faire tondre Plus d'infos ici) avec -50% de remise, 107€ au lieu de 214€, offre qui sera retirée le lundi 25 mai 2015

Cliquez ici pour télécharger le pack complet à -50%

1 PDF principal FORMATION A L'EXPATRIATION - LA LIBERTE FISCALE A PORTEE DE MAIN

1 PDF TOUT SUR LES BANQUES

1 PDF NOS PASSEPORTS BIENTOT TAXES ?

1 VIDEO 18 minutes Les solutions des pays vendeurs de passeports et nationalités

1 PDF LA PLUS GROSSE LECON QUE J'AI PRIS APRES 5 ANS D'EXPAT

1 PDF S'EXPATRIER A 2000€ PAR MOIS

1 PDF EXPAT RETRAITE - EXPAT AVEC FEMME / ENFANT

+ 1 garantie à vie de mise à jour permanente de ce dossier

Cliquez ici pour télécharger le pack complet à -50%








.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

13 commentaires

  • Lien vers le commentaire Tony mercredi, 03 juin 2015 00:50 Posté par thonalacatalane

    Salut Charles, je viens de prendre ta formation pour s'expatrier. C'est redoutable d'efficacité, mathématique et incontestable. J'adhère à 100 % et j'aime le ton, comme d'hab. Merci pour ces infos vraiment précieuses.

    Avec ma femme, nous ne sommes qu'au début du chemin mais sommes pile dans la veine de ton mode opératoire :


    • Nous rentrons à Paris en juillet (nous sommes en Serbie pour le moment)

    • lâchons notre appartement,

    • vendons tous nos biens,

    • fermons nos comptes,

    • et partons pour l'Asie en septembre pour longtemps !


    Je ne peux pas imaginer rester plus longtemps dans un pays comme la France qui nous asservis et nous rend esclave de nos vies. Je suis bien placé pour le savoir car j'ai travaillé quelques années dans un conseil Général et j'en suis sorti écoeuré...

    Se libérer prend du temps pour éviter de se ramasser. Alors nous développons plusieurs business en ligne depuis mars de cette année et nous apprenons à nous vendre un peu mieux chaque jour.

    Nous avons beaucoup hésité entre Bangkok et Davao aux Philippines pour l'année à venir. Et comme tu le dis, la stratégie est importante. Ce sera Davao pour 2016 et la Thaïlande nous verra sûrement d'ici 2017. J'aime l'ambiance de Bangkok.


    D'ici là nous générerons des chiffres d'affaires suffisants pour lancer le processus que tu préconise dans ta formation.

    Au plaisir !

  • Lien vers le commentaire mazy samedi, 23 mai 2015 05:42 Posté par titi

    bonjour charles
    dans votre article vous parler de revenus mensuels,encore faut il les avoirs ces revenus !

  • Lien vers le commentaire Antoine Comar jeudi, 21 mai 2015 14:27 Posté par Antoine75

    Bonjour Amaury,

    Ayant de fortes chances de m'établir en Thailande sous peu (un de plus!) j'ai trouvé votre témoignage très intéressant, surtout que nos profils partagent certaines similitudes (la trentaine et job dans une société thai, du moins au début).

    Si vous aviez un peu de temps, je serais très heureux de pouvoir vous poser qques questions générales sur votre exéprience.

    Mon mail est toninodesolange@gmail.com

    Bonne soirée,

    Antoine

  • Lien vers le commentaire amaury mardi, 19 mai 2015 12:13 Posté par amaury

    Je ne connais personne qui "joue au riche" en Thaïlande, expression qui ne veut rien dire d'ailleurs. C'est juste qu'à notre époque on peut avoir des affaires à l'international et vivre un peu où on se sent bien.

    Vous savez, la Thaïlande s'est bien développée au cours des dernières décennies. Certes, certains se sont enrichis considérablement mais ils ont travaillé pour cela. Je vous ferai d'ailleurs remarquer que ceux qui tiennent l'économie sont les thaïlandais d'origine chinoise dont les ancêtres ont débarqué avec peu mais une volonté de faire quelque chose. Je ne nie pas que la vie reste difficile pour la plupart des thaïlandais mais les choses vont plutôt dans le bon sens et à ma connaissance personne ne crève de faim en Thaïlande.

  • Lien vers le commentaire jay mardi, 19 mai 2015 11:36 Posté par c_idem

    La Thailand, c'est super pour jouer au riche quand on ne l'est pas si j'ai bien compris.

    Faut juste fermer les yeux sur ceux qui crêvent autour.
     

  • Lien vers le commentaire karlusson mardi, 19 mai 2015 08:04 Posté par karlusson

    l’argent n’est qu’un moyen, pourtant il devient une fin, une idole. Il est déifié et l’homme réifié, surtout dans certains pays, notamment la Thaïlande qui reste une forme de dictature militaire, un pouvoir fort pour éviter l’explosion. Ceci dit, notre fausse démocratie n’est pas a présenter comme une réussite, une démocratie marchande tenue par des lobbies. Pour revenir à l’argent, je ne pense pas que la France soit bien différente des autres cultures, le phénomène devient universel. La France est complètement intégrée au système.

    En fait je rebondissais sur votre citation : “L'humain est une machine à contacts, pas à acheter et posséder...” ; vous parlez juste et je relève simplement cette contradiction avec la suite de l’article qui ne fait que valoriser sur un plan comptable.

    Bien à vous, et merci à tous pour ces commentaires très intéressants.

  • Lien vers le commentaire amaury lundi, 18 mai 2015 12:11 Posté par amaury

    Bonjour Charles, bonjour à tous,

    J'aimerais témoigner de mon expérience à Bangkok (j'y vis depuis 5 ans). Je partage globalement l'avis de Charles mais, étant sur place depuis un certain temps, je trouve aussi des cotés négatifs à Bangkok.

    Passons en revue les divers éléments :

    - Vie économique / business : la Thaïlande, autant le dire tout de suite, n'est pas un pays ouvert aux affaires avec les étrangers. Monter une entreprise n'est pas compliqué en soi (il faut quand même mettre 50,000 euros sur la table) mais les autorités thaïlandaises exigent que vous soyez minoritaire au sein de l'actionnariat. En d'autres termes, il faudra que vous vous associiez avec des actionnaires thaïlandais qui auront au moins 51% des parts. En parallèle, il vous faudra embaucher 4 thaïlandais pour avoir un permis de travail. Certains se disent qu'ils vont recruter 4 bras cassés payés 10,000 bahts par mois pour décorer. C'est une mauvaise idée dans la mesure où vos employés iront voir ailleurs dès qu'ils pourront toucher un peu plus. Le revenue department a également la fâcheuse habitude de contrôler très régulièrement les entreprises tenues par des étrangers. Les étrangers que j'ai vu réussir ici sont en grande majorité des types qui se sont associés avec des thaïlandais "de qualité" (des types qui comprennent la mentalité occidentale, qui ont fait leurs études à l'étranger, qui sont à moitié occidentaux etc...). Cela dit la Thaïlande reste une bonne base pour celui qui monte une société dans une place juridique sympa (Hong Kong, par exemple) et qui oriente ses affaires vers les pays matures économiquement. Bref, vous montez une société de services à Hong Kong (1,000 euros, quelques papiers à remplir, pas d'associé local obligatoire) et vous ciblez les marchés matures pour trouver votre clientèle. Internet marche assez bien à Bangkok et l'aéroport dessert de très nombreuses destinations.

    - Climat / environnement : je trouve personnellement que le climat de Bangkok n'est, dans l'ensemble, pas agréable. Il fait très souvent chaud et en avril / mai les températures peuvent atteindre 40 degrés. Les thaïlandais souffrent de la chaleur et se déplacent peu à pied. La ville de Bangkok est assez polluée mais ça s'arrange. J'ai toujours pensé que Bangkok était une ville sympa mais pas agréable. C'est sympa dans le sens où l'on trouve de tout, où l'ambiance est, comme le dit Charles, à la torpeur mais la ville est laide, l'architecture anarchique. La ville est très sure. Aucun problème à signaler en 5 ans à l’exception d’une dispute un peu forte avec un chauffeur de taxi. Il est inimaginable de se faire agresser gratuitement dans les transports en commun ou dans un lieu public avec du monde dans un endroit convenable.

    - Gens : la plupart des thaïlandais sont agréables. Mais là encore, il y a beaucoup de disparités. Le service dans les restaurants s'est sensiblement dégradé au cours de ces dernières années. Dans les divers services (magasins, salons de massage, taxis....) je constate quand même un certain je m'en foutisme. Bon nombre de thaïlandais qui travaillent dans les services ne se comportent pas comme il faudrait avec les étrangers qui ont un statut élevé dans la société (par exemple si vous êtes chef d'entreprise ou professeur on vous doit un certain respect). Parallèlement, les étrangers ne sont pas non plus toujours courtois (notamment les indiens et les arabes qui remportent la palme de la goujaterie). Bref, si vous voulez que ça se passe bien en Thaïlande, il faut être sympa et calme mais aussi savoir être ferme quand c'est nécessaire. Mais en général, les européens sont assez bien vus je pense. L'inconvénient de la Thaïlande est qu'elle attire les touristes de mauvaise qualité. Il y a aussi beaucoup de types qui vivent là à l'année et qui sont des "white trash", notamment en provenance des pays anglo saxons. Une autre façon de se faire respecter en Thaïlande est de s'habiller convenablement, de prendre soin de soi, de se raser tous les jours et de passer sous la douche régulièrement. Certains riront mais les thaïlandais sont très sensibles à ça. Le vêtement révèle votre statut social. Si vous êtes en short, marcel et tongs vous vous habillez comme ceux qui font les basses besognes en Thailande.

    En ce qui concerne les femmes c'est bien plus facile qu'en France. Charles en a déjà beaucoup parlé dans son blog. Il faut savoir qu'ici une femme de 30 ans est "périmée". Il y a donc beaucoup de jeunes femmes belles, instruites, de bon milieu même qui sont désespérées. En revanche, elles maitrisent généralement mal leur émotions et manquent souvent de maturité. Je pense que les occidentaux ont du succès car ils ont certes plus d'argent que les hommes thaïlandais mais aussi parce qu'ils respectent plus les femmes en règle générale et vont les traiter sur un pied d'égalité. Faites quelques recherches sur la violence domestique en Thaïlande et vous verrez des statistiques hallucinantes. Il faut aussi connaitre ses limites. Certains hommes perdent complétement les pédales et deviennent obsédés. D’autres se font plumer par des filles rencontrées dans des bars à putes. Je ne leur jette pas la pierre, certaines de ces filles sont très attirantes et manipulatrices. Si vous avez la tête froide, allez plutôt chercher une nana qui a un bon job et à peu près les pieds sur terre. Il y en a beaucoup, rassurez-vous. Et la société thaïlandaise évolue aussi. Les mariages mixtes sont maintenant plus ou moins acceptés dans tous les milieux.

    - Argent : la vie est bien moins chère que dans les capitales européennes. Pour environ 1000 euros par mois je loue un appartement de 130 m2 avec gardien 24h/24, piscine, mini salle de sport. Il y a aussi un plombier-électricien qui est là la plupart du temps. La maintenance est assurée par l'immeuble. L'appartement est meublé et c'est le propriétaire qui casque quand une télévision, un matelas, une machine à laver etc... rend l'âme. La nourriture est assez peu chère si vous allez sur les marchés et prendre une femme de ménage n'est pas du tout un luxe ici. En revanche, les prix dans les supermarchés sont chers (produits importés, vin etc...). Les transports sont très accessibles (9-10 euros en taxi pour aller à l'aéroport à 30 kilomètres) et les massages aussi (ici se faire masser n'est pas un luxe, ça ne coute que quelques euros). Attention car ceux qui habitent en province n'auront pas nécessairement des dépenses moins importantes en immobilier. En France, il y a beaucoup de villes de province de taille importante où les loyers sont moins chers qu'à Bangkok pour de l'immobilier correct. En revanche, si vous venez de Paris, comme moi, la différence est importante.

    - Loisirs / culture : la culture n'est pas le point fort du pays... Le niveau de la télévision est à pleurer, le système éducatif n'est franchement pas bon et la société thaïlandaise se tourne de plus en plus vers le matérialisme débile (j'achète un iphone à crédit parce que je le vaux bien). Les thaïlandais sont de gros consommateurs de télévision débile et la curiosité intellectuelle est mal vue. Enfin, les élites du pays (qui elles sont cultivées, lisent et ont vu le monde) ont bien réussi leur coup en abrutissant les masses. C'est pour cela que je suis content de rentrer plusieurs fois par an à Paris pour profiter de la vie culturelle en France. Le niveau intellectuel y est quand même bien plus élevé qu'en Thaïlande.

    En substance, je dirais que j'ai trouvé mon équilibre en passant 3-4 mois par an en France et le reste ici ou à voyager dans la région pour mes besoins professionnels. Je pense que la meilleure solution dans une expatriation est la double vie. Cela permet d’éviter le matraquage fiscal en France et de profiter des bons côtés de notre pays. Mon inquiétude pour la Thaïlande est l'évolution de la situation politique. On sent quand même une grande frustration matérielle chez beaucoup de thaïlandais et les tensions entre chemises rouges et jaunes sont très fortes. Pour l'instant les militaires tiennent le pays. Cela dit je pense rester encore quelques années au moins.



  • Lien vers le commentaire HUYNH lundi, 18 mai 2015 10:56 Posté par tonysonic

    Bonjour Charles,


    Je me permets, pour une fois, de poster un commentaire alors que je suis ce site depuis des années ...

    Je connais bien la Thaïlande pour y être allé en vacances pendant plus de 9 ans et je continue d'y retourner (probablement fin Déc 2015).

    J'apprécie la douceur de vivre, le calme, la politesse, la gentillesse en général mais il ne faut quand même pas oublier que vivre en Thaïlande, c'est génial quand on a de l'argent et qu'on est un FARANG (Blanc pour être simple)...

    Lorsqu'on connait bien la société Thaïlandaise, il y a quand même beaucoup de problèmes : inégalités, racismes entre les pauvres et les riches, diaspora au pouvoir (Exil du premier ministre, ne pas l'oublier), justice hypocrite (la police et les avocats véreux), violence dans les villages (et les villes, on engage un tueur à gage facilement)... On profite aussi beaucoup de la richesse des farangs avec des tarifications bien  spéciales ...

    Je ne prétends pas connaître autant la thaïlande que toi, je sais juste qu'à chaque voyage (de luxe) je m'éforce de connaître le pays au delà du cliché soleil, plages et bon vivre.

    Un fois, je me faisais masser et un thailandais s'est tiré un balle dans la tête dans la maison à côté par désepoir ou autre... Les armes à feu sont faciles à trouver...

    Je ne dis pas que la France est parfaite ou ailleurs, c'est assez véreux un peu partout sur cette planète (la justice aux US, une bonne blague aussi !).

    Bref, je sais que lorsqu'on a les moyens, vivre en Thaïlande est presque un paradis lorsqu'on n'a pas de soucis avec la police, la politique ou le roi. Cela reste une société de consommation où je trouve que le paraître semble encore plus important qu'en France ! (Toutes ces prostituées qu idépensent leur argent en gadgets au lieu de tout mettre en banque).

    Il y a une certaine forme d'esclavage et de profit sur la personne ...

    Tout n'est pas rose ... C'est un pays fascinant et plein de contradictions ...

    Si j'avais les moyens, j'y vivrai bien quelques années mais ce qui me manque, ce serait la culture Européenne, les musées en France ou en Europe, la propreté des campagnes ou juste la beauté des petits villages d'europe (France ou Italie), etc ...

    Et la pollution et la circulation à Bangkok est un vrai enfer ...

    Voilà, tu as la chance d'y vivre et d'être heureux, tant mieux !

    Mais comme dans toute ville, il y a des plus et des moins ...

    Bonne continuation

    tony

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 17 mai 2015 15:31 Posté par hftrade

    pas mal la thailande meme pour un farang
    les femmes thai sont assez petites par contre
    la bouffe est excellente (leurs buffets dans certains hotels)

  • Lien vers le commentaire Fabrice dimanche, 17 mai 2015 09:39 Posté par fabulousfab

    Tu as fini par me convaincre d'ajouter la Thailande à ma liste de pays à visiter avant expatriation.
    Mais quelle(s) destination(s) conseillerais tu quand on préfère vivre dans une ville côtière à taille humaine en dehors de Ko Samui ? (disons 50.000-100.000 ha).

  • Lien vers le commentaire Harry Haller dimanche, 17 mai 2015 06:26 Posté par harry

    Salut, karlusson ne voulait-il pas pointer le passage "La consommation d'objets n'a jamais rendu heureux." ?


    Il y a en effet deux notions, l'argent et la société de consommation.


    L'argent ne fait pas le bonheur... mais en manquer participe pas mal au malheur et putain que c'est bon d'en avoir pour pouvoir accomplir des choses.


    Après, survivre en cramant le peu de "pouvoir d'achat" - expression immonde montrant bien qu'on na plus de pouvoir que d'achat - en objets à la con n'apporte évidemment pas le bonheur.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 16 mai 2015 20:35 Posté par Charles DEREEPER

    Je pense que vous etes victime de votre culture francaise qui laisse croire dans une grande illusion que l'argent n'est pas nécessaire au bonheur...

    pour créer des belles expériences de vie, il y a besoin d'argent, donc de pouvoir d'achat

    cette négation en France du besoin financier qui aide à se faire une vie toute douce, reste une des lubbies les plus bizarres que je connaisse pour notre pays

  • Lien vers le commentaire karlusson samedi, 16 mai 2015 15:13 Posté par karlusson

    le climat est propice à la vie nocture dans la rue. Mais la solitude est parfois le plus grand des luxes, ça dépend des tempéraments. Et toujours ce paradoxe, malgré tout, de l'obsession du pouvoir d'achat alors qu'il y a une reconnaissance juste du fait que la marchandise ne rend pas heureux, que nenni !