Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Chroniques d'un entrepreneur expatrié: j'atteins mes objectifs

Audience de l'article : 1170 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Les quatre derniers mois ont été très mouvementés. J'ai atteint plusieurs objectifs à titre professionnel, comme personnel.

  • Changements de locaux pour l'entreprise, déménagement et tous les changements administratifs en relation. Je suis maintenant à jour avec tout ça. Nous sommes à présent dans des locaux spacieux, adaptés à nos besoins, idéalement placés, en bordure d'autoroute.
  • Changement de lieu de résidence pour réduire mes temps de déplacement de 40 à 5 minutes, et 50% d'économie sur le loyer au passage.
  • Renforcement de l'équipe, intégration du responsable administratif.
  • Investissements 2018, augmentation de 25% de nos moyens de production, les nouveaux moyens sont en place. Recrutement du personnel nécessaire terminé. Nous aurons investi 1.7 millions d'Euros en 3 ans dans notre outil de production. Il est temps de faire une pause.
  • Signature d'un important contrat client, me permettant de mieux répartir mon risque client et de pérenniser ma structure.
  • Démarrage de deux nouvelles structures juridiques, avec tout le travail administratif y afférant.
  • Reprise en main de mes habitudes sportives pour plus d'efficience. J'ai recruté un coach sportif qui me fait m'arracher à chaque séance. Impossible de procrastiner. Je me sens déjà beaucoup mieux physiquement mais je voudrais encore perdre une dizaine de kilos.
  • Augmentation de mes revenus de 60% sur la dernière année. Je suis à plus de la moitié de l'objectif fixé il y un an. La deadline était à mes 40 ans, c'est à dire dans 5 ans et demi. Cela devrait donc être atteignable rapidement. Je vais attendre l'an prochain pour éventuellement revoir l'objectif à la hausse.
  • Définition des prochains investissements patrimoniaux pour 2019 (immobilier + projet de nouvelle activité connexe). Je ne prends plus d'associés, j'en ai assez d'être déçu quand il s'agit de concrétiser et de mettre les fonds sur la table.

J'ai la sensation d'avoir avancé mais pas autant que je le voudrais. Je mesure toutefois le chemin parcouru à mesure que j'écris cet édito. Je crois que je peux être content de moi finalement.

Prochains objectifs:

  • Veille pour l'achat d'un terrain et prévoir de construire un entrepôt. Je me donne du temps: 2 à 3 ans. Cela me permettra de me désendetter pendant ce temps. Si une opportunité se présente, je pourrais toujours reconsidérer ma position.
  • Réaliser en 2019 au plus tard mes premiers investissements immobiliers locatifs.
  • Revoir toute ma nutrition, je suis un peu faiblard depuis que je fais du sport sérieusement.
  • Pérennisation de l'équipe en place en Roumanie et montée en compétence de certains éléments clés. Je veux pouvoir me reposer sur eux rapidement.
  • Essayer la méditation. J'ai lu quelques bouquins, ça a l'air de faire du bien aux neurones.
  • Trouver une société à racheter pour mon projet connexe.
  • Me faire plus d'amis en Roumanie, je m'ennuie un peu parfois. Je dois plus participer aux différentes associations où je suis inscrit.
  • Changer mon emploi du temps pour arriver à lire une heure par jour.
  • Apprendre correctement le roumain, ça me gonfle de ne pas pouvoir m'exprimer correctement ou de devoir le faire en anglais.
  • Continuer à travailler sur mon efficacité quotidienne, il y a des pertes sur une journée type.
Commentaires sur la situation économique européenne:

Je ressens une vraie reprise économique. C'est vraiment marqué à mon niveau. Il y a une vraie pénurie de moyens au niveau européen. Aujourd'hui, je connais de grosproblèmes pour recruter, quels que soit le pays. Je vois des choses hallucinantes où les salariés font leurs salaires en menaçant de partir, des entreprises rachetées pour que l'acquéreur accède à de la main d'oeuvre disponible de suite, des entreprises essayant de faire plaisir aux salariés en oubliant toute prudence quant à l'évolution de leur structure de coûts. Enfin bref, c'est du délire absolu.

Cependant, je ne peux pas m'empêcher de penser que cette situation ne va pas durer. Certes, structurellement, les entrepreneurs seront une denrée rare dans les prochaines années, vu la démographie européenne. Mais cette conjoncture favorable ne peut-elle pas s'arrêter brutalement pour une quelconque raison? Désolé, mais moi, quand une situation me paraît trop belle pour être vraie, je ne peux pas m'empêcher de chercher le problème dont personne ne parle. Tout me rappelle 2007: les pénuries de moyens et de personnel, les investissements à tout va, les politiciens qui font les beaux, les ambitions démesurées, enfin bref, absolument tout me dit que c'est foireux et que cette situation va nous sauter à la figure.
Vous me direz que cette conviction est contradictoire avec le fait de vouloir poursuivre mes investissements. Vous aurez raison, et tort! Rien n'empeche d'investir en pleine crise, si le prix est attractif...

N'est-ce pas ce qu'a toujours fait Warren Buffet?

Jean-Noël
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Jean Noel Heb jeudi, 05 avril 2018 07:34 Posté par Jean Noel Heb

    Bonjour Alex,

    Tu as tout compris, c'est ce qu'il m'arrive je pense... D'où le besoin de revoir ma nutrition. Par contre, je pense faire des aménagements, un peu comme toi avec le pain. J'ai un bon coup de faurchette et j'aime la bonne bouffe, c'est impossible de se restreindre en permanence.

    JN

  • Lien vers le commentaire alex6 jeudi, 05 avril 2018 05:14 Posté par alex6

    Merci pour le temoignage, tres interessant.

    Un danger avec la reprise du sport de maniere intensive, c'est la compensation par les sucres notamment lents qui vont a terme faire augmenter ton poids de maniere negative (graisse, pas muscles).
    L'objectif est de parvenir a faire tourner ton corps sur les graisses comme carburant ce qui va a l'encontre de ce que l'on a toujours fait en occident.
    Si vraiment c'est trop dur (perso je n'arrive pas a me passer de pain, surtout le matin), tu peux orienter ton alimentation vers les cereales plus saines type quinoa etc... les lentilles sont tres bien aussi.

    Bravo pour le parcours en tout cas!

    Alex