Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Réchauffement climatique, ce n'est pas qu'un débat - Dereeper is back...

Audience de l'article : 3868 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Bon, je sais, mes associés et partenaires me le répètent souvent : Charles, tu te démerdes pour bosser normalement depuis ta jungle. On ne veut pas le savoir si tu as des emmerdes techniques... sympa mes associés, genre super compréhensifs. Un jour, je vous les présenterais.

Bon mais là, ce n'est plus un souci technique, mais carrément, une conséquence du réchauffement climatique. Je suis innocent là. Cas de force majeur, merde, cela compte non ?...

Imaginez que vous ouvrez l'eau sous votre douche le matin. Ici, nous avons eu la même chose, sauf que l'eau tombait du ciel, pendant 23h30/24h, 8 jours d'affilée. Le quatrième jour, tout a lâché. Les routes, les montages, les canalisations d'eau, l'internet...

La communauté d'expats francophones et canadiens s'est retrouvée coupée de tout. Finis les world news. Impossible de se barrer. On était fait comme des rats ! Routes coupées, montages affaissées, mer qui déchire le bitume en rentrant dans les terres, arbres qui tombent et qui tuent... On a mangé nos réserves, vider les boîtes. On s'est lavé sous l'eau des gouttières... bref, gros retour à l'homme des cavernes. Perso, j'ai aimé. Ma femme, forcément, nettement moins. Les femmes des autres, pareil. Il y en a deux ou trois à qui cela démangeait les doigts d'acheter un billet d'avion, simple aller vers la France... sauf qu'elles pouvaient pas. Coincées tout pareil que nous, les hommes, occupés que nous étions à tenter de construire un arc pour attraper des serpents à la sauce tomate...

Seul hic, l'absence de réserves d'essence (plus jamais je vis sans bidon de secours) et l'absence d'internet, où là, j'ai pu constater à quel point, j'étais méga shooté, drogué. 5 jours de coupures, c'est comme demandé à un héroïneman s'il se sent bien en période de manque. J'étais en pleine conversation avec Claude Mathy. On raccroche après une coupure skype. Finis. Plus rien pendant 5 jours. 

Les membres du débat climatique disent souvent que les problèmes d'érosion des sols sont liés au fait que les hommes coupent les arbres et déforestent. Je peux aujourd'hui vous affirmer que c'est bidon ces déclarations. Au Costa Rica, de nombreuses zones sont boisées et protégées depuis des décennies. J'ai vu de mes yeux, des collines entières lavées par la terre qui a arraché des forêts secondaires. Les racines sont tellement peu profondes dans la zone tropicale qu'avec ou sans arbre, c'est le même tarif...

Le réchauffement climatique, c'est peut être un sujet de débat pour savoir si l'homme est un peu, beaucoup ou pas du tout responsable. Mais le réchauffement climatique, je tiens à rappeler que c'est une réalité qui provoquent une explosion, si on consulte les statistiques des assureurs, du nombre de catastrophes naturelles.

Nous ne sommes rien, nous petits humains. Avec seulement 8 jours de pluies ultra denses et intenses, nous avons été mis échec et mat...

M'en vais me spécialiser sur les matières premières agricoles. Mon petit doigt me dit que ce sera juteux à très long terme, le trading sur les denrées dont nous avons besoin.

Sinon, sans eau et avec grosses coupures électriques, nous occidentaux, nous pouvons pendant ces périodes agitées et exceptionnelles, entrevoir la vie que mènent 80% de la population mondiale : eh ben, ce n'est pas marrant, marrant. Quand on nous retire notre petit confort et nos jouets, la légèreté disparaît vite fait...

Charles Dereeper

PS : Message spécial à tous les communistes, gochos et sangsues fonctionnaires : non, vous n'êtes pas débarrassé de moi, c'est raté. Je suis de retour et je ne vous lâcherais pas les baskets... non, non, même après un déluge, mes idées sont intactes ! Et pour rien au monde, je ne rentrerais en France dans votre système merdique. Je préfère encore les catastrophes naturelles !

Plus de news sur le Costa Rica, le travail de la Croix Rouge et les intempéries : http://www.costarica-decouverte.com/blog/?p=841

http://www.actulatino.com/2010/11/08/costa-rica-les-pluies-diluviennes-font-27-victimes-et-de-nombreux-degats/

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Vincent BENARD mardi, 09 novembre 2010 08:17 Posté par Vincent BENARD

    @ Charles - Bon courage.

    Les catastrophes météorologiques ne sont pas forcément plus nombreuses maintenant. Mais les villes sont plus grandes, les contrats d'assurance plus nombreux...

    En France, la plus grande tempête enregistrée remonte au mois de décembre d'une année jugée froide (1999). Les plus grandes inondations datent de 1857 et 1910. etc, etc, etc.

    Bref, la relation entre une variation de température moyenne (notion qui ne veut rien dire) du globe et grosses merdes météorologiques locales est pour le moins ténue.

    Ah au fait, au niveau global, aucun réchauffement enregistré depuis 2003. Et l'année la plus chaude reste 1998.

    Bref, il faut arrêter de mettre du "réchauffement climatique" sur toutes les contrariétés qui nous arrivent.