Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
William Finck

William Finck

Je m'intéresse à l'économie, la finance, la santé et... les impôts !

J'ai vécu 6 mois en Colombie, expérience que j'ai relaté sur un site : www.capcolombie.com

William-Finck

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Créer des humains immortels grâce au clonage robotique va bientôt devenir une réalité

Audience de l'article : 3092 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
L’immortalité, voilà un sujet digne de tous les fantasmes qui déchirent les scientifiques, journalistes depuis de nombreuses années.  Si je vous dis que nous seront bientôt immortel, je suis sûr que beaucoup d’entre vous me riront au nez !

Et pourtant, on est aujourd’hui très proche de cette affirmation ! Des humains immortels ? C’est quoi cette histoire ? Comment ça marche ?

Quel est ce projet mystérieux ?

Avant de rentrer dans les détails, recadrons certaines choses. Actuellement, l’intelligence artificielle a réalisé d’énormes progrès. Google est le fer de lance de cette révolution. Elle investit notamment des milliards dans la recherche pour allonger l'espérance de vie de l'espèce humaine.



Outre le côté médical, notez bien, que dans le reportage, l’ingénieur Ray Kurzweil annonce à un moment, que nos cerveaux avec nos pensées seraient directement reliés à celles des ordinateurs. Il précise que chaque être bénéficiera d’une conscience biologiquement humaine mélangée à une conscience robotisée.

Tout cela sera probablement une réalité dans 10 à 20 ans !

Pour comprendre le processus, il y a l’exemple de Bina48. Aujourd’hui déjà, on est capable de créer des clones mentaux ! C'est-à-dire que l’on a la  faculté d’aspirer la conscience humaine et de l’intégrer dans une mémoire virtuelle, tout cela dans le but de reproduire, les émotions, les sentiments, les souvenirs d’un individu. A la mort de cette personne, ces données mentales seraient ainsi conservées. Même si physiquement et corporellement cette personne est décédée.

On accèderait ainsi à une sorte de « spiritualité éternelle » pour chaque être humain.  Voilà, en gros le principe.

Trêve de blabla, qu’est ce que Bina48 ?

C’est un robot humanoïde mis au point la PDG de la compagnie biomédicale américaine United Therapeutics, de Martine Rothblatt.

Elle a ainsi pu réaliser un clone du cerveau, c'est une copie numérique de son psyché à l'extérieur de son propre corps. La conceptrice du projet croit à l’avenir  de cette technologie. Selon elle, les clones du cerveau seront l'invention la plus importante de l'Histoire de l'Humanité et les opportunités sur le marché sont infinies.



La PDG, qui est née homme, mais a subi la grande opération en 1994, espère voir devenir son innovation un jour accessible à tous. Pour l'instant, Mme Rothblatt comme je l’ai évoqué plus haut, a créé Bina48 à partir des souvenirs de sa femme, Bina Aspen, avec qui elle est mariée depuis plus de trois décennies.

A quoi pourrait ressembler un clone mental ?

Un clone du cerveau, dans le futur, ne sera pas nécessairement un robot. Il prendra l'aspect d'un avatar sur un écran. Il pourra être intégré à un téléphone intelligent. Le plus bluffant, dans l’histoire est que primo, Bina48 a déjà la capacité de tenir une conversation, répondre, ressentir à  partir des souvenirs passés et des émotions ambiantes.

Bloomberg lui a demandé si elle était une vraie personne et elle a répondu que oui !

Que l’on aime ou pas cela, le transhumanisme n’est en 2015 plus du ressort de la fiction. Des technologies vont bouleverser nos grands équilibres sociétaux et remodeler nos existences à part entière. Notre philosophie, jusqu’à lors sclérosée et inerte, se verrait alors balayer par une forme de conscience supérieure, qui perforera les limites de la physique quantique et brisera totalement le concept de matière corporelle !

Ce ne peut être pas pour rien et par hasard, que l’on dit que les morts gouvernent les vivants !

William Finck






Poster un commentaire