Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Comprendre la révolution économique du blockchain qui démarre

Audience de l'article : 3374 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
La Blockchain est une révolution qui conduira sans doute à une refonte complète de l’activité économique. Ce n’est pas une simple lubie de geek. La plupart des personnes n’ont absolument aucune idée de ce que la blockchain représente.

Il faut, en effet, bien distinguer les différences entre le bitcoin, crypo-monnaie, et la percée de la technologie sous jacente à celle-ci, la blockchain.

Il existe sur le marché plusieurs types de blockchains, le bitcoin en est une mais d’autres versions se sont développées rapidement au cours des dernières années.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Les transactions effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées par blocs. Chaque bloc est validé par les nœuds du réseau appelés les «mineurs», selon des techniques qui dépendent du type de blockchain. Dans la blockchain du bitcoin cette technique est appelée le « Proof-of-Work », preuve de travail, et constitue en la résolution de problèmes algorithmiques.

Le processus blockchain mise tout sur la confiance entre les acteurs d’un marché sans passer par l’intermédiaire d’une autorité centrale. C’est un système open source où chaque maillon de la chaîne offre une légitimité autonome.

Le caractère décentralisé de la blockchain, couplé avec sa sécurité et sa transparence, laisse présager une révolution d’une envergure inimaginable. Les champs de possibilités s’ouvrent bien au-delà que ceux relatifs au secteur du monétaire.


blck-fonctionnement

En fait, c’est une révolution, comme l’a été dans l’histoire humaine, l’avènement du commerce. Lorsque des individus ont acheté et vendu leurs produits en face à face, avec la poignée de main, il s’est instauré initialement et facilement de la confiance. Ensuite, la globalisation a créé de nouveaux besoins. Des entités ont été mises en place afin de protéger les vendeurs et les acheteurs. Des lois et des services juridiques se sont développés autour des échanges financiers. Chaque marché devait posséder des intermédiaires à la base, sans cela impossible d’évaluer ou de quantifier un degré de confiance entre les personnes.

Ce qui change avec la blockchain est non seulement son aspect décentralisé, mais aussi son côté je casse les intermédiaires. Les blockchains pourraient remplacer la plupart des « tiers de confiance » centralisé par des systèmes informatiques distribués.

Beaucoup d’observateurs mettent en relief la blockchain comme une solution alternative de substitution à tous systèmes back-office du secteur bancaire. Elle permettrait également d’éradiquer la corruption dans les chaînes d'approvisionnement au niveau mondial.

La blockchain est actuellement sur une pente ascendante, et un bon nombre de spécialistes estiment que nous connaitrons bientôt des pics de croissance démesurés.

Comme avec la plupart des technologies en pleine mutation et transformation, l'impact sera surestimé à court terme, mais sous-estimée sur le long terme.
L’essor d'Internet offre quelques bonnes indications sur la façon dont la blockchain pourrait se développer. Internet a réduit les coûts de communication et de distribution. Le coût d'un message WhatsApp est beaucoup moins cher qu'un SMS.

Le coût d’un software ou d’une plateforme en ligne revient d’avantage moins cher que d’avoir à vendre ses produits par le biais d’une boutique physique.
Les coûts marginaux d’exploitation, grâce au Web, ont été ramenés près de 0. Ce qui a provoqué des changements profonds au sein des marchés de la télécommunication, des médias et des logiciels.

Les Blockchains résultat ont permis de limiter tous les coûts marginaux de transaction proches du 0. Il va coûter autant de transférer une maison, des bitcoin, ou des données.

Une fois qu’un ensemble d’actifs transitera par blockchain, on verra s’ouvrir de nouveaux domaines d’innovation. Des services graviteront autour et apporteront de la valeur ajoutée.

Slock.it par exemple, propose un système de sécurité intelligent donnant l’autorisation seulement aux personnes concernées de procéder aux paiements.
Les données peuvent être codées sur la blockchain et partagés uniquement avec des entreprises autorisées, tels que les fournisseurs de soins ou les assureurs.
L’entreprise Everledger effectue un tracking sur les diamants au niveau de la chaine d’approvisionnement afin de réduire la fraude ou les contrefaçons.

Les blockchains sont un disrupteur de marché à faible coût pour toute entreprise qui agit comme un intermédiaire dans un marché. Elles permettent des choses qui n’ont jamais été possibles en utilisant l'infrastructure et les ressources financières déjà existantes.

On peut échanger  des choses qui n’étaient pas jusqu’à présent considérées comme des actifs. Il peut s’agir de données, notre réputation, de la bande passante ou de l’électricité non utilisée. Les possibilités sont aussi vastes qu’inimaginables, mais cela ne signifie pas pour autant que chaque type d’éléments sera rentable pour une entreprise.

Il est préférable ne pas s’attarder en premier sur l’aspect technologique. Il est bien meilleur de se concentrer sur la racine du problème de la clientèle visée. Les business qui ont du succès savent identifier ce qui manque ou pose un souci à leurs prospects, et savent résoudre cela. La technologie blockchain est précieuse dans un cadre où les données doivent être partagées et éditées par de nombreuses parties non approuvées. C’est l'infrastructure. La valeur ajoutée provient des services qui sont construits autour de celle-ci, avec des applications ou des modules.

Actuellement, nous sommes dans la phase marché de l’infrastructure, il manque encore des normes  ou des plateformes permettant de démocratiser la technologie des blockchains.
Dans un avenir proche, grâce au rythme fou du développement de ce système, il sera plus aisé pour les développeurs et entrepreneurs d’utiliser de manière quotidienne la blockchain. Aussi facilement que les bases de données MySQL ou MongoDB que nous utilisons aujourd’hui.

De nos jours, les normes ne se soucient pas de la base de données que l’on emploie. Tout ce qui est important, sont uniquement les choses qui peuvent êtres suivies ou échangées à moindre coût.
Une fois le stade de l’infrastructure dépassé, l’évolution des blockchains va vraiment devenir passionnante. L’infrastructure constituera une gigantesque base de données sur laquelle on pourra faire fonctionner toutes sortes d’objets ou appareils connectés.

Les appareils connectés collecteront les données, les blockchains assureront, le partage et le traitement des données ; les applications d’intelligence artificielle automatiseront les activités.

Imaginez ces fermes où le produit est cultivé et ramassé à l'aide de robots, livrés à domicile à l'aide de drones, avec un réfrigérateur connecté qui nous alerte quand nous avons besoin de carottes. Un système d’intelligence artificielle gère avec présion les objectifs pour correspondre parfaitement à l’offre et à la demande.

Les blockchains sont bien plus qu’un simple bitcoin. Ils sont les véritables blocs de construction de notre monde futur.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire