Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

promospeciale

5 jobs autrefois prestigieux qui ne valent presque plus rien aujourd'hui

Audience de l'article : 945 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L’évolution du marché du travail devient de plus en plus rapide. Certaines professions qui ont connu un franc succès ces dernières décennies vont mourir à petit feu dans un futur proche.

Fotolia 43916539 XS-200x20011

Il y a 5 métiers qui sont particulièrement menacés d’extinction. Leur avenir semble fortement compromis.


1. Avocat


Aux Etats-Unis, le nombre moyen global d’inscriptions dans les écoles de droit est au plus bas depuis 40 ans. Les étudiants anticipent des perspectives d’emploi dans le juridique plutôt difficiles, après obtention du diplôme.  De plus, ces études coûtent chères, si on les combine aux faibles débouchés, on ne peut que être hésitant avant de s’engager.

Le taux de chômage chez les jeunes diplômés a d’ailleurs progressé aux Etats-Unis ces 6 dernières années, il s’établit désormais à 12.9%. Le salaire médian des nouveaux arrivants sur le marché s’élève à 62 000 $, soit une baisse de 13% sur 6 ans.

Au final, la dette à la sortie des études est énorme, près de 140 000 $, une hausse de 50 000 $ en 10 ans. Pas très réjouissant quand on sait que la plupart des salaires moyens à la sortie des écoles s’estiment autour de 1 200 $ mensuels.


2. Professeur


Les universitaires, doctorants, sont touchés de plein fouet par la mutation économique. Et il devient de plus en plus difficile de faire carrière en tant que professeur. En effet, en 40 ans les emplois à plein temps sont passés de 20.3% à 9.9%. Au contraire, le temps partiel à quant à lui augmenté de 30.2% à 50.3%. Le développement du e-Learning menace également de plus en plus de postes. L’apprentissage par Internet se démocratise. On n’utilise plus d’intermédiaires.


3. Courtier


Courtier n’a plus la côte comme auparavant ! Tout peut se trouver sur Internet, en ligne tout est simple. Il y a plein de comparatifs et des courtiers souvent moins chers. En tant que conseiller physique, même si vos revenus médians restent confortables (71 000 $ annuel), n’espérez quand même pas rouler sur l’or !


4. Médecin généraliste


Alors que certains médecins spécialisés, comme les orthopédistes peuvent glaner des revenus à la hauteur de 435 000 $ annuels, il s’avère que le médecin généraliste est celui le moins payé l’ensemble de la profession médicale. Une fois le diplôme en poche, la dette moyenne de 80% des étudiants américains s’élève à 100 000 $. Pire pour 10% d’entre eux, cette dette se dresse à 300 000 $. De plus, au départ de la carrière de médecin généraliste, les salaires ne sont pas mirobolants, environ 50 000 $.


5. Agent de voyage


Autrefois, on était perdu pour organiser son voyage ! Internet est passé par là et révolutionne tout. Rien de plus simple que de réserver en ligne. Les tarifs y sont aussi plus souvent attractifs car l’on diminue le nombre de prestataires intermédiaires. Un cabinet d’études statistiques américaines sur le marché du travail estime qu’en 2022 le nombre d’agents de voyage va diminuer de 12%. Les niveaux de salaires sont très médiocres, une moyenne de 34 600 $. 10% de la profession gagne moins de 20 000 $ par année.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire