Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

4 tendances qui vont peser sur le secteur du tourisme et du voyage en 2016

Audience de l'article : 2963 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Dans un proche avenir, les startups du secteur du voyage qui vont continuer de croitre et prospérer sont celles qui sont à la pointe de la technologie, répondent aux besoins des clients, et ont la capacité de rester flexible face à une industrie en mutation.

Vous aurez peut-être remarqué que l’on emploie ici le terme de « voyage » et non celui de « tourisme », justement pour souligner l’importante transformation déjà en cours : les personnes ne veulent plus être des « touristes » qui consomment du paysage et des infrastructures hôtelières et culturelles, mais bien des « voyageurs » qui entendent vivre des expériences de vie.

Un phénomène d’autant plus vrai chez les nouveaux consommateurs : les millenials, cette génération née avec un écran à portée de main.

Impacté par les nouvelles techno et les changements d’habitudes des consommateurs, le secteur du voyage va poursuivre sa transformation cette année. Tout entrepreneur qui envisage de lancer ou a récemment lancé un business doit être attentif à ces nouvelles tendances émergentes.

Voici 4 tendances qui vont peser sur l’industrie du voyage au cours de 2016.
 

1. Les professionnels du voyage doivent composer avec l'influence des travel bloggers

On ne peut tout simplement plus nier l'influence des blogueurs-voyageurs sur le processus de prise de décision des consommateurs - et des voyageurs potentiels. Quand les personnes veulent effectuer un achat, ils vont encore une fois se tourner vers le Web, et plus particulièrement vers les réseaux sociaux pour voir ce que les autres ont à dire. Cela est probablement encore plus vrai avec les secteurs du voyage et de l'hôtellerie. C’est pour cette raison, que les voyageurs obtiennent le plus souvent leurs informations et des recommandations auprès des blogueurs, plutôt que directement chez les professionnels du voyage. Cela est du à notre vision du rôle de chacun d’entre eux. Les blogueurs sont considérés comme des personnes qui veulent informer – tandis que professionnels du secteur du voyage sont vus comme ceux qui veulent vendre.

Afin de remédier à cela en 2016, les startups du secteur du voyage devront intensément se concentrer sur le marketing des réseaux sociaux. Cela implique de la production de contenu pertinent, un content marketing efficace qui passe par le blogging, et tout autre contenu créé pour informer et éduquer les utilisateurs de réseaux sociaux, au lieu de simplement vendre des formules voyage ou des packs vacances.

mobile-social-sharing

Pour introduire notre deuxième point, soulignons tout de suite (comme le montre le graph ci-dessus) que le contenu des réseaux sociaux est deux fois plus partagé sur un smartphone que sur les ordinateurs classiques.

2. Le  secteur du voyage devra encore plus tenir compte du Web mobile

Nous venons de voir l'importance d'être actif sur les réseaux sociaux et le rôle du marketing de contenu et du blogging. Et c’est bien là le premier domaine dans lequel les professionnels du voyage doivent commencer à axer leurs réflexions sur le Web mobile. Puisque, nous l’avons déjà constaté en 2015, les recherches sur supports mobiles ont dépassé les recherches effectuées sur les ordinateurs traditionnels.

En outre, depuis 2014, la consommation de contenu sur ce qui a attrait au « lifestyle », ainsi que la consultation des réseaux sociaux, se fait davantage sur smartphones ou tablettes que sur les ordinateurs de bureau.

content-category-mobile-vs-desktop

Ce qui nous amène à un autre point capital concernant le Web mobile.  En effet, les professionnels du voyage doivent également se demander dans quelle mesure les voyageurs veulent rester connectés. A ce niveau là, il compte peut-être tout simplement sur vous. Ainsi, au moment d’éduquer vos consommateurs et lorsque vous distillez des informations sur les lieux dans lesquels ils ont l’intention de se rendre, il faut mettre en avant le maximum d’info pratiques sur les hotspots Wi-Fi et les éventuels problèmes de connections de certaines destinations. Ces informations seront extrêmement utiles pour les voyageurs qui ont l'intention d'utiliser des applications mobile – pour voir les recommandations des autres voyageurs, consulter des cartes interactives de la ville où ils sont, ou encore pour organiser leurs transports.

3. Les hébergements alternatifs s’installent durablement dans le paysage

Alors que la plupart des voyageurs préfèrent encore passer leurs vacances dans des hôtels ou des structures touristiques traditionnelles - et cela ne changera pas dans un avenir proche - un nombre croissant de voyageurs est intéressé par d’autre offres de logement. Dans ce domaine, le facteur clef est le tarif proposé par ces alternatives.

C’est la raison pour laquelle des entreprises comme Abritel et Airbnb cartonnent depuis un petit moment.

price Airbnb

Ainsi, d’après une récente étude de Morgan Stanley, 55% des consommateurs américains ont privilégié Airbnb en 2015 à cause du prix.

Et c’est une des raisons qui a explique pourquoi le géant Amazon a fermé sa plateforme de réservations d’hôtels, Amazon Destinations, quelques mois après son lancement.

booking stay alternatives

Cependant, quelques-uns des sites de réservation les plus populaires au monde commencent à inclure des alternatives aux hôtels dans leurs résultats de recherche. 

4. Les millennials sont des voyageurs avec une conscience sociale plus forte que les précédentes générations

Les millénaires aiment voyager. Aux US, dans les 12 mois à venir 24 % des millenials prévoient de faire un voyage du jour au lendemain, contre 12 % pour les autres générations.

Ils aiment surtout vivre et partager des expériences de vies. Cette génération se distingue avant tout par une extrême conscience sociale et un engagement plus fort. 

6 millenials sur 10 expliquent qu’ils préfèrent dépenser leur argent dans des « expériences de vie », plutôt que de consommer des choses.

Cela a une grande influence lors de leurs prises de décisions d'achat de voyage. Par exemple, dans un pays étranger, ils voudront savoir si oui ou non l'hôtel qu'ils vont fréquenter paie le juste salaire à ses employés. Ils sont aussi beaucoup plus susceptibles d'être inquiets par les questions environnementales, et peuvent vouloir utiliser autant de moyens de transport écologiques que possible. 

choice-travel-millennial-infographic

Aux Etats-Unis, 33% des millenails seraient prêts à repousser l’achat de leur domicile pour faire le voyage de leur rêve.

Ils sont aussi très sensibles et intéressés par de nouvelles formes et de nouvelles expériences de voyage, comme le bénévolat et l'écotourisme. Il faut également savoir que cette génération digitale va dépenser plus pour ses loisirs et ses voyages. Au cours de l’année, les américains de la génération Y (les millenials) vont dépenser en moyenne 887 $ dans des services de loisirs en vacances, soit bien plus que les générations précédentes. Ainsi, la génération X, celle qui dépensera le plus après les millenials, mettra en moyenne 665 $ sur la table pour se payer des loisirs en vacances.

Compte tenu de cette nouvelle façon de concevoir le voyage et de la quantité d’argent que les millenials entendent dépenser dans cette industrie, tout entrepreneur qui se lance dans le secteur doit impérativment prendre en compte les éléments de cette nouvelle donne..

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire