Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

10 grosses tendances à exploiter dans le business de l'alimentation humaine

Audience de l'article : 5684 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Attachez bien la ceinture de votre pantalon, parce qu’en 2016, les tendances du business de l’alimentation humaine vont prendre la tournure d’une chevauchée sauvage et délicieuse.

Les progrès technologiques, une planète qui ploie sous la masse d'humains carnivores, et la popularité sans cesse croissante de la nourriture sur les réseaux sociaux, sont autant de facteurs qui vont peser dans la balance des incontournables tendances alimentaires de l’année prochaine.

Le type de nourriture que nous mangeons, les saveurs auxquelles nous aspirons et comment nous concevons notre rapport à la nourriture sont des domaines en constante évolution.

De femmes qui se font brasseuses de bières, en passant par la livraison à domiciles de mets de chefs, jusqu’aux hamburgers aux insectes : voici 10 des tendances qui vont faire le creuset de notre alimentation en 2016 et au-delà.

1. Les insectes

mixed-edible-bugs-600x800

De l’Asie au Mexique, les petits bestioles qui rampent ou qui volent ont longtemps étaient vues comme un simple cliché d’Occidental en mal d’exotisme sur les marchés de nuit et les étals de nourriture de rue. Mes les insectes sont consommés depuis des lustres à Bangkok et à Oaxaca.

Ils ne sont pas chers, sont une excellente source de protéines et, beaucoup le disent, sont succulents à déguster. Les grillons et criquets sont déjà dans des barres protéinées. Au Royaume-Uni, le restaurant Grub Kitchen a axé sa cuisine autours des bugs et a fait sensation avec ses blinis de criquets, ou son plat signature : le bug burgers, un hamburger à base de criquets, de vers et de sauterelles toastés.

La prise de conscience de la nécessité d'une source durable de protéines et de nutriments pour la population humaine est un phénomène relativement nouveau. Seulement pour les Occidentaux. Il s’agit donc d’avoir un esprit ouvert quand on en vient à manger des insectes – une pratique plus que millénaire sous d’autres latitudes. 

2. Des femmes investissent les brasseries et boivent des bières

brasserie femme

La bière, c’est bien une histoire de mec. Alors les secrets du brassage de l'eau, du malt et du houblon sont réservés aux garçons. Et bien ça aussi, c’est fini. Certes les marques de bière ont, depuis un certain temps, courtisé la clientèle féminine à travers un emballage orienté et de nouvelles saveurs, mais les femmes portent désormais de plus en plus la culote dans le processus de brassage - et s’investissent l’industrie de la bière à grand rythme.

Aux US, Emily Engdahl est la directrice de Pink Boots Society, une organisation à but non lucratif qui éduque et incite les femmes à plonger dans l'industrie brassicole. « Nous [les femmes] représentons de 20 à 25% de l'industrie désormais », explique Emily Engdahl, qui prévoit que l’engagement féminin dans le secteur de la bière va continuer à grimper en 2016.

Megan McKay, présidente et co-fondatrice de Peace Tree Brewing Company a récemment participé à l’émission Invest in She, un concours pour décrocher des investissements qui lui a permis de récolter 12 000 $ pour agrandir son entreprise. 

L’année prochaine au plus tard, la Géorgie se dirige tout droit pour être le premier Etat avec une brasserie dirigée et appartement à des femmes. 

Sur Pinterest, les femmes sont aujourd’hui 700% plus nombreuses à appuyer sur le bouton « Pin it » quand le contenu tourne autour de la bière par rapport à l’été dernier.

3. La nourriture Filipino

Philippine Food

Maintenant que vous vous êtes habitués à la nourriture coréenne et aux aliments mexicains, très à la mode depuis les cinq dernières années, attendez-vous à voir la Filipino food – des recettes des Philippines – débarquer l’année prochaine dans vos assiettes.

Les combinaisons de saveurs sucré, salé et acidulé suscitent un nouvel intérêt chez les foules. La cuisine philippine fusionne des éléments des cuisines espagnoles, chinoises et malaisiennes – le tout dans une expérience culinaire tout à fait unique. Le porc, l'ail et le vinaigre sont autant d’acteurs incontournables de la cuisine Filipino. Et à la différence des autres univers culinaires asiatiques, il existe une grande culture du dessert dans la Filipino food.

Découvrez les goûts acidulé de l’adobo de porc, les lumpia - ces rouleaux farcis et frits - et le crémeux leche flan (crème caramel) pour votre première délicieuse plongée dans la cuisine philippine. Si vous préférez dîner à la maison au lieu du restaurant, les moteurs de recherche vous fourniront une foule de recette pour la requête Filipino food.

4. Aux US, les restaurants régionaux ont le vent en poupe

american menu

L'avantage d’avoir de grands chefs qui quittent New York, c’est que les métropoles régionales où ils se délocalisent sont appelées à devenir les nouvelles destinations gourmandes de bon aloi.

En 2016, Joseph Keller, qui a ouvert avec son frère Thomas le restaurant Bouchon en 1998, ouvrira un restaurant italien à Tucson, en Arizona. Le couple Michael et Tara Gallina espère ouvrir à St-Louis (Missouri), à Asheville (Caroline du Nord) et il est en train de rapidement devenir la coqueluche de la cuisine du Sud, à côté d’autres restaurants et de leurs chefs encensés, le Curate de Katie Bouton et le Rhubarb de John Fleer.

Si vous faites un tour aux Etats-Unis, plongez vous dans la cuisine locale et régionale.

5. Les importations de franchises et de chaînes de restaurant

wagamama 1

Oubliez la cuisine du Sud des Etats-Unis, car on va maintenant se concentrer sur les nouvelles chaînes de restaurations internationales et exotiques, qui deviennent très populaires en Occident.

Basée au Royaume-Uni, la désormais chaîne culte japonaise de nouilles outre-Manche, Wagamama, fera ses débuts outre-Atlantique, à New-York, (même si elle a déjà fait une incursion à Boston) en 2016. Plus bas en gamme, le géant philippin des fast food, Jollibee, met le cap sur l’Australie pour colporter son poulet frit et ses spaghettis, ou ses sandwiches au pancake.

Alors que le monde de la nourriture devient plus connecté grâce à Instagram et aux autres réseaux sociaux, les entrepreneurs cherchent à prendre l'avantage en important la restauration rapide exotique, pour rapprocher les amateurs du monde entier.

Dans un monde idéal, la chaîne Léon de Bruxelles, l’incroyable viande de bœuf séchée de Singapour, de chez Bee Cheng Hiang, et le favori de la cuisine régionale sudiste américaine, Biscuitville, devraient tous être bientôt disponible dans les centres commerciaux ou à la fenêtre d’un drive-in.

6. Des repas de chef livrés à la maison

Maple de David Chang

Commander en ligne des plats de vos restaurants préférés a déjà tellement un goût de réchauffé. C’était l’année dernière.

L’année prochaine, les entreprises vont signer des partenariats avec des chefs afin qu’ils concoctent des repas exclusivement pour des services de livraison à domicile.

Ces entreprises dépensent leur argent sur des labos de cuisine, à la place des énormes frais de personnel et de salle de restaurant. Ces sociétés vont ensuite utiliser ces économies pour embaucher d'excellents chefs, et externaliser la livraison ou créer des équipes avec leur propre personnel pour livrer à la porte du domicile. Parmi ces sociétés qui ont attiré l'attention, on compte : Maple de David Chang avec des repas autour des 12 $, Chefery à Las Vegas, et Gather lancé par le chef de Seattle, James Perch.

Des prix raisonnables, des menus et des produits de saison, une expérience exclusive et élaborée par un chef, tout cela va donner à la traditionnelle livraison de plats à domicile un bon coup de fouet.

7. Le Poké

Poké Hawaii

Vous ne voulez plus d’un autre rouleau de printemps pour le déjeuner. Le poké, ce plat mariné hawaïen - qui mêle fruits de mer (généralement crus) avec des assaisonnements comme le soja, des oignons et de l’avocat a fait un énorme carton à Los Angeles cette année. Avec une première percée réussie sur le marché de New York, le poké et la cuisine hawaïenne sont prêts à exploser à l'échelle mondiale.

Le plat va ravir les amateurs de sushis et sashimis. Et le poké peut être servi de multiples façons, avec sa myriade d’accompagnements possibles. 

A l’image des Sushirritos, des burritos de sushi, les poké nachos envahissent les rues et enflamment les réseaux sociaux.

8. Une food-tech plus durable

Vegan millenials

Les États-Unis ne peuvent pas soutenir leur model actuel de consommation alimentaire. A la base, les américains mangent trop de viande. Outre les problèmes de santé humaine, cela provoque des émissions excessives de gaz à effet de serre.

C’est en partie pour cette raison que les entreprises créent des substituts à la viande, des repas totalement végétaliens et axés développement durable, ou encore des substituts aux œufs sans OGM, un ingrédient qui peut être utilisé partout, de la pâtisserie aux omelettes.

Bien qu’il soit encore tentant de jeter – à l’occasion – son dévolu sur un beau steak, il est désormais impossible d'ignorer la nouvelle vague alimentaire, fortement ancrée dans la durabilité et épaulée par la food-tech. Aux US, les millenials fortement attachés au bien-être animal vont encore accélérer ce mouvement. Et le train est déjà en marche, car Les américains commencent à changer leur manière de manger - c'est la révolution.

9. Les algues

seaweed

L'algue est le nouveau kale, vous savez ce chou frisé très en vogue.

La cuisine japonaise, et d'autres cultures culinaires asiatiques, ont incorporé les algues dans leurs repas depuis des siècles. Les pays occidentaux ont découvert l’algue alimentaire en raison de sa ressource durable, de ses vertus nutritionnelles et de son goût incomparable. Il existe de nombreuses variétés d'algues, chacune avec une saveur différente. Plusieurs espèces algues sont maintenant cultivées pour la consommation humaine.

Aux US, le Maine Seaweed Festival  a plus que doublé son nombre de participants en 2015. Une récente étude de l'université du Danemark du Sud souligne que les algues sont très bénéfiques et contribueraient à réduire les maladies cardiovasculaires. 

Cerise sur le gâteau, des scientifiques ont développé une algue qui a le goût du bacon, de quoi satisfaire les inconsolables carnivores.

10. La fin du gaspillage alimentaire passe par la réutilisation des aliments

Rungis invendus

En 2015, le chef Dan Barber a mené une révolution quand son restaurant éphémère a proposé un repas gastronomique élaboré entièrement à partir de reste d’aliments, des denrées provenant de restaurants haut de gamme, qui avaient été jetées à la fin de chaque journée.

 En France, dès 2014, le Freegan Pony a proposé une nourriture anti-gaspillage. Ce restaurant « freegan » cuisine les invendus de Rungis.

Dans ce match, la technologie est encore de la partie. L’app Supercook  intégrera vos achats en magasin et communiquera avec votre réfrigérateur pour savoir quelles denrées est en stock et ce qui est à prévoir. Un outil qui fait gagner du temps, et réduit le gaspillage alimentaire.

Les vents ont commencé à tourner. Ces changements ne sont pas une tendance passagère ; c’est la nouvelle façon de penser des chefs et des consommateurs. 

La France et les Etats-Unis sont les deux pays leaders de la révolution Food Tech - et forment ce duo improbable quand il s’agit de passer à table. Les Etats-Unis et la France ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre, quand on en vient à la production, à la distribution et, enfin, à notre mode consommation alimentaire.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire