Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Savoir vivre au delà du pognon - les 3 piliers

Audience de l'article : 2553 lectures
Bonjour Charles,
Cela fait pas mal d'années que je lis tes chroniques, elles sont globalement bien "écrites", et voici ce que je pense de tout cela, et de tous ceux qui veulent gagner toujours toujours toujours...plus de pognon ! bla bla bla dollars bla bla bla euros bla bla bla yuans bla bla bla dividendes bla bla bla etc... ne crois tu pas que lorsque tu en a assez (de fric) pour vivre, te payer des vacances, une bagnole, une baraque, un resto, un voyage, que sais-je ??? de profiter de la vie tout simplement, que ce n'est pas cela le vrai bonheur, et non pas toujours toujours essayer de gratter un $, €, etc...cette course à l'échalotte est sans fin, alors que tu vis sur une planète finie ou presque. Perso, je crois qu'il (le monde) va falloir changer de logiciel. Un proverbe indien qui dit (approximativement mais tu en comprendras parfaitement le sens): quand l'homme aura coupé le dernier arbre, manger le dernier poisson (je rajoute pomper le dernier litre de pétrole), et bien l'homme disparaitra.
Bonne journée et essaye de rajouter quelques dollars sur ton compte en banque.
Cordialement




C'est un bon sujet cet email du jour.

Au delà du fait que chacun a ses passions et que la mienne est les marchés financiers et l'entrepreneuriat, ce qui fait que je ne gagne pas de l'argent pour obtenir du pouvoir d'achat mais parce que j'adore ce jeu, on ne peut pas ventiler le sens de la vie sur la polarité oisiveté ou pognon.

Dans l'idéal occidental, l'oisiveté est la finalité alors qu'on sait que les assureurs vie ont chiffré qu'on perdait jusqu'à 4 ans en moyenne de vie sur des millions d'individus à s'éteindre en profitant sans rien faire... L'homme est génétiquement programmé pour lutter.

Cette question de savoir profiter de la vie est si inaccessible pour la majorité des humains.

Pour ma part, la réponse n'est pas en achetant des objets. Il faut un certain confort et une certaine sécurité, mais au delà de 1M€, le bénéfice direct de l'argent décline rapidement.

La réponse repose sur 3 piliers.

Le premier est la créativité. Quand on créé, on est heureux, ce qui scientifiquement signifie qu'on ne voit plus du tout le temps passer. Toute ma créativité passe par le pognon. Je pense que c'est par la créativité qu'on peut atteindre la grâce.

Le deuxième est le groupe d'hommes (et j'insiste sur homme, le code source des femmes est l'amour pour leurs enfants, mais elles sont incapables d'aimer ni leur mari ni leurs amies durablement et en profondeur et dans l'adversité). Je pense et c'est prouvé par la science, que ce soit au niveau hormonal ou par les recherches d'Harvard sur 7 décennies, que le lien entretenu par les hommes dans les difficultés communes fait sortir en eux la fraternité, qui est un sentiment parmi les plus nourrissants si ce n'est pas le numéro 1 avec l'instinct de protection de son enfant. Des militaires sur un théâtre d'opérations, des sportifs en groupe s'affrontant au plus haut niveau, des missions dans des associations à intérêt général... Charles et Oscar (et les frères d'Oscar) dans la jungle du Costa Rica en train d'essayer de faire aboutir leur vision... il y a des liens qui se créént pour l'éternité qu'aucune noirceur humaine ne peut tâcher.

Quand je regarde mon futur après mes 46 ans, je pense faire passer la part de mon emploi du temps pour ce deuxième sujet à au moins 20%. C'est la drogue dure qui paye le plus en terme de vie humaine. L'occident en entier a un souci avec cela. On court tous après des chimères qui ne délivrent au final aucune valeur réelle qui compte à nos yeux. En tous les cas, c'est le meilleur moyen que je connaisse pour profiter de ma vie. Et je compte bien en faire mon cheval de bataille. Le lien avec un autre humain, avec engagement, profondeur, à nu sans tricherie ni manipulation, la réciprocité, la gratuité et le don... surtout quand la situation devient difficile, un lien qui ne déserte pas (car le lien en période de beau temps, c'est un lien facile dont on ne connaît pas la vraie valeur, l'épreuve est nécessaire pour forger un lien sacré)...

Je pense qu'à ce stade, du fait que la terre est contrôlée par la peur, les humains ne savent pas vivre le lien à un autre et se coupent "de ce plaisir des dieux". Se lier en dehors du névrotique, c'est pour eux le truc le plus dangereux. Cela les pétrifie.  

C'est un peu normal. Ils ont tous déjà expérimenté un lien de la sorte dans leur enfance et ca s'est soldé pour tous par un score ambivalent qui pique pour les plus chanceux à qui détruit pour les moins chanceux... comment se risquer à recommencer une opération aussi périlleuse... ?

Le troisième pilier, c'est le grand nettoyage et la libération partielle de la matrice et du transgénérationnel familiale.

L'argent ne contribue que très peu effectivement mais qu'est ce qu'il est amusant quand on en a la passion...

Charles

.
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Hadjadj jeudi, 22 août 2019 16:40 Posté par Max

    Ce mail au sujet du pognon me fait penser à l'hystérie après la publication des dividendes !  Décidément on a un problème avec l'argent en France !
    L'ecologie n'est au fond qu'un pretexte de plus (avec les inégalités) pour cacher la jalousie des envieux de la réussite des autres, que si on ne peut l'empecher (communisme) on veut la limiter ou l'orienter selon le bon vouloir de certains (totalitarisme). A quand un Etat VEGAN qui interdirait les boucheries-charcuteries ?
    Bien des civilisations ont disparu et pas (seulement) à cause du dernier arbre et du dernier poisson !
    Longue vie à Charles pour qu'il se gave de dollars mais qu'il continue à écrire !
    Cdlt.