Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Un bel exemple d'un Français qui démarre un business tout seul, qui ramasse 9000 dollars en un mois de boulot pas trop lourd...

Audience de l'article : 7469 lectures
Nombre de commentaires : 14 réactions
La vie internationale recèle de nombreuses opportunités quand on applique les bonnes règles du jeu économique, à savoir ne pas vendre sur un marché local émergent à faible pouvoir d'achat alors qu'on appartient à une économie développée...

Dans le sens inverse, en revanche, les heures de boulot sont bien payées, à savoir prendre des produits et services des marchés émergents et les vendre dans les économies développées...

Ce Français est venu à Bangkok acheter de la marchandise, des T-Shirts, des casquettes, des tongs, des mini enceintes, des lunettes, bref de la petite électronique et du textile de qualité.

Il est reparti en Nouvelle Calédonie pour vendre son stock. Il a fait une marge de 400% et 9000 dollars de profits nets tout compris, avions, hôtellerie également. Il lui reste du stock sur son achat initial. Il est revenu pour une deuxième opération.

Ces premiers faits montrent qu'il n'y a pas besoin d'être riche pour faire de l'argent et démarrer un business. Il existe toujours des opportunités entre deux marchés, deux économies, deux secteurs, l'arbitrage étant rémunérateur.

Je rencontre tellement de Français qui font l'inverse, c'est à dire qu'ils synchronisent leur activité économique sur un marché émergent. Une économie émergente est par définition sous capitalisée dans ses circuits. La valeur ajoutée est faible. La marge créée est plafonnée. La concentration du capital n'existe que dans les pays riches. Du coup, la plupart de ces Français font des heures de travail, mais gagnent des clopinettes.

Revenons à ce Français qui pratiquent dans le bon sens l'économie internationale.

Il a acheté une camionette en Nouvelle Calédonie et il est parti vendre sa marchandise dans les tribus et les zones où la grosse distribution n'existait pas. Il est tout seul à faire ça. Cela n'est pas exigeant en terme d'horaires et sa rentabilité horaire est explosive. En outre, par goût personnel, il préfère vivre à la campagne qu'à la ville à Nouméa.

Très franchement, quand on voit la quantité de job à 1600€ par mois en France (en fait un sur deux !!!!) et ce qu'il faut faire en terme d'études, de boulot à abattre, de stress à gérer, de suçage de bites en tout genre pour survivre dans les structures avec des codes à respecter dans les relations humaines, de transports, pendant que d'autres se trouvent des plans qui crachent rapidement, sans prise de risques ni efforts particuliers ou compétences spéciales...

Je suis pour la liberté. Et je regrette que beaucoup de gens ne se lancent pas plus dans le circuit des indépendants libres qui gagnent bien leur vie sans se tuer à la tâche. J'ai écrit cette article car il montre que c'est possible. Il faut juste ne pas avoir peur de se lancer, ce qui est pour le Français élevé en batterie socialiste, la principale barrière qui n'est souvent jamais franchie. Vous pouvez toujours dire qu'un job en CDI est plus stable qu'un plan d'arbitrages entre deux marchés sur des produits de grande consommation à l 'international. Peut être, mais si on calcule bien, il vaut mieux travailler deux mois dans l'année dans ce genre de plan que 12 mois sur 12 à se tuer à petit feu et moisir sur place...

Charles Dereeper



crisedusiecle
Poster un commentaire

14 commentaires

  • Lien vers le commentaire Max mercredi, 08 octobre 2014 09:22 Posté par captainfletcher

    Hello,
    Après avoir cogité et lu les conseils de Charles, je choisirai la banque HSBC et en Belgique.
    Je suis Belge de naissance mais n'habite pas en Belgique mais en France.
    Déja ca mettrai une petite barriere aux impôts si nécessaire.
    Ensuite, créer un site avec Presta Shop, c'est apparement facile et les modules en option permettent de relier des fournisseurs DropShoping, j'en ai trouvé un à Bangkok :
    http://www.assistant-shopping-bangkok.com/comment-ca-marche-comment-commander-des-produits-en-toute-securite-en-thailande.html
    Donc pas de stock, ni de locaux à louer et pas de douane pour moi. Hahahaha comme dirait Charles.
    Et Le fric versé à Bruxelles où je n'habite pas. Notez qu'on peut quand même acheter une adresse en Belgique ou ailleurs, c'est facile aussi, payant bien sûr mais pas trop cher.
    Voilà le squelette autout duquel va s'articuler mon projet.
    Qu'est ce que tu en pense Charles ? et les autres.


    A propos de la facilité à ouvrir un compte bancaire à l'étranger et UE, mon fils ainé a ouvert un compte à Brisbanne en Australie et ce en 15 minutes !!
    Autant pour le fermer car il y est resté 3 mois au lieu d'un an dans le cadre d'un Working Holiday.
    Cette formule est une vaste escroquerie de la part de cet état voyou car il engrange des frais de visa de 250 Euros et le nombre de partant est largement supérieur à l'offre.
    Il n'y a pas de travail pour les Backpaker, les candidats au travail dans les fermes de l'outback, qu'on se le dise une fois pour toute !! Les Australiens prennent les Français pour de la merde.
    Prudence car plein de pièges à con comme les contrôles techniques de voiture, 250 dollars pour une visite qui est effectuée par un garagiste qui a tout intérêt à gonfler la note.
    La ceinture de sécu qui ne se réenroule pas, paf, contrôle refusé et plein de trucs comme ça. Il est parti sans regrets ( mon fils ainé ). Il est parti depuis au Japon en W.H. aussi, mais c'est pas drôle non plus.
    Il a un projet pour la corée du Sud, mais je m'attends à ce qu'il revienne dégouté de l'asie.


    Allez à +

  • Lien vers le commentaire Max mardi, 07 octobre 2014 18:02 Posté par captainfletcher

    Hello,
    A la premmière lecture de cet article, me suis dit: yep voilà un mec ouvert d'esprit et qui a osé et gagné.
    J'ai souvent rêvé de faire du commerce à l'international et de faire pareil.
    Par contre si on creuse, l'opération requier pas mal d'énergie et du temps et de l'argent.
    Je pense qu'on peut faire aussi bien sans trop bouger, seulement un ou 2 voyages.
    Pour avoir déjà commandé plusieurs fois en Chine, peut-être 15 à 20 fois, J'ai dû payer au maximum 3 fois des frais de douane.
    Il doit y avoir un montant, un seuil en dessous duquel les douanes laissent " passer "
    Mon fils a commandé et reçu sans problèmes plusieurs fois 1 téléphone à la fois.
    La dernière commande de 4 téléphones est restée bloquée à la douane. Le fils n'a pas insister. Le fournisseur, sympa, a remboursé une bonne partie de la commande.
    Personellement nous envoyons régulierement des petits colis à l'Ile Maurice et là les colis sont systématiquement ouvert et le destinataire ( ma belle famille ) doit payer un petit quelque chose même si c'est sans valeur. Je suis révolté contre cette pratique mais il faut faire avec.
    D'autre part, des Réunionais prennent souvent le bateau pour aller à l'île Maurice,  à 250 km. Ils vont acheter des frinques, tee-short et autres.La vie à la Réunion est assez chère par rapport à Maurice et ils sont gagnants. Pour la douane je ne sais pas comme ils font.
    Il doit bien y avoir une solution pour importer du matos de Thaïlande ou de Chine sans passer par les douanes ? Si vous avez une combine je suis preneur.
    Finalement il faut mieux peut-être faire un site web  et vendre depuis la Thaïlande sans y être physiquement.
    Mais d'autres y ont déjà pensé comme Aliexpress par exemple. J'utilise d'ailleurs leurs services qui sont bien rôdés.
    Je reviendrai sur ce blog et dans ce sujet.
    A bientôt.

  • Lien vers le commentaire alex6 mardi, 02 septembre 2014 00:34 Posté par alex6

    Charles,


    Ca n'est pas une question de systeme mais simplement de souligner que l'avantage comparatif dont a joue cette personne est un avantage qui est la consequence d'une deformation de la structure des prix par l'intervention massive de l'etat.


    Je ne dis pas que ca n'est pas tres bien joue d'un point de vue commercial, je dis juste que ca n'est pas pour moi un exemple parceque la valeur ajoutee est en realite nulle, zero gain de productivite.


    Il y a des parasitages du systeme tres efficaces pour lever du cash mais je ne prends pas ces gens comme des exemples, c'est tout ce que je dis. 

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 01 septembre 2014 20:56 Posté par Charles DEREEPER

    alex06

    si on commence à juger le systeme, on a pas fini de dire qui est bien et qui est mal.

    je ne crois plus aux solutions collectives. Ce français s'est adapté à un systeme particulier, la nouvelle calédonie et il a trouvé une solution.

    c'est ce que je mets en valeur. le fait de trouver une solution en tant qu'individu et de la mettre en oeuvre.

    il n'est pas là pour solutionner des soucis collectifs et moi non plus.

    ce n'est pas une excuse que de ne rien faire parce qu'on adhere pas à un systeme collectif...

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 01 septembre 2014 20:53 Posté par Charles DEREEPER

    8ball

    tu as 1000% raison sur le débat entre Taleb et Kahneman.

    en meme temps, pour avoir vu bcp de gens refoulés qui n'assument pas leur désir de vie meilleure et qui se laissent aller à la paresse, la vérité est qu'on ne peut pas dire quoi que ce soit.

    les gens aiment bien leur vie par adaptation et survie. ils acceptent pour éviter d'entrer en conflits intérieurs avec eux.

    la question est de savoir si ces conflits sont satisfaisants dans la mesure où ils poussent à se bouger le cul et à obtenir un résultat ou au contraire, ils pourrissent la vie car le résultat obtenu n'est pas générateur d'assez de plus value en terme de bonheur.

    impossible de répondre...

    donc oui, les malins des temps modernes ont raison. car ils s'appuient sur la paresse naturelle des humains pour tirer profit.

  • Lien vers le commentaire Pierre lundi, 01 septembre 2014 08:29 Posté par 8ball

    >Je suis pour la liberté.
    Moi je suis pour la course à pied. Chacun son truc.
    >Et je regrette que beaucoup de gens ne se lancent pas plus dans le circuit des indépendants libres qui gagnent bien leur vie sans se tuer à la tâche.
    Tu te fais du mal ;-). Et eux, probablement ne le regrettent pas. En fait, regretter pour les autres est un truc assez judeo-chréti(e)n ;)
    >J'ai écrit cette article car il montre que c'est possible. Il faut juste ne pas avoir peur de se lancer, ce qui est pour le Français élevé en batterie socialiste, la principale barrière qui n'est souvent jamais franchie.
    Par soucis de complétude, la batterie gauliste / droitiste / etc... pour ce qui est de fabriquer du conformisme, c'est pas vraiment différent. C'est d'ailleurs un indicateur précieux : que le besoin d'être son propre patron ne soit aucunement lié au moule qui t'a formé. Et puis in fine Le Govopoly s'en fout. Comme les lentilles d'eau qui assimilent l'étang, le job du govopoly est d'assimiler la libre entreprise au cours d'un cycle économico/politico/civilisationo/... long. La droite "moins d'état ! moins d'impots ! plus de travail (sauf pour moi!)" renforce la partie dite "privée" du Govopoly. La gauche "plus d'état! moins de travail ! le shit remboursé par la sécu !" renforce la partie dite publique du Govopoly. Le Govopoly, lui, sait que son corps est constitué de ces deux parties et se marre. Smoke and Mirrors. 
    >Vous pouvez toujours dire qu'un job en CDI est plus stable qu'un plan d'arbitrages entre deux marchés sur des produits de grande consommation à l 'international. Peut être, mais si on calcule bien, il vaut mieux travailler deux mois dans l'année dans ce genre de plan que 12 mois sur 12 à se tuer à petit feu et moisir sur place...
    Discussion entre N.N. Taleb et D. Kahneman, sur le paradoxe du dindon de thanksgiving (chaque jour qui passe augmente la probabilité que le fermier soit bienveillant envers les dindons, rapporte l'économiste en chef d'un élevage de dindons,... Sauf le jour de thanksgiving ou un seul accident statistique ruine une distribution qui semblait jusque là normale). Quand Taleb dit qu'il faut être stupide pour être un dindon, Kahneman rétorque "yes, but all in all the Tukey's life is a good life". C'est ça la clé. C'est que même si moi je détesterais leur vie, la plupart des gens l'aiment bien, leur vie (et détesteraient la mienne!).  Même si c'est une vie de dindon (concept assez relatif, en fait). Tu as déjà du faire l'expérience de forcer quelqu'un à aller contre ses inclinations (plus haut, plus loin, plus fort, haut les coeurs, tu verras le plus dur c'est le premier pas, etc...) et de le voir s'étioler alors que tu lui apprends "la liberté", puis à la première occasion fuir "la liberté", retrouver sa routine, et s'épanouir à nouveau ? Moi oui. Un paquet de fois, même.
    Les vrais malins, les gros gagnants du jeu, les fermiers de thanksgiving, ce sont ceux qui orchestrent les 90% en sachant adapter le cadre/carcan à mesure que les conditions changent. Nos hommes/femmes politiques et banquiers tant décriés. Ce sont eux les gros malins des temps modernes. Ils rigolent, car les règles de "la liberté", ils les réécrivent tous les jours.

  • Lien vers le commentaire alex6 dimanche, 31 août 2014 22:34 Posté par alex6

    La Nouvelle-Caledonie, c'est surtout le systeme anti-liberale par excellence. Alors ceux qui en profitent ont tout sauf mon respect.


    Paradis fiscal pour riches retraites de la fonction publique, PIB majoritairement issue de ce transfer d'argent 100% public mdepuis la metropole, economie completement verrouillee du nickel. Donc le business la-bas et le fameux gain soi-disant issu d'une difference de marche est completement bidon car uniquement rendu possible par l'intervention de l'etat francais.


    Basee sur la seule veritable source de revenu, le nickel (et un peu de tourisme mais marginal), le niveau de vie en Nouvelle-Caledonie serait tres proche de celui en Thailande, peut-etre meme plus bas sans ces transfers. Alors les grandes reussites "capitalistes"de ce genre, merci bien de ne pas les monter en exemple.

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 31 août 2014 20:14 Posté par hftrade

    beau comte de fee mais je m'etonne qu'un fonctionnaire francais zélé (des douanes plus precisement) ne soit pas immiscé dans cette affaire (on revient aux fondamentaux). les douanes francaises ne sont pas des plus commodes


    bien sur en brousse avec les kanaks pas trop de problemes


    jusqu'a preuve du contraire la NC n'est pas exempte de droits de douanes bien que statut fiscal special


    des valises pleines de breloques de bangkok ca passe pas toujours la douane, a ce que j'ai entendu, en tout cas en europe

  • Lien vers le commentaire c3r3brum vendredi, 29 août 2014 16:52 Posté par c3r3brum

    L'exemple attire l'attention; 400% de marge sans risque est une recette en or que le heureux propriétaire gardera probablement pour lui.


    Les risques sont-ils réellement nuls? 


    Comment cette personne a eu l'idée de se lancer dans cette activité?

  • Lien vers le commentaire Yves vendredi, 29 août 2014 14:40 Posté par yves

    Pouvoir d'achat en Nouvelle Calédonie ?

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper vendredi, 29 août 2014 12:39 Posté par Charles DEREEPER

    Le héros est héros pour une seule raison. il a plongé dans l'univers de l'économie mondiale et non franco francaise.

    d'où mon article.

    donc, dire ce qui se passe en France pour ce genre d'aventure est absurde puisque justement, le but est de sortir de la France et de sa connerie.


  • Lien vers le commentaire c3r3brum jeudi, 28 août 2014 21:35 Posté par c3r3brum

    (Je voulais écrire "En France, le héros aurait subi des impôts...")

  • Lien vers le commentaire c3r3brum jeudi, 28 août 2014 21:33 Posté par c3r3brum

    Une histoire (sur la marge) remarquable!


    Et un beau montant 9 000$ / mois.


    Creusons un peu le montant.


    Il est vrai qu'en le héros de l'histoire aurait subit un certain nombre de ponctions (supposons qu'il aurait été cadre dans une société). 


    9 000$ = 7 000€ aujourd'hui je crois.


    Tout d'abord... charges patronales, environ 33%!


    Et hop, 7000€ devient 5400€.


    Ensuite... charges salariales, environ 22%!


    Nouveau chiffre = 4200€.


    Enfin, l'impôt sur le revenu y passe (disons 15% pour un célibataire sans enfants) et il reste 3600€ (par mois).

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet jeudi, 28 août 2014 17:16 Posté par imhotep

    Bel exemple à suivre. Transposable sur d'autres secteurs. C'est sûr que l'esclavage 35h par semaine à sucer des bites, ça commence à bien faire au bout d'un moment !