Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Les pilotes Air France savent ils vraiment conduire les avions ? A priori, non...

Audience de l'article : 3943 lectures
Nature de contenu : Article perso
Nombre de commentaires : 12 réactions
Votez pour cet article
(42 Votes) - Note : 3.60
Partagez cet article avec vos connaissances

 

OK, cette semaine, il semble que je sois en pétard contre la terre entière. Je n'y peux rien. Il y a des choses qu'on ne peut pas laisser passer.

Je suis de près l'affaire du krach Rio Paris. En effet, je suis d'un côté fasciné par la tentative de perfection de l'être humain dans le domaine du transport aérien et de l'autre, en tant qu'utilisateur assez régulier, je nourris une certaine curiosité sur cet A330 mystérieux qui s'est croûté de tout la haut...

Je relève la dépêche suivante, qui est totalement inadmissible :

Pour Air France, la note du BEA dédouane les pilotes et confirme qu'une panne des sondes a été l'origine de la déconnexion du pilotage automatique, qui précéda le décrochage.

Ecrire cette phrase, c'est se foutre de la gueule du monde. J'attends ce que va dire le rapport publié vendredi prochain, mais à lire cette phrase, on se demande si les pilotes de Air France ne sont pas un brin débiles, car incapables de contrôler un avion sans pilote automatique. Qui plus est, les premières lectures expliquaient que l'avion a piqué du nez vers le haut et non décroché...

Quand on pense à l'Américain qui a posé sur la rivière Hudson, sans moteur et en manuel un Airbus, sauvant tous les passagers, et qu'on lit que les pilotes Air France n'y sont pour rien car le pilote automatique s'est débranché tout seul à cause d'un problème technique, il y a de quoi se poser quelques questions. Peut être que la vitesse est un paramètre essentiel, mais l'Américain, lui, était à poil de moteur et les sondes Pilot défectueuse, c'était quand même devenu un détail secondaire dans son cas désespéré...

Va-t-on assister à un énième show français qui consiste à être incapable de reconnaître une erreur ? Je pense à tous les gens qui sont morts dans ce crash. Pendant ce temps là, les syndicats français de pilotes sont en train de se démener pour sauvegarder l'image publique de leurs adhérents. Moi, je les trouve plutôt sales sur ce coup là, les syndicalistes... J'ai du mal à croire qu'il n'y ait pas d'inscrit au programme des écoles de formation, un cours qui apprend à ne pas se foutre la gueule en l'air quand on n'a plus de sondes de vitesse... surtout quand on connaît l'extraordinaire travail d'analyse des erreurs qui a été produit depuis des décennies dans ce secteur... C'est peu crédible cette version. Cela sent encore la manip ! On ne va jamais avoir le fin mot de l'histoire.

Charles Dereeper

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

12 commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mardi, 26 juillet 2011 18:38 Posté par Charles DEREEPER

    j'attends vendredi. je lis toutes vos hypothèses. je constate que au final, on n'en sait toujours pas grand chose des causes. et justement, le thème de mon article, c'est que j'aimerais bien savoir, pas gober une version médiatique foireuse, mais juste SAVOIR techniquement pourquoi.

  • Lien vers le commentaire polymerics mardi, 26 juillet 2011 11:00 Posté par polymerics

    ça n'a rien de rigolot, quoique un petit rire nerveux en franchissant la passerelle de l'avion ça aide sans doute à dominer sa peur! Personnellement j'avais moins peur de l'avion (de ligne) depuis que je pilotais mais avec cette histoire, j'appréhende à nouveau de prendre l'avion, surtout qu'ils sont de plus en plus grands. Tu me diras qu'en cas de pépin on part en bonne compagnie si tant est que la quantité prime sur la qualité!!!
    Au final tout ça est bien inquiétant. Et dans l'état d'esprit sécuritaire qui prédomine dans notre pays, j'y vois quelque incohérence. Ce progrès qui n'en est au fond pas un, j'appelle ça du "délire d'ingénieurs".
    Cordialement
    Christian.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mardi, 26 juillet 2011 10:01 Posté par Charles DEREEPER

    j'ai bcp rigolé en lisant vos précisions. un grand merci pour tout.

  • Lien vers le commentaire polymerics mardi, 26 juillet 2011 08:00 Posté par polymerics

    Bonjour Charles,
    C'est avec beaucoup de plaisir et d'intérêt que je lis régulièrement vos articles .
    Concernant les crash du Rio Paris, il me semble un peu réducteur de n'engager que la responsabilité des pilotes ( voir le site excellent de CRASH AÉRIEN où cet accident est commenté par des pilotes).
    Pour faire une synthèse rapide des faits connus:
    1/ Les pilotes ont sans doute mal géré la panne initiale( pitots givrés, indications vitesse erronées)
    2/ Les ingénieurs ayant conçu le système informatique ont également m...dé( en effet l'ordinateur est programmé pour se déconnecter quand il ne reçoit plus d'information valables des capteurs.... c'est vachement bien pensé que l'ordinateur dise aux pilotes dans un moment critique : "bon mes ptits gars moi je ne sais plus piloter avec ce que l'on me donne donc démerdez-vous!!!!")
    3/ Aibus a me...dé dans sa com en disant que ses merveilleux avions ne pouvaient pas décrocher ( en oubliant de préciser - tant que les ordinateurs maintiennent l'avion dans son domaine de vol - ce qui n'est pas tout à fait la même chose.)
    4/ La conception même des avions modernes à commandes de vol électriques fait qu'il n'y a plus de liaison mécanique directe entre les commandes et les gouvernes. Si une panne totale électrique survient ( malgré la redondance des équipements) l'avion devient incontrôlable.
    5/ On va nous dire que statistiquement c'est improbable et donc par extension (abusive) impossible, sauf que si l'on rapproche les probabilités et la loi de Murphy on s'aperçoit que si quelque chose peut aller de travers, ça ira fatalement de travers un jour ... ou l'autre.
    Donc en conclusion tout ça n'est pas très rassurant pour les usagers réguliers des compagnies aériennes. Étant moi-même pilote privé, je me sens beaucoup plus rassuré aux commandes d'un avion léger ou d'un planeur pur qu'en tant que passager occasionnel d'un avion de ligne.

    Cordialement
    Christian.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mardi, 26 juillet 2011 07:43 Posté par Charles DEREEPER

    Philippe, il ne s'agit de se poser mais juste de rester en l'air sans se viander...

  • Lien vers le commentaire philippe paillole mardi, 26 juillet 2011 07:10 Posté par philippe paillole

    salut Charles,

    je vais me faire l'avocat du diable :

    pas de sonde pitot = pas d'indication de vitesse, de plus, la nuit tu ne vois pas la ligne d'horizon, tout est noir, alors pour se poser comme sur l'Hudson c'est un peu plus difficile. Attendons le rapport définitif.